Les Bucoliques, les Géorgiques et l'Énéide

Description

Ce manuscrit du XVe siècle est connu sous le nom de Virgile Riccardien. Il inclut les textes des trois ouvrages encore existants aujourd'hui de l'illustre poète romain Virgile, à savoir les Bucoliques, les Géorgiques et l'Énéide, et contient 88 peintures miniatures dans la marge inférieure de nombreuses feuilles de vélin. Les miniatures, 86 dans l'Énéide et une à la fois dans les Bucoliques et les Géorgiques, sont attribuées à l'artiste florentin Apollonio di Giovanni et son atelier. Celles illustrant l'histoire d'Énée reflètent l'influence de Benozzo Gozzoli, qui exécuta en 1459 une série de fresques dans la Chapelle des Mages du Palais Médicis-Riccardi à Florence. L'influence des événements contemporains, particulièrement le concile de Florence en 1439 (au cours duquel une grande délégation grecque collabora avec les prélats occidentaux pour tenter de résoudre les différences doctrinales et de mettre fin au schisme entre l'orthodoxie orientale et Rome) et la chute de l'Empire byzantin en 1453, est visible dans les peintures miniatures, notamment dans les costumes orientaux de nombreux personnages représentés dans l'Énéide. Ces vêtements richement représentés et mis en évidence en doré, violet et rouge, avec pour toile de fond l'architecture de la ville de Florence, constituent quelques-unes des plus belles enluminures de l'époque. Dans les Bucoliques et les Géorgiques, chaque texte comporte une peinture miniature, et l'ensemble du volume contient de nombreuses lettrines décorées de taille variée et réalisées dans des motifs de pampres. Le manuscrit contient également des dessins inachevés et non colorés. Parmi les 88 miniatures, 19 ne sont qu'en partie colorées ou constituent des dessins destinés à l'enluminure. Ces illustrations qui ne furent jamais terminées offrent un aperçu des méthodes de l'artiste et une meilleure compréhension du processus de création des enluminures.

Dernière mise à jour : 9 juin 2017