Bible polyglotte Complutense

Description

La bible polyglotte Complutense est la première édition multilingue imprimée de la Bible complète. Le projet de production de la bible fut initié, dirigé et financé par le cardinal Francisco Jiménez de Cisneros (1436−1517 env.), qui fut au début du XVIe siècle le fer de lance de la revitalisation de l'ancienne université d'Alcalá de Henares (fondée en 1293), avec l'établissement d'une autre université, la Complutense, en 1508. (Complutense fait référence à Complutum, ancienne cité romaine sur le site d'Alcalá de Henares). Assisté par d'éminentes personnalités, telles qu'Antonio de Nebrija, le cardinal Cisneros introduisit un nouveau programme orienté vers une pédagogie plus moderne. La production de la bible polyglotte Complutense était ancrée dans l'effort du cardinal de renouer avec l'apprentissage et d'encourager l'étude des Écritures saintes. Le livre marque l'apogée des accomplissements typographiques espagnols au XVIe siècle. Malgré le manque d'informations précises sur l'identité des contributeurs aux différentes tâches, l'on sait qu'en 1503 environ, le cardinal Cisneros, entouré d'experts et d'érudits spécialisés dans un grand nombre de langues, entreprit l'immense labeur de produire l'ouvrage. Ce processus difficile et ardu dura plus de dix ans. Arnaldo Guillén de Brocar, un Français qui avait travaillé à Pampelune et qui ouvrit sa principale presse à Alcalá en 1510, fut chargé de l'impression. Pour ce faire, Brocar dut créer de nouvelles fontes, hautement perfectionnées, pour le latin, le grec et l'hébreu. Sa fonte grecque est considérée comme la plus belle jamais gravée. Imprimé entre 1514 et 1517, le livre ne fut diffusé qu'en 1520, après avoir reçu l'autorisation de Rome. La bible est composée de volumes reliés séparément, comptant au total 1 500 pages. Six cents exemplaires parurent sur papier et six sur vélin. Le premier volume contient le texte du Pentateuque, ensemble formé par les cinq premiers livres de la Bible hébraïque. Les trois quarts supérieurs des pages sont divisés en trois colonnes, avec à gauche le texte grec, au milieu le texte latin et à droite le texte hébreu. La partie inférieure des pages comprend deux colonnes : celle de gauche contient la traduction araméenne du Pentateuque, appelée le Targoum Onkelos, et celle de droite la traduction latine de ce texte. Chaque page inclut une épigraphe et des apostilles dans la marge de droite. Les second et troisième volumes comportent le reste de l'Ancien Testament, en grec, en latin et en hébreu. Le quatrième volume est consacré au Nouveau Testament, en grec et en latin. La dernière partie du quatrième volume et le cinquième volume incluent un dictionnaire hébreu et araméen, une grammaire hébraïque et un dictionnaire grec.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Arnao Guillén de Brocar, Alcalá de Henares

Titre dans la langue d'origine

Vetus testamentū multiplici lingua nūc primo impressum, Et imprimis Pentateuchus Hebraico Greco atq[ue] Chaldaico idiomate

Type d'élément

Description matérielle

6 volumes

Notes

  • Le colophon (en latin) à la fin du dernier volume indique : « Ici s'achève la grammaire hébraïque récemment imprimée avec savoir–faire et zèle dans la fameuse université Complutense par le très honorable Arnaldo Guillén de Brocar, maître de l'art de l'impression, le dernier jour du mois de mai de l'an de grâce 1565, à la demande et avec le financement du révérendissime père et seigneur en Dieu Francisco Jiménez de Cisneros, cardinal d'Espagne, archevêque de Tolède, archichancelier des primats d'Espagne et des royaumes de Castille. Cette impression est la première jamais réalisée pour la seconde partie de l'Ancien Testament en hébreu et en grec, où la traduction en latin accompagne chaque langue. Cette impression est la première jamais réalisée pour la troisième partie de l'Ancien Testament en hébreu et en grec, où la traduction en latin accompagne chaque langue. Cette impression est la première jamais réalisée pour la quatrième partie de l'Ancien Testament en hébreu et en grec, où la traduction en latin accompagne chaque langue. Le Nouveau Testament en grec et en latin fut récemment imprimé à l'Académie Complutense. Le dictionnaire hébreu et araméen pour l'ensemble de l'Ancien Testament, ainsi que d'autres traités tels qu'ils sont contenus dans l'introduction ci–après, furent récemment imprimés à l'Académie Complutense. »

Références

  1. University and Historic Precinct of Alcalá de Henares. http://whc.unesco.org/en/list/876.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 24 mars 2015