88 résultats en français
Atlas de Joan Martines
Cet atlas manuscrit, daté de 1587 et réalisé par Joan Martines, cosmographe du roi Philippe II d'Espagne, constitue un mélange des deux écoles cartographiques existantes lors de sa création. La plus ancienne, l'école traditionnelle de Majorque, était spécialisée dans les cartes-portulans décoratives qui, à cette époque, transmettaient des informations géographiques obsolètes. La plus récente, l'école cartographique des Pays-Bas bourguignons, appliquait les principes de la Renaissance et utilisait différentes formes de représentation cartographique basées sur de nouveaux concepts d'astronomie, de mathématiques et de géographie afin de produire ...
Les merveilles de la création
Érudit iranien distingué, Zakarīyā ibn Muhammad al-Qazwīnī (1203–1283 env.) fut très versé en poésie, en histoire, en géographie et en histoire naturelle. Il exerça en tant que juriste et juge dans différentes localités d'Iran et à Bagdad. Après avoir voyagé en Mésopotamie et en Syrie, il écrivit son ouvrage de cosmographie le plus célèbre en langue arabe, 'Aja'eb ol-makhluqat wa qara'eb ol-mowjudat (Les merveilles de la création, ou littéralement, Les merveilles des choses créées et les curiosités des choses existantes). Souvent accompagné d'illustrations, ce traité ...
Étymologie
Etymologiae (Étymologie) est l'œuvre la plus connue de saint Isidore de Séville (560–636 env.), érudit et théologien aujourd'hui considéré comme le dernier des grands Pères latins de l'Église. Elle tire son nom d'une méthode d'enseignement s'appuyant sur l'explication des origines et de la signification de chacun des mots associés à un thème. Saint Isidore fit appel à de nombreuses sources variées pour résumer l'ensemble des anciennes connaissances et les sauvegarder pour la postérité. D'une grande renommée, l'œuvre fut largement ...
Géographie
Astronome, mathématicien et géographe d'origine grecque, Claudius Ptolemaeus (100–170 env.), communément appelé Ptolémée, vécut et travailla dans la ville égyptienne d'Alexandrie. Dans son œuvre intitulée Géographie, Ptolémée compila l'ensemble des connaissances géographiques du monde gréco-romain. Il utilisa un système de quadrillage pour tracer les latitudes et les longitudes de près de 8 000 lieux sur une carte du monde tel qu'il était connu à l'apogée de l'Empire romain. Cet ouvrage de Ptolémée était inconnu en Europe au Moyen Âge, mais en 1300 environ ...
Calendrier impérial de la troisième année du règne de l'empereur Jiajing de la dynastie Ming
Le Da Ming Jiajing san nian datong li (calendrier impérial ou grand système universel de calcul de l'astronomie) est basé sur le système d'astronomie calendaire mis au point par l'astronome Guo Shoujing pendant la dynastie Yuan (1279-1368). Il fut officiellement adapté par le Bureau d'astronomie des Ming en 1384. Il spécifiait les phases de la lune et contenait des prédictions sur les dates des éclipses lunaires et solaires. Le grand navigateur chinois Zheng He se servit des méthodes de Guo Shoujing pour déterminer la latitude et ...
Histoire illustrée du monde (petite édition)
Cet ouvrage fut réalisé par Nan Huairen, nom chinois de Ferdinand Verbiest (1623–1688), jésuite belge qui rejoignit l'ordre en 1641 et qui fut envoyé en Chine en tant que missionnaire en 1655. Verbiest arriva à Macao en 1658, avec Wei Kuangguo (nom chinois de Martin Martini, 1614–1661), puis il fut transféré à Xiaxi. En 1660, alors qu'il était dans la province du Shaanxi, il fut appelé à Pékin pour aider le missionnaire jésuite allemand Johann Adam Schall von Bell à réaliser un calendrier. La première grande ...
Première Guerre mondiale
Cette photographie provenant des archives de la Société des Nations montre un soldat tué durant la Première Guerre mondiale. Le conflit fit rage pendant plus de quatre ans, entre août 1914 et novembre 1918, avec un bilan en pertes humaines dépassant les neuf millions de combattants. En outre, pas moins de sept millions de civils périrent pendant la guerre ou moururent de ses conséquences. À la conférence de paix de Paris de 1919, le président américain Woodrow Wilson et les dirigeants d'autres pays fondèrent, dans l'espoir de garantir ...
Au Congrès universel de la paix à Stockholm
Les Congrès universels de la paix, réunions internationales visant à promouvoir la paix, se déroulèrent dans différentes capitales européennes à la fin du XIXe siècle et au début du XXe. Ils établirent le pacifisme libéral comme un système de pensée alternatif dans la politique européenne et une force importante dans les relations internationales pendant plusieurs décennies. Des groupes pacifistes religieux, des organisations syndicales, des fonctionnaires gouvernementaux, des auteurs et d'autres notables assistaient à ces congrès, dont la participation augmenta jusqu'à la Première Guerre mondiale, lorsqu'ils ...
Sir Eric Drummond
Sir Eric Drummond (1876–1951) fut le premier secrétaire général de la Société des Nations. Formé à Eton College, Drummond entra au ministère britannique des Affaires étrangères en 1900. Il devint secrétaire particulier du ministre des Affaires étrangères sir Edward Grey en 1915–1916, et il conserva ce poste sous le successeur de Grey, Arthur Balfour, de 1916 à 1918. Alors qu'il était membre de la délégation britannique à la conférence de paix de Paris de 1919, il participa à l'ébauche du Pacte de la Société des Nations ...
Joseph Avenol
Joseph Avenol (1879–1952), diplomate français, fut secrétaire général de la Société des Nations pendant les années qui précédèrent la Seconde Guerre mondiale. Après une carrière au ministère des Finances français, il fut nommé secrétaire général adjoint de la Société en 1923, spécifiquement chargé de coordonner la reconstruction financière au lendemain de la Première Guerre mondiale. Le 1er juillet 1933, il succéda à l'ancien diplomate britannique sir Eric Drummond (1876–1951), secrétaire général de la Société des Nations depuis sa création en 1919. Avenol entra en fonction quatre ...
Sean Lester
Sean Lester (1888–1959), fonctionnaire du gouvernement et journaliste irlandais, occupa d'importants postes au sein de la Société des Nations. Protestant formé à l'université méthodiste de Belfast, il soutenait toutefois l'indépendance irlandaise et fut membre du Sinn Féin. Après la formation de l'État libre d'Irlande en 1922, il rejoignit le ministère des Affaires étrangères du pays et devint en 1929 le représentant de l'Irlande auprès de la Société des Nations. Il présida les comités qui tentèrent de résoudre les différends territoriaux entre le Pérou ...
Convention relative à l'esclavage
La Convention relative à l'esclavage de 1926 fut un accord passé entre les États membres de la Société des Nations obligeant les signataires à mettre fin à l'esclavage, à la traite des esclaves et au travail forcé dans leurs territoires. Elle définissait l'esclavage comme l'état ou la condition d'un individu sur lequel s'exercent les attributs du droit de propriété, la traite des esclaves comme tout acte de capture, de vente ou de transport d'un individu en vue de le réduire en esclavage, et ...
Ratification par la Chine de la Convention pour la répression du trafic illicite des drogues nuisibles
La Convention de La Haye, signée par 42 nations en 1912, constitua la première tentative d'envergure mondiale visant à contrôler le trafic d'opium et d'autres drogues dangereuses (comme la morphine, l'héroïne et la cocaïne). Les États signataires convinrent d'autoriser uniquement l'importation de ce type de drogues lorsque leur utilisation était considérée nécessaire, et à des fins médicales ou scientifiques. La Première Guerre mondiale éclata avant l'application de la Convention, mais la Société des Nations fut chargée de relancer la Convention après la guerre ...
Passeport Nansen avec timbres
Certificat émis par l'Office international Nansen pour les réfugiés, le passeport Nansen était un document international remplaçant le passeport, qui permettait aux apatrides ou à ceux privés de leur passeport national d'entrer et de circuler dans les autres pays. L'Office international Nansen succéda à la Haute Commission pour les réfugiés, première agence internationale chargée des réfugiés fondée en juin 1921 par la Société des Nations sous la direction de l'explorateur et homme d'État norvégien Fridtjof Nansen (1861–1930). Le Secrétariat de la Société avait la ...
Convention pour la prévention et la répression du terrorisme
Le document présenté ici est la copie d'archives de la Convention pour la prévention et la répression du terrorisme, qui fut adoptée par 24 États membres de la Société des Nations le 16 novembre 1937. Les représentants de ces États ont apposé leur signature sur les dernières pages du document. Pour certains d'entre eux, leur signature est accompagnée de réserves dactylographiées ou écrites à la main. À la suite de l'assassinat du roi Alexandre Ier de Yougoslavie perpétré par les séparatistes croates et macédoniens à Marseille ...
Convention relative au statut international des réfugiés
Ce document contient le texte d'origine dactylographié de la Convention relative au statut international des réfugiés, qui fut ratifiée le 28 octobre 1933 par cinq pays, à savoir la Belgique, la Bulgarie, l'Égypte, la France et la Norvège, puis adoptée par plusieurs autres États. Cette Convention fut la tentative la plus ambitieuse de la Société des Nations visant à définir les responsabilités des États envers les réfugiés. Elle est le fruit de quatre accords multilatéraux de la Société signés entre 1922 et 1928 pour résoudre les problèmes des ...
Protocole pour le règlement pacifique des différends internationaux
Le document présenté ici est une copie d'archives du Protocole pour le règlement pacifique des différends internationaux. Il fut adopté par résolution de l'Assemblée de la Société des Nations lors de sa cinquième session le 1er octobre 1924, puis ouvert à la signature des États membres le lendemain. Les quatre dernières pages du document contiennent les signatures datées des ambassadeurs des 19 pays adhérant au Protocole, notamment la France, la Belgique et d'autres États européens, ainsi que l'Éthiopie et des pays d'Amérique latine. L ...
Pollution marine par le pétrole. Ébauche des réponses des gouvernements sur le projet de convention
Avec le développement de l'industrie pétrolière internationale au début du XXe siècle, la pollution marine par le pétrole devint une question d'intérêt international. En juillet 1934, le gouvernement du Royaume-Uni souleva ce problème dans une lettre adressée au Secrétaire général de la Société des Nations après une campagne de sensibilisation menée par plusieurs organisations de la société civile soulignant comment le secteur maritime, le tourisme, et la faune et la flore étaient endommagés et menacés. Au mois de novembre 1934, le Conseil de la Société des Nations ...
Société des Nations : étude illustrée
Le livret Société des Nations : étude illustrée, publié en 1925 par la section d'informations du Secrétariat de la Société et mis à jour en 1928, visait à éduquer le grand public sur la nature et les objectifs de la Société des Nations. Il explique la structure organisationnelle de la Société et de ses principales institutions (l'Assemblée, le Conseil et le Secrétariat permanent), ainsi que des organes associés, par exemple l'Organisation internationale du Travail et la Cour permanente de Justice internationale. À la page 9, un organigramme montre ...
Signalisation internationale. Comité permanent sur le trafic routier
L'Organisation des communications et du transit était un organe technique de la Société des Nations chargé de promouvoir la coopération internationale dans les domaines tels que le trafic routier international, le transport ferroviaire et la navigation intérieure, la navigation portuaire et maritime, l'unification de la signalisation routière et maritime, la simplification des procédures d'obtention de passeports et de visas, et la transmission d'électricité au-delà des frontières nationales. Elle établit plusieurs comités temporaires et permanents responsables de domaines d'action spécifiques, tels que le Comité permanent sur ...
Conférence internationale sur l'utilisation de l'espéranto
L'espéranto est une langue construite inventée par l'ophtalmologiste polonais Ludwik Lazar Zamenhof (1859–1917), qui publia en 1887 un opuscule en russe, en polonais, en français et en allemand, décrivant l'espéranto et le proposant comme une seconde langue facile à apprendre. Un mouvement international espérantophone se développa dans les années 1890, aboutissant au premier Congrès mondial de l'espéranto en 1905. Après la Première Guerre mondiale, la Société des Nations envisagea d'adopter l'espéranto comme langue de travail et de recommander son enseignement dans les écoles ...
Conférence du désarmement, Genève, 1933
Soixante pays envoyèrent des délégués à la Conférence du désarmement organisée à Genève en février 1932 pour débattre de la réduction des armements, en s'attachant particulièrement aux armes offensives. L'Allemagne, dont l'armée et la marine étaient déjà limitées en vertu du traité de Versailles, exigea que d'autres États se désarment comme elle l'avait été et, en cas de refus, elle revendiquerait le droit d'accroître ses forces militaires. La France, qui craignait un regain du pouvoir allemand, déclara que la sécurité prévalait sur le désarmement ...
La grande parade
Cette caricature politique fut dessinée en 1932 par Alois Derso (1888–1964) et Emery Kelen (1896–1978). Les Hongrois Derso et Kelen travaillèrent pour la Société des Nations à Genève, où ils furent connus pour leurs représentations satiriques de la Société et ses conférences. « La grande parade » est un dessin sur la Conférence pour la réduction et la limitation des armements, qui se déroula à Genève en 1932. Il montre une procession d'hommes politiques qui marchent avec hâte, vêtus des versions comiques de leurs costumes nationaux. L'Allemand Adolf ...
Transfert de la Société des Nations aux Nations Unies, cérémonie avec Sean Lester et Wlodzimierz Moderow
À la fin de la Seconde Guerre mondiale, 43 pays étaient encore techniquement membres de la Société des Nations, mais l'Organisation, qui fut fondée après la Première Guerre mondiale pour empêcher un autre grand conflit sans y parvenir, avait cessé d'exister à toutes fins pratiques. Une nouvelle organisation internationale, les Nations Unies, vit le jour avec la signature de la Charte des Nations Unies, à San Francisco le 6 juin 1945. À l'initiative du ministère britannique des Affaires étrangères, la Société tint une dernière assemblée (la 21 ...
Carte du monde révisée
Cette carte du monde fut réalisée par Takahashi Kageyasu (1785−1829) du Tenmon-kata (bureau en charge de l'astronomie). Kageyasu commença à travailler sur la carte en 1807 sur ordre du gouvernement shogunal, assisté par l'astronome Hazama Shigetomi et l'interprète néerlandais Baba Sajūrō, qui fut appelé à Edo (aujourd'hui Tokyo) en 1808, alors qu'il se trouvait à Nagasaki. Kageyasu soumit la première version de la carte au gouvernement en 1810. La région de l'Asie de l'Est fut ultérieurement révisée, et Aōdō Denzen grava cette ...
Carte générale du monde
La première carte du monde publiée au Japon parut en 1645. Il s'agit ici d'une version populaire de cette première carte, publiée en 1671. Elle est divisée en deux parties : à droite, une carte du monde de forme oblongue et ovoïde indique l'est en haut, et à gauche, des personnages en costume national représentent 40 pays. Cette partie est composée d'un tableau de cinq lignes et huit colonnes, où chaque case contient la représentation d'un peuple de pays existants, comme le Portugal et les Pays-Bas ...
Discours sur l'histoire universelle
Cet ouvrage est une traduction arabe de l'histoire du monde de Jacques-Bénigne Bossuet intitulée Discours sur l'histoire universelle, dans laquelle l'auteur défend le droit divin des rois. Le livre de Bossuet, initialement publié en 1681, est considéré comme une thèse classique définissant le monarque comme l'incarnation de l'État. L'argument de Bossuet, qui écrivit son ouvrage pour le dauphin de France, repose sur une interprétation de l'histoire biblique. La traduction de l'ouvrage, réalisée par 'Abd Allah al-Bustāni, et sa publication furent commandées par ...
Une représentation complète de la Terre
Cette impression de 1795 d'une gravure sur bois basée sur la carte du monde en forme de cœur de 1534 d'Oronce Fine est attribuée à un cartographe de Tunis nommé Hajji Ahmad. À première vue, le texte en turc ottoman qui accompagne la carte semble être un récit captivant, écrit à la première personne, de la remarquable odyssée d’Hajji Ahmad à travers la Méditerranée. Un examen plus approfondi conduisit les spécialistes de la cartographie à mettre en doute l'authenticité et la paternité de la carte. Le ...
Présentation illustrée des pays au-delà des mers
Hai guo tu zhi (Présentation illustrée des pays au-delà des mers) est une géographie et une histoire complètes et systématiques du monde. Il s'agit du premier grand chef-d'œuvre de l'histoire moderne chinoise. L'ouvrage prend pour source Si zhou zhi (Encyclopédie des quatre continents), écrite par Lin Zexu (1785−1850), érudit, fonctionnaire et figure importante des campagnes de la première guerre de l'opium (1839−1842). Il fut compilé à partir de documents historiques et de nomenclatures géographiques, ainsi que de textes publiés depuis les Ming, notamment ...
Abrégé des archives du monde
Ying huan zhi lue (Abrégé des archives du monde), de Xu Jiyu, et Hai guo tu zhi (Présentation illustrée des pays au-delà des mers), de Wei Yuan, sont les deux premiers grands chefs-d'œuvre de la Chine moderne sur l'histoire mondiale. Ces deux importants recueils sur la géographie de l'Asie furent produits au milieu du XIXe siècle. Le livre de Xu Jiyu, en 10 juan et 200 000 caractères, fut terminé la 28e année du règne de Daoguang (1848). Après sa publication, il devint très populaire ...
Atlas
Cet atlas fut attribué à l'éminent cartographe navigateur et enlumineur portugais Fernão Vaz Dourado (1520−1580 env.), en raison des similitudes entre d'autres cartes de Vaz et des illustrations de ce manuscrit. Vaz passa les dernières années de sa vie au Goa portugais (en Inde actuelle). Il est célèbre pour avoir produit entre 1568 et 1580 sept atlas marins brillamment enluminés. Ses cartes-portulans appartiennent à une classe de chefs-d'œuvre cartographiques de la fin du XVIe siècle, reflétant la demande croissante d'ouvrages cartographiques de l'époque ...
Chronique du monde
Weltchronik (Chronique du monde) est une traduction allemande d'un texte original en latin attribué à Joannes de Utino (également appelé Giovanni da Udine, mort en 1366). Cette copie, produite au cours de la seconde moitié du XVe siècle, compte de nombreux dessins ornementaux en couleur d'un peintre non identifié. Elle fut vraisemblablement créée à Bratislava après 1458, à l'époque de l'accession de Matthias Corvin au trône de Hongrie. La chronique était conservée à la bibliothèque des Capucins de Bratislava. Il s'agit d'un ouvrage ...
Leur son se propagea dans toutes les contrées et leurs paroles atteignirent chaque frontière du monde
Cette carte, publiée à Rome en 1927, montre les emplacements des missions franciscaines à travers le monde en 1926. Chaque mission est marquée sur la carte, et une légende numérotée indique le nom et la zone de responsabilité géographique de la mission. Des symboles permettent d'identifier le type de mission et le rang de son principal prélat. Les zones où la mission fut active par le passé sont représentées par ombrage. La carte, en italien, comporte la bannière de titre en latin In omnem terram exivit sonvs eorum et ...
Carte de l'Ancien Monde, 1752
Didier Robert de Vaugondy (1723−1786) était issu d'une lignée de géographes et cartographes célèbres. Il était l'arrière-petit-fils de Nicolas Sanson (1600−1667) et le fils de Gilles Robert de Vaugondy (1688−1766) avec lequel il composa un atlas universel de 108 cartes. Cet atlas, dont une première édition fut publiée à Paris en 1757, reprenait la mappemonde de 1752 présentée ici. Malgré les efforts des grands explorateurs, le monde dessiné par les cartographes de cette époque reste très lacunaire, particulièrement en ce qui concerne les continents américain ...
Alphabet des cinq parties du monde
Cet abécédaire constitué de planches lithographiées en couleurs, publié à Paris en 1863, propose une approche anthropologique. Chaque lettre est associée à un pays représenté par des personnages en costume folklorique, le plus souvent un couple, censés incarner un lieu et ses habitants. Ces représentations empreintes d'un certain romantisme tiennent plus du costume de théâtre que de l'anthropologie, et sont très approximatives voire fantaisistes. Ainsi, à la lettre Q, le Québec est représenté par une femme en costume oriental, et l'on aperçoit un minaret et des coupoles ...
Carte complète des montagnes et des océans du monde
Sankai yochi zenzu (Carte complète des montagnes et des océans du monde) est une mappemonde japonaise créée en 1785 environ par Sekisui Nagakubo (1717−1801). Elle repose sur une édition de 1602 de la Grande carte géographique universelle de Matteo Ricci en chinois, initialement produite en 1584. La carte, imprimée au bloc de bois et colorée à la main, montre les continents et les mers du monde, avec le relief représenté par des images. Un autre titre, Chikyū bankoku sankai yochi zenzusetsu (Illustration complète du globe, de tous les pays ...
Une représentation moderne du monde, réalisée par Philippus Eckebrecht, citoyen de Nuremberg, pour la seule raison de faire correspondre cette représentation à l'équateur tel qu’il est défini dans les Tables astronomiques rudolphines : financée par Ioannes Kepler et gravée à Nuremberg par J. P. Walch
Bien que datée de 1630, cette « représentation moderne du monde » par Philippus Eckebrecht semble être une réimpression plus récente. Elle est dédiée à Léopold I, empereur du Saint Empire romain germanique, qui ne monta sur le trône qu'en 1658. Cette carte fut initialement produite à la demande de l'astronome Johannes Kepler (1571-1630) pour tenir compte de ses nouveaux calculs de longitude et de latitude basés sur l'observation planétaire. Publiées pour la première fois en 1627, les tables astronomiques de Kepler se sont révélées beaucoup plus précises que ...
Carte moderne et complètement correcte du monde entier
Cette « carte moderne et complètement correcte » du monde entier fut imprimée à Amsterdam par Joan Blaeu (1596-1673), un membre de la famille Blaeu qui aida à définir la cartographie au cours de l'âge d'or hollandais. À partir du XVIe siècle, la compagnie Blaeu produisit certains des atlas, des cartes et des globes les plus réputés d'Europe. Ancien élève de l'astronome danois Tycho Brahe, le père de Joan, Willem Blaeu (1571-1638), créa la compagnie en 1596. En 1633, il fut nommé cartographe officiel de la Compagnie hollandaise ...
Nouvelle et très exacte carte du monde
Nicolaus Visscher (également écrit Nicolas ou Nicolaes) était fils et petit-fils d'éminents cartographes, en activité à l'apogée de l'âge d'or de la cartographie hollandaise. Les Visscher étaient connus dans toute l'Europe pour la précision de leurs cartes et l'ornementation innovatrice de leurs ouvrages. Le fondateur de l'entreprise, C.J. Visscher, était contemporain d'autres cartographes néerlandais célèbres, tels que Pieter van den Keere et Jodocus Hondius. Après sa mort, son fils, Nicolaus Visscher I, reprit l'entreprise. Il était connu pour son utilisation ...
Chronique des terres étrangères
Le Zhifang waiji (Chronique des terres étrangères) est une géographie concise du monde, la première de ce genre écrite en chinois. Le missionnaire jésuite italien Matteo Ricci produisit une carte du monde en chinois en 1584. Cette carte, qui suivait des principes occidentaux de cartographie alors inconnus en Chine, subit plusieurs révisions entre 1584 et 1602. Un ordre impérial chargea Diego de Pantoja et Sabatino de Ursis, deux prêtres compagnons de Ricci, d’écrire un livre expliquant la carte. Pantoja mourut en 1618 et le travail fut terminé par Giulio ...
Un journal du dernier voyage du capitaine Cook vers l'océan Pacifique et en quête d'un passage du Nord-Ouest entre l'Asie et l'Amérique, réalisé dans les années 1776, 1777, 1778 et 1779
L'explorateur et aventurier américain John Ledyard est né à Groton, dans le Connecticut, en 1751. Après avoir étudié brièvement au Collège de Dartmouth, il prit la mer comme simple matelot. Il fut forcé de s'engager dans la marine britannique et de juin 1776 à octobre 1780, il fut fusilier marin pendant le troisième voyage du capitaine Cook vers le Pacifique. Ce livre raconte ses observations de l'Alaska, du Kamchatka, du sud de la Chine et des îles du Pacifique Sud. Ledyard conçut par la suite un plan ...
Les Constellations
L'astronome ‘Abd al-Rahman ibn ‘Umar al-Sufi, plus connu sous le nom d'al-Sufi, naquit en Perse (Iran actuelle) en 903 après J.-C et mourut en 986. Il travailla à Ispahan et à Bagdad, et est connu pour sa traduction du grec vers l'arabe de l'Almageste de l'astronome de l'antiquité Ptolémée. L'œuvre la plus célèbre d'Al-Soufi est Kitab suwar al-kawakib (Le Livre des constellations d'étoiles fixes), qu'il publia vers 964. Dans cet ouvrage, al-Sufi décrit les 48 constellations qui furent établies ...