Les Espagnols peints par eux–mêmes

Description

Los españoles pintados por sí mismos (Les Espagnols peints par eux–mêmes), produit en 1843−1844 par les grands écrivains de l'époque, ressemble au recueil français Les Français peints par eux-mêmes, publié de 1840 à 1842. Publié par Ignacio Boix, figure centrale du monde de l'édition madrilène au milieu du XIXe siècle, cet ouvrage fut l'une des publications les plus importantes de son imprimerie. Le livre reflète les tendances romantiques qui célébraient la personnalité et les identités culturelles et nationales de l'art. Il témoigne également du renouveau des gravures sur bois, dont la technique à l'époque évoluait pour imiter les effets obtenus par le crayon et la plume sur le papier. Les gravures sur bois furent réalisées par Francisco Lameyer et Calixto Ortega en collaboration avec Leonard Alenza. Ces artistes caricaturent les habitudes vestimentaires et les coutumes dans un style influencé par Les caprices de Goya. Ortega fut mentionné en 1837 dans les documents officiels de l'Académie royale des beaux–arts de San Fernando, où il est décrit comme un éminent xylographe de l'époque. Il contribua de façon significative à plusieurs livres majeurs, notamment Los Españoles pintados por sí mismos. Les textes de l'ouvrage présentent une grande valeur littéraire. Ils incluent une introduction et 99 articles courts d'auteurs contemporains tels que Ramón de Mesonero Romanos, qui écrivit les articles intitulés « La patrona de huéspedes » (La gouvernante des pensionnaires) et « El pretendiente » (Le prétendant), tous deux signés du pseudonyme « El curioso parlante » (Le hâbleur curieux).

Dernière mise à jour : 24 mars 2015