Encyclopédie des médicaments

Description

Ce livre est une édition imprimée du Pandectarum Medicinae (Encyclopédie des médicaments) de Matthaeus Sylvaticus (mort en 1342 env.), comportant une liste des médicaments (principalement d'origine végétale) par ordre alphabétique. Sylvaticus s'inspira de l'ouvrage de Simon de Gênes (actif à la fin du XIIIe siècle) qui inclut un lexique de termes médicaux latins, grecs et arabes dans son dictionnaire, le Clavis Sanationis. Sylvaticus se servit également des ouvrages d'autorités gréco-romaines telles que Galien, Dioscoride et Paul d'Égine (VIIe siècle). Parmi ses autres sources, l'on retrouve les écrits d'éminents scientifiques du monde islamique, notamment les médecins persans Ibn Sīnā (également connu en Occident latin comme Avicenne, 980–1037) et al-Rāzī (ou Rhazès, 865–925 env.), ainsi que le scientifique andalou Ibn Rushd (ou Averroès, 1126–1198). Pour chacune des 702 entrées de son ouvrage, Sylvaticus fournit le nom arabe et grec d'une plante ou autre, et des informations sur ses propriétés médicinales. Comme dans le Clavis Sanationis, chaque lettre de l'alphabet latin est accompagnée d'une brève introduction avec des notes sur la translittération du grec et de l'arabe en latin. L'édition présentée ici, commandée par Ottaviano Scotto de Modène, fut imprimée à Venise par Boneto Locatello en 1498. Ce dernier semble avoir imprimé pour Scotto plus de 100 ouvrages, dont la plupart étaient des versions de textes prémodernes importants. Le Pandectarum Medicinae ne comporte pas d'illustrations, mais l'édition de Locatello-Scotto de la Cyrurgia d'Abū al-Qāsim Khalaf ibn 'Abbās al-Zahrāwī (ou Alboucassis, 936–1013 env.) inclut ce qui semble être les premiers exemples d'illustrations gravées sur bois incorporées dans un texte.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Bonetus Locatellus, pour Octavianus Scotus, Venise

Titre dans la langue d'origine

Liber Pandectarum Medicinae

Lieu

Type d'élément

Description matérielle

181 pages ; 30 centimètres

Notes

  • Relié avec : Luminare maius, de Joannes Jacobus de Manliis. Venise : Albertinum de Lissona (1504)
  • Les éditions de Naples (1474), de Vicence (1480) et de Venise (1480, 1492 et 1499) comptent parmi les autres premières impressions du Pandectarum Medicinae.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 17 juin 2014