Commentaire sur « L'élu dans les décrets » de la jurisprudence islamique hanafite

Description

Cet exemplaire manuscrit est un commentaire sur al-Mukhtār lil-fatwá (L'élu dans les décrets), un des quatre ouvrages faisant autorité dans la jurisprudence islamique hanafite. L'ouvrage d'origine et le commentaire sont d'Abd Allah ibn Mahmud al-Mawsili (1202 ou 1203–1284), également appelé al-Buldahi ou Ibn Mawdud. Une note d'introduction, qui occupe une page, suit la trace de ses professeurs de Mossoul, aujourd'hui en Irak, où il naquit, à Damas, Bagdad et loin à l'est jusqu'à Nishapur (Nichapour ou Neishabur, en actuel Iran), où l'une des figures emblématiques dont il recherchait l'approbation fut une érudite spécialiste des hadiths nommée Zaynab al-Sha'riyya, qui reçut le prestigieux titre de musnidah (vérificatrice de la chaîne de narration) du Khorasan. Al-Mukhtār lil-fatwá, qu'al-Mawsili écrivit durant sa jeunesse, est un recueil presque complètement consacré aux décrets de l'imam Abu Hanifa (699–767), fondateur de l'école hanafite. Bien que l'ouvrage aborde tous les domaines de la jurisprudence islamique, al-Mawsili ne fournit pas les « preuves » des décrets compilés, s'appuyant généralement sur le Coran et les traditions du prophète Mahomet. Ce commentaire, intitulé Al-Ikhtiyār fī ta'līl al-mukhtār (Le choix dans l'explication de l'élu), résulta apparemment de cette omission. Dans une référence à al-Mukhtār au début du manuscrit, al-Mawsili indique : « Alors qu'il passait entre les mains d'érudits, […] ils me demandèrent de le commenter en expliquant ses preuves, leurs questions sous-jacentes et leur signification ». Le commentaire est divisé en 58 « livres », chacun portant sur un aspect spécifique de la jurisprudence islamique. Ils commencent par Kitāb al-ṭahārah (Le livre de la purification rituelle), traitent de questions très variées, dont la réconciliation, les emprunts et la chasse, puis se terminent par Kitāb al-farā'ḍ (Le livre des parts de succession). Le manuscrit fut écrit à l'encre noire, avec une rubrication en caractères naskhi, par un scribe non identifié sur du papier épais de couleur crème. La page de titre est ornée d'une décoration bleue et dorée. Les réclames sont visibles sur les rectos. L'école de jurisprudence hanafite est la première et la plus répandue des quatre madhahib (écoles) de l'islam sunnite. Ses adeptes sont concentrés dans de vastes régions du monde musulman, s'étendant du sous–continent indien et de l'Asie centrale, à l'est, à la Turquie et à l'Égypte, à l'ouest. Les écoles malikite, chaféite et hanbalite constituent les trois autres doctrines.

Dernière mise à jour : 2 février 2016