IntervenantJames H. Billington

Institution Bibliothèque du Congrès

Sujet Aperçu sommaire des droits de l'Amérique britannique

"Aperçu sommaire des droits de l'Amérique britannique" est le pamphlet passionné rédigé par Thomas Jefferson, alors âgé de 31 ans et membre de la Chambre des Bourgeois (House of Burgesses) de Virginie. Il contribuât à sa réputation d'ardent partisan des droits américains ce qui lui valut deux ans plus tard de se voir demander de rédiger un projet de Déclaration d'indépendance des États-Unis.  

Thomas Jefferson rédigeât l'Aperçu sommaire comme une proposition pour un ensemble d'instructions à l'intention des délégués de Virginie du premier Congrès continental à Philadelphie. Le pamphlet fut alors publié de manière anonyme à Williamsburg par Clementina Rind, l'une des premières femmes imprimeurs d'Amérique.

Jefferson refusât d'attribuer au Parlement Britannique la responsabilité des tensions croissantes dans les relations entre la Grande-Bretagne et les colonies. Il blâmât directement le Roi George III, pour la rupture des relations.

Il affirmât que les colonies avaient sollicité de manière répétée auprès du Roi George des impôts moins lourds mais que ce dernier n'avait apporté aucune réponse. Jefferson mit en exergue le fait que les droits humains découlent des lois de la nature et non du roi.

La version d'"Aperçu sommaire des droits de l'Amérique Britannique" détenue par la Bibliothèque numérique mondiale est l'exemplaire personnel de Thomas Jefferson. Jefferson y a fièrement inscrit son nom en tant qu'auteur sur la page de garde, et a ajouté des révisions au texte pour renforcer son argumentation.

Le texte énonce que lors de la dissolution des organes législatifs, "le pouvoir revient au peuple, qui peut l'exercer de manière illimitée et ainsi qu'il lui apparaît opportun" S'adressant directement au roi sous la forme d'une requête, Jefferson, dans une annotation manuscrite, énonce que le peuple a le droit, s'il en décide ainsi, "de renverser le trône de votre majesté ou de suspendre ses liens avec l'empire britannique."

La rupture des liens avec l'Empire britannique survint en effet deux ans plus tard, lorsque le Congrès continental votât en faveur de l'indépendance à l'égard des britanniques et demandât à Jefferson de rédiger un projet de déclaration, eu égard à sa solide réputation d'auteur de grand talent et d'ardent partisan des droits américains dans l'Aperçu sommaire.