727 résultats en français
Étude sur les différentes masses de fer découvertes dans l'est de la cordillère des Andes
Mariano Eduardo de Rivero y Ustáriz (1798–1857) est un scientifique, géologue, minéralogiste, chimiste, archéologue, politicien et diplomate péruvien. Après avoir été scolarisé à Arequipa, il fut envoyé à Londres en 1810, alors qu'il n'avait que 12 ans, pour étudier les mathématiques, la physique et les langues. En 1817, il partit étudier la minéralogie et la chimie à l'École royale des mines de Paris en France, où il rencontra Joseph Louis Proust, Gay-Lussac et Alexander von Humboldt. Ce dernier devint son mentor et, lors de ses périples ...
Contribution Université EAFIT
Carte des Petites Antilles
Joan Vinckeboons (1617-1670) était un cartographe et graveur néerlandais issu d'une famille d'artistes d'origine flamande. Employé de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, il a produit pendant plus de 30 ans des cartes destinées à la marine militaire et marchande néerlandaise. Il a travaillé avec Joan Blaeu, l'un des plus importants éditeurs de cartes et d'atlas de l'époque. Vinckeboons a dressé une série de 200 cartes manuscrites qui ont été reproduites dans plusieurs atlas, dont le célèbre Atlas Maior de Blaeu. Cette carte, datant ...
Les îles et le continent des Indes occidentales
Joan Vinckeboons (1617-1670) était un cartographe et graveur néerlandais issu d'une famille d'artistes d'origine flamande. Employé de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, il a produit pendant plus de 30 ans des cartes destinées à la marine militaire et marchande néerlandaise. Il a travaillé avec Joan Blaeu, l'un des plus importants éditeurs de cartes et d'atlas de l'époque. Vinckeboons a dressé une série de 200 cartes manuscrites qui ont été reproduites dans plusieurs atlas, dont le célèbre Atlas Maior de Blaeu. Cette carte, datant ...
Carte de la baie de Santiago
Joan Vinckeboons (1617-1670) était un cartographe et graveur néerlandais issu d'une famille d'artistes d'origine flamande. Employé de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, il a produit pendant plus de 30 ans des cartes destinées à la marine militaire et marchande néerlandaise. Il a travaillé avec Joan Blaeu, l'un des plus importants éditeurs de cartes et d'atlas de l'époque. Vinckeboons a dressé une série de 200 cartes manuscrites qui ont été reproduites dans plusieurs atlas, dont le célèbre Atlas Maior de Blaeu. Cette carte, datant ...
La Havane sur l'île de Cuba
Joan Vinckeboons (1617-1670) était un cartographe et graveur néerlandais issu d'une famille d'artistes d'origine flamande. Employé de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, il a produit pendant plus de 30 ans des cartes destinées à la marine militaire et marchande néerlandaise. Il a travaillé avec Joan Blaeu, l'un des plus importants éditeurs de cartes et d'atlas de l'époque. Vinckeboons a dressé une série de 200 cartes manuscrites qui ont été reproduites dans plusieurs atlas, dont le célèbre Atlas Maior de Blaeu. Cette carte, datant ...
Carte de la Côte du Golfe de la Floride au Mexique
Joan Vinckeboons (1617-1670) était un cartographe et graveur néerlandais issu d'une famille d'artistes d'origine flamande. Employé de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, il a produit pendant plus de 30 ans des cartes destinées à la marine militaire et marchande néerlandaise. Il a travaillé avec Joan Blaeu, l'un des plus importants éditeurs de cartes et d'atlas de l'époque. Vinckeboons a dressé une série de 200 cartes manuscrites qui ont été reproduites dans plusieurs atlas, dont le célèbre Atlas Maior de Blaeu. Cette carte, datant ...
Carte de la baie et de la ville de Carthagène des Indes
Cette carte manuscrite, colorée à la main et dessinée à la plume et à l'encre, fut réalisée par Antonio de Ulloa (1716–1795) en 1735. Basée sur une carte précédente de Juan de Herrera datant de 1721 environ, elle montre en détail la baie de Carthagène des Indes et la région côtière voisine de la ville actuelle de Carthagène, en Colombie. À l'époque, ce territoire faisait partie de la vice-royauté de Nouvelle-Grenade de l'empire espagnol. Une rose des vents indique que la carte est orientée avec le ...
Plan du fort El Morro situé à l'embouchure de la baie de La Havane
Cette carte manuscrite du XVIIIe siècle montre le plan du fort El Morro, situé à l'entrée de la baie de La Havane, à Cuba. Les Espagnols entreprirent la construction de cette forteresse en 1585. L'ingénieur militaire italien Battista Antonelli (1547–1616) fut chargé de la conception des fortifications. À l'origine, la structure fut conçue comme un petit fort entouré de douves sèches, mais il fut agrandi et reconstruit à plusieurs reprises et devint une forteresse majeure d'une grande importance stratégique pour l'île. La carte ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit, aujourd'hui conservé à la bibliothèque laurentienne des Médicis, à Florence, entra en la possession des Médicis au plus tard en 1588. Sahagún commença ...
Région comprise entre le fleuve Amazone et São Paulo
Cette carte à l'aquarelle et à l'encre montre le cours du fleuve Amazone, incluant ses affluents mineurs et les villes situées le long de ses rives. Bien que l'essentiel des rives de l'Amazone était, au début de la période coloniale, contrôlé par des peuples autochtones, les colons ont établi des villes le long des berges pour soutenir le commerce et l'exploration de l'intérieur du Brésil. La plus grande de ces villes était Belem, qui apparaît sur la carte.
Forteresse de Brum au Pernambuco
Ce plan du XIXe siècle, dressé par un capitaine de l'inspection des forteresses de l'armée brésilienne, montre la forteresse de Brum, construite par les Hollandais et les Portugais au XVIIe siècle.
Carte de l'Empire brésilien
Cette carte détaillée du Brésil impérial a été dressée par Niemeyer Conrado Jacob (1788-1862), d'après une carte précédente de Duarte da Ponte Ribeiro, baron de Ponte Ribeiro (1795-1878). Après avoir commencé sa carrière en tant que médecin, Ponte Ribeiro est devenu un haut diplomate pendant les premières années de l'indépendance du Brésil. Il a représenté son pays au Portugal, au Mexique, au Pérou, en Bolivie et en Argentine. Niemeyer était un ingénieur essentiellement connu pour la construction, à ses propres frais, d'une grande route reliant les différents ...
La carte des terres d'Oztoticpac
Datée d’environ 1540, cette carte est un document pictural mexicain comportant des mots en espagnol et en nahuatl. Elle se rapporte à un procès concernant le domaine du seigneur aztèque Don Carlos Ometochtli Chichimecatecotl, l'un des nombreux fils de Nezahualpilli, le souverain de Texcoco. Don Carlos fut accusé d'hérésie et exécuté publiquement par les autorités espagnoles le 30 novembre 1539. La procédure judiciaire commença le 31 décembre 1540 lorsqu'un homme appelé Pedro de Vergara demanda à l'Inquisition de lui restituer certains arbres fruitiers confisqués sur ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Introduction, index et Livre I : les dieux
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Conformément à la typologie des premiers ouvrages médiévaux, Sahagún organisa sa recherche selon les ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre II : les cérémonies
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre II aborde les fêtes et les sacrifices honorant les dieux, pratiqués selon ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre III : l'origine des dieux
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre III traite de l'origine des dieux, en particulier de Tezcatlipoca et ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre IV : l'art divinatoire
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre IV traite de l'art divinatoire, ou de l'astrologie judiciaire telle ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre V : présages et superstitions
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre V aborde les présages, les augures et les superstitions. Comme dans le ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre VI : rhétorique et philosophie morale
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre VI aborde la rhétorique et la philosophie morale. Il contient les textes ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre VII : le Soleil, la Lune et les étoiles, et la ligature des années
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre VII aborde le Soleil, la Lune et les étoiles. Il contient une ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre VIII : les rois et les dignitaires
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre VIII aborde les rois et les dignitaires, les formes de gouvernement, l ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre IX : les marchands
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre IX aborde les marchands, les fonctionnaires responsables de l'or et des ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre X : le peuple, ses vertus et ses vices, et autres nations
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre X traite de la société aztèque, couvrant des sujets tels que les ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre XI : les choses naturelles
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre XI, le plus long du codex, est un traité sur l'histoire ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre XII : la conquête du Mexique
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre XII retrace la conquête espagnole du Mexique, qui se déroula entre 1519 ...
Troupe d'artistes de cirque
Sur cette photographie, prise en décembre 1932, les membres de trois troupes de trapézistes connues dans le monde entier posent dans un filet de sécurité à La Scala de Berlin : les Flying Codonas du Mexique, les Flying Concellos des États-Unis et les Amadori d'Italie. Cette vue montre, de gauche à droite, Genesio Amadori (Les Amadori), Art Concello (les Flying Concellos), Alfredo Codona (les Flying Codonas), Vera (Bruce) Codona (les Flying Codonas), Antoinette Concello (les Flying Concellos), Ginevra Amadori (les Amadori), Everett White (les Flying Concellos), Lalo Codona (les Flying ...
Carte sur laquelle les rivières d'Argentine, du Paraguay et du Parana sont décrites pour la première fois avec précision, lors de l'implantation de la nouvelle colonie et ce jusqu'à l'embouchure de la rivière Jauru
Cet atlas de l'Amérique du sud coloniale est due à Miguel Antonio Ciera. Mathématicien renommé et professeur d'astronomie de l'Université de Coimbre au Portugal, Ciera faisait partie d'une expédition envoyée pour délimiter la frontière entre les possessions espagnoles et portugaises en Amérique du sud après la signature du traité de Madrid en 1750 et la guerre des Guaranis en 1756. L'atlas est consacré à la partie sud du continent, dans le bassin hydrographique de la rivière Parana, où les frontières étaient les plus contestées. Dans ...
La Baie de tous les Saints
Cette carte de Joan Blaeu (1596-1673), l'un des plus importants cartographes néerlandais, montre la Baie de tous les Saints sur la côte du Brésil. La baie a été baptisée ainsi par Amerigo Vespucci, qui y aurait accédé le jour de la Toussaint, le 1er novembre de l'année 1501. La ville de Salvador est située sur la baie.
Brésil : classe noble, amours et lettres ...
Cette carte du Brésil est l'oeuvre de Joan Blaeu (1596-1673), l'un des plus célèbres cartographes néerlandais. Initialement formé au Droit, Blaeu rejoint à Amsterdam l'entreprise de son père, le cartographe Willem Blaeu. Avec son père et son frère Cornelis, Joan Blaeu a publié l'Atlas Novus (Nouvel Atlas), un ouvrage en 11 tomes composé de 594 cartes. Joan Blaeu est devenu plus tard le cartographe officiel de la Compagnie hollandaise des Indes orientales.
Nouvelle image du Brésil
Cette carte du Brésil est l'oeuvre de Willem Blaeu (1571-1638), fondateur d'une célèbre dynastie de cartographes néerlandais. Blaeu a étudié l'astronomie, les mathématiques et la fabrication de globes terrestres avec le savant danois Tycho Brahé, avant d'établir son atelier de cartographie à Amsterdam. En 1633, il est nommé cartographe de la Compagnie hollandaise des Indes orientales. En 1635, avec ses fils Joan et Cornelis, Blaeu a publié l'Atlas Novus (Nouvel Atlas), un ouvrage en 11 tomes composé de 594 cartes.
Paraguay, ou Province du Rio de la Plata, avec les régions adjacentes Tucamen et Santa Cruz de la Sierra
Cette carte du Paraguay et du bassin du Rio de la Plata est l'oeuvre de Willem Blaeu (1571-1638), fondateur d'une célèbre dynastie de cartographes néerlandais. Blaeu a étudié l'astronomie, les mathématiques et la fabrication de globes terrestres avec le savant danois Tycho Brahé, avant d'établir son atelier de cartographie à Amsterdam. En 1633, il a été nommé cartographe de la Compagnie hollandaise des Indes orientales. En 1635, avec ses fils Joan et Cornelis, Blaeu a publié l'Atlas Novus (Nouvel Atlas), un ouvrage en 11 tomes ...
Guyane, ou, le Royaume des Amazones
Cette carte de la Guyane coloniale (l'actuel Surinam) est l'œuvre de Jan Jannson (mort en 1664), un cartographe hollandais qui épousa un membre de la famille d'illustres cartographes Hondius. Jodocus Hondius (1563-1612) et ses fils, Jodocus et Henricus, gravèrent des cartes des Amériques et d'Europe, et contribuérent à populariser les travaux de Gérard Mercator, le créateur de la projection Mercator qui permit au navigateurs d'utiliser une carte plate reflétant la courbure du globe. La famille Hondius publia un premier atlas de poche de la carte ...
Une Image plus détaillée du Brésil
Cette première carte de l'État de Bahia au Brésil, est l'œuvre de Henricus Hondius (mort en 1638), membre d'une célèbre famille de cartographes néerlandais. Son père, Jodocus Hondius (1563-1612), acquit les plaques pour l'atlas de Gerard Mercator en 1604, et en 1606 publia une nouvelle édition de cet ouvrage. Henricus et son beau-frère, Jan Jannson (mort en 1664), publièrent le Novus Atlas (Nouvel Atlas) en 1637. Les cartes néerlandaises du 16ème siècle étaient marquées par des encarts illustrés, comme on le voit sur cette carte, et ...
Nouvelle et exacte représentation de l'entier Brésil / Johann Blaev I.F.
Cette carte du Brésil est l'œuvre de Joan Blaeu (1596-1673), l'un des plus importants cartographes néerlandais. Initialement formé au barreau, Blaeu rejoignit à Amsterdam l'entreprise de son père, le cartographe Willem Blaeu (1571-1638). Avec son père et son frère Cornelis (mort en 1648), Joan Blaeu publia l' Atlas Novus (Nouvel Atlas), un ouvrage en 11 tomes composé de 594 cartes. Joan Blaeu devint plus tard le cartographe officiel de la Dutch East India Company. Durant les années 1600, les Pays-Bas devinrent une grande puissance navale et commerciale ...
Isabel, princesse du Brésil
La collection Thereza Christina Maria est constituée de 21 742 photographies réunies par l'empereur Pedro II et qu'il légua à la Bibliothèque nationale du Brésil. Cette collection couvre une vaste gamme de sujets. Elle documente les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle et comprend aussi de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord. Cette photographie montre la Princesse Isabel, fille de Pedro II et héritière en titre du trône du Brésil jusqu'à l'abolition de la monarchie en 1889 ...
Route interaméricaine
La route interaméricaine, d'une longueur de 5 390 kilomètres au total, est la partie du réseau routier panaméricain comprise entre Nuevo Laredo, au Mexique, et la ville de Panama, au Panama. Le premier Congrès panaméricain des grandes routes se déroula en octobre 1925 à Buenos Aires, en Argentine, sous l'égide de l'Union panaméricaine. Suite à ce congrès, un programme de levés fut entrepris et d'autres réunions sur le développement d'un réseau routier interaméricain eurent lieu. En octobre 1929, les représentants des pays d'Amérique centrale ...
Carte des nations mayas et de leurs langues
Cette carte de 1934 environ, réalisée pour la revue Maya Society Quarterly et imprimée par l'Imprimerie nationale du Guatemala, montre la répartition des nations mayas et de leurs langues dans le sud du Mexique, le Guatemala et l'ouest du Honduras actuels, entre l'an 1000 et 1500 environ. La carte est basée sur les recherches effectuées par William E. Gates (1863–1940), collectionneur de manuscrits mésoaméricains et mayaniste américain qui œuvra pendant de nombreuses décennies au déchiffrement de l'écriture hiéroglyphique maya. Le maya (également appelé maya yucatèque ...
Produits du Mexique et de l'Amérique centrale
Ce croquis cartographique en noir et blanc, mettant en évidence les produits du Mexique et de l'Amérique centrale, fut réalisé en vue de sa publication dans le Bulletin de l'Union panaméricaine. Il est aujourd'hui conservé à la Bibliothèque Colomb de l'Organisation des États Américains, organisation qui succéda à l'Union panaméricaine. Les emplacement des centres de production agricole et minérale sont dactylographiés ou écrits à l'encre sur la carte. Celle-ci indique les exploitations de minerai situées principalement au Mexique, produisant de l'asphalte, du charbon ...
Carte des voies ferrées d'Argentine
Entre 1880 et 1915, la longueur totale des voies ferrées en Argentine passa de 2 234 kilomètres (1 388 miles) à 35 809 kilomètres (22 251 miles), devenant ainsi le réseau le plus vaste du continent sud-américain et le huitième du monde. Les voies ferrées, qui jouèrent un rôle essentiel dans le développement économique et l'unité nationale, permirent l'émergence de l'Argentine comme exportateur majeur de blé, de bœuf et d'autres produits. Les voies ferrées les plus importantes appartenaient à des compagnies britanniques, qui obtinrent la concession ...
Voies ferrées d'Argentine, 1899
Entre 1880 et 1916, période de croissance économique rapide et d'unité nationale, l'Argentine entreprit de grands travaux de développement des chemins de fer. Ces derniers permirent l'émergence de l'Argentine comme exportateur majeur de blé, de bœuf et d'autres produits. Les voies ferrées les plus importantes appartenaient à des compagnies britanniques, qui obtinrent la concession des chemins de fer auprès du gouvernement argentin grâce à leur expertise technique et à leur capacité à réunir de grandes sommes d'argent sur les marchés financiers de Londres pour ...
Carte de la Bolivie
Cette carte de la Bolivie, datant de 1894, met en évidence les principales caractéristiques géographiques du pays, notamment la cordillère des Andes à l'ouest et les plaines à l'est. Elle montre les villes et les villages principaux, les capitales des départements, les frontières départementales, les voies ferrées existantes et en projet, les grandes routes et les cours d'eau navigables. Les mines de cuivre, d'or, d'argent et d'étain y sont indiquées, soulignant le rôle de la Bolivie comme grand producteur de minéraux. Les régions limitrophes ...
Carte de la Bolivie, montrant les régions forestières et agricoles, et les localités minières
Cette carte, datant de 1912, met en évidence les richesses agricoles, forestières et minérales de la Bolivie. Elle montre que la production minérale est située principalement dans la région ouest du pays, dans la cordillère des Andes ou à proximité. Les emplacements des mines produisant de l'antimoine, du bismuth, du cuivre, de l'or, du plomb, de l'argent, du tungstène et de l'étain, produit minéral le plus important de Bolivie, figurent également sur la carte. L'étain était exploité dans les mines des départements de Cochabamba, de ...