Le grand luminaire

Description

Ce volume contient Luminare maius (Le grand luminaire) et un Antidotarium (Livre des antidotes) de Joannes Jacobus de Manliis (1490). Il s'appuie sur les ouvrages du médecin nestorien perse Yūḥannā Ibn Māsawayh (777–857 env.), appelé Mésué en Occident latin, et « d'autres grands médecins ». Il inclut également une édition de Pandectarum medicinae (Encyclopédie des médicaments) par Matteo Silvatico (également connu sous le nom latinisé Mattheus Sylvaticus, 1280–1342 env.), comportant une liste de médicaments, principalement d'origine végétale, par ordre alphabétique. Sylvaticus s'inspira de l'ouvrage de Simon de Gêne (actif à la fin du XIIIe siècle) et le développa. Cet ouvrage inclut un lexique de termes médicaux latins, grecs et arabes dans son dictionnaire, le Clavis sanationis. Sylvaticus se servit également des œuvres d'anciennes autorités gréco-romaines telles que Galien, Dioscoride et Paul d'Égine (VIIe siècle env.), Les scientifiques du monde islamique, tels que les médecins perses Ibn Sīnā (ou Avicenne en Occident latin, 980–1037 env.) et Rāzī (Rhazès en Occident latin, 865–925 env.), et le scientifique andalou Ibn Rushd (Averroès en Occident latin, 1126–1198), comptent parmi les autres sources importantes. Pour chacune des 702 entrées de son ouvrage, Sylvaticus fournit le nom arabe et grec d'une plante ou autre substance, et des informations sur ses propriétés médicinales. Comme dans son Clavis sanationis, chaque lettre de l'alphabet latin est accompagnée d'une brève introduction avec des notes sur la translittération du grec et de l'arabe en latin. Cette édition fut commandée par Ottaviano Scotto de Modène et produite à Venise en 1498 par l'imprimeur Bonetus Locatellus (actif de 1486 à 1523). Il ne s'agit pas de l'impression la plus ancienne encore existante aujourd'hui. Les premières impressions furent les éditions de Naples (1474), de Vicence (1480) et de Venise (1480, 1492 et 1499). Entre Luminare maius et Pandectarum medicinae, un bref ouvrage de Manliis, intitulé Lumen apothecarium, contient essentiellement une table des matières pour Luminare maius.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Bonetus Locatellus, pour Octavianus Scotus, Venise

Titre dans la langue d'origine

Luminare maius cinthius ut totum radiis illuminat orbem Illuminat latebras sic medicina tuas. Lumen apothecariorum cum nonnullis expositionibus noviter impressum

Type d'élément

Description matérielle

253 pages : illustrations ; 30 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 17 juin 2014