IntervenantWilliam C. Brumfield

Institution Bibliothèque du Congrès

Sujet La cathédrale de la Transfiguration du Sauveur

La cathédrale de la Transfiguration du Sauveur est un élément central du monastère de la Transfiguration sur l'île Solovetski, dans le nord de la Russie. Ce monastère est l'un des sites historiques les plus importants de Russie. Important du point de vue du nord de la Russie. Important du point de vue de l'histoire ecclésiastique, de l'histoire de l'Église et de l'histoire sociale. Le monastère de la Transfiguration semble être au centre de l'âme de la Russie.

La cathédrale elle-même est le centre du monastère. Chaque monastère disposait d'une église principale. Et ce que nous voyons sur cette photo, sur le côté droit, est la cathédrale construite au milieu du 16ème siècle par le très actif higoumène, ou abbé, du monastère, Filipp, qui plus tard est devenu métropolite de l'Eglise russe et a connu une triste fin sous le règne d'Ivan le Terrible. Mais alors qu'il était au monastère de la Transfiguration, il supervisa un programme d'une envergure remarquable et d'une puissance esthétique durable. Nous voyons la cathédrale s'élancer vers le haut avec ses cinq coupoles datant des années 1560 au milieu du 16ème siècle. L'église à gauche est un remplacement ultérieur. Elle est dédiée à une autre célébration religieuse, la Résurrection. Derrière elle, il y avait encore une autre grande église, la Trinité. Elle aussi a été reconstruite, mais la cathédrale, dans le centre-droite de la photo, date des débuts de la reconstruction du monastère au cours du 16ème siècle. Le monastère lui-même fut fondé au début du 15ème siècle. Et c'est une histoire à raconter avec d'autres images.

Vous remarquerez également au premier plan la galerie qui a été construite plus tard au 16ème siècle pour relier aux différentes églises qui existaient dans le complexe monastique central. Cela permettrait de protéger les moines du climat très sévère de cette région, des hivers très longs. Et vous remarquerez que la galerie est élevée de façon à être au-dessus des congères de neige qui faisaient partie du paysage plusieurs mois par an. Mais l'élément central ici, et l'un des sites spirituels les plus importants de toute la Russie, est la cathédrale elle-même, dédiée à la Transfiguration du Sauveur.

La galerie a également été le centre tragique d'un événement particulèrement destructeur dans l'histoire du monastère en 1923. Les bolcheviks avaient déjà nationalisé le monastère et un incendie au printemps de 1923 - un feu d'origine mystérieuse - a balayé tous les bâtiments du complexe monastique central. Et, peu de temps après, le monastère fut transformé en système prototype de la répression politique. C'est ici que le fameux « Camp à destination spéciale », dont l'acronyme russe est SLON, fut établi par la Tcheka (plus tard le NKVD). Et il servira jusqu'en 1939, comme l'un des plus sauvages centres d'incarcération et d'exécution sommaire au cours de la période stalinienne. Dans les années 1930, il y avait des territoires plus vastes servant à cette fin mais le camp de Solovki a toujours été considéré comme le prototype. Et Soljenitsyne, dans son œuvre monumentale l'Archipel du Goulag, prend en fait l'image centrale d'un archipel dans les îles Solovetski. Elles devinrent de la sorte un symbole de la progression des systèmes de répression politique. En ce sens, le monastère est également le centre d'un épisode de l'histoire russe. Un épisode d'une grande tristesse, mais qui fait aussi partie de son héritage et qui est commémoré, en l'honneur des victimes qui y ont péri.