1 106 résultats en français
Guide du grand chemin de fer sibérien
La voie ferrée transsibérienne de 8 000 kilomètres, qui relie Ekaterinbourg dans l'Oural à Vladivostok sur la côte du Pacifique, est la plus longue voie ferrée du monde. Sa construction commença en 1891 et se termina en 1916. Dès 1900, une grande partie de la ligne était finie et ouverte à la circulation. Au cours de cette année, le ministère russe des Voies de communication publia deux éditions identiques en anglais et en russe de ce guide illustré de la voie ferrée. Il comprend une histoire de la Sibérie ...
Son Excellence George Washington, ancien commandant en chef des forces armées des États-Unis d'Amérique et président de la Convention de 1787
En 1787, la confédération des 13 États américains était en plein désarroi. Les caisses de la confédération étaient vides, l’État de New York et le New Jersey se disputaient au sujet des droits perçus sur les marchandises traversant les frontières entre les États, les fermiers du Massachusetts se rebellaient et l'Espagne ainsi que la Grande-Bretagne empiétaient sur les territoires américains à l'ouest. La Convention fédérale fut convoquée pour examiner les problèmes entraînés par le gouvernement de la jeune république conformément aux Articles de la Confédération en vigueur ...
Lettre d'Otto Ringling, du 26 octobre 1907
Fils d'un immigré allemand, Otto Ringling (1858–1911) fonda, avec ses frères Albert, Alfred, Charles, John, August et Henry, l'empire du cirque des frères Ringling à la fin du XIX e  siècle. En 1907, ils rachetèrent le cirque concurrent Barnum & Bailey. Initialement, ils dirigèrent les deux cirques séparément, mais ils les fusionnèrent en 1919 pour créer le cirque des frères Ringling et Barnum & Bailey, qui fut connu comme « le plus grand spectacle du monde ». Cette lettre, écrite par Otto à ses frères en octobre 1907, décrit le partage ...
Cirque John Robinson
Cette photographie de 1929 montre l'intérieur du cirque John Robinson lors d'une représentation de la superproduction Le roi Salomon et la reine de Saba à Cincinnati, dans l'Ohio. Dans le cirque américain, la superproduction évolua en un défilé autour de la piste de l'hippodrome à l'intérieur du chapiteau, présentant autant d'artistes et d'animaux que le directeur du cirque pouvait habiller de costumes. Le cirque John Robinson fut surtout connu pour ses productions éblouissantes du spectacle Le roi Salomon et la reine de Saba ...
Scène des coulisses du cirque américain
Dans le cirque américain, la zone située directement derrière le chapiteau ou l'arène du cirque, où les artistes se préparaient avant de faire leur entrée en scène par les « coulisses », était appelée l'arrière cour. Ce négatif sur plaque de verre datant de 1928 montre une scène d'arrière cour typique d'un cirque américain, juste avant la représentation du numéro spectaculaire de la production. Le spectacle, ou « superproduction », évolua en un défilé autour de la piste de l'hippodrome à l'intérieur du chapiteau, présentant autant d'artistes ...
Scène de foire de cirque
Cette photographie de 1935 montre une foule amassée sur la foire du cirque Hagenbeck-Wallace, se dirigeant vers l'entrée de la grande tente du chapiteau. À gauche, les bannières alignées, sur lesquelles des monstres et autres attractions sont peintes, présentent les divertissements mineurs précédant le spectacle principal et nécessitant un droit d'entrée supplémentaire. Les tentes de concession et les roulottes de billetterie sont visibles sur la droite. Derrière l'entrée du chapiteau, dans la tente de la ménagerie « gratuite », des animaux exotiques en cage, des éléphants et d'autres ...
Cirque des frères Cole
Cette image de 1935 montre une scène d'un cirque américain typique, de taille moyenne, au XXe siècle. La foule regarde alors que les chariots de bagages du cirque des frères Cole sont tirés sur des wagons plats. Les wagons portent l'inscription des noms Clyde Beatty et Allen King, deux des dompteurs les plus célèbres de l'époque. Derrière eux, les wagons à bestiaux contenaient les éléphants et les chevaux qui portaient les bagages. Cette scène se répétait tous les jours, matin et soir, dans les gares de ...
Histoire de l'expédition, sous le commandement des capitaines Lewis et Clark, jusqu'aux sources du Missouri, à travers les montagnes Rocheuses et sur le fleuve Columbia jusqu'à l'océan Pacifique
Ce récit de l'expédition de Lewis et Clark, publié en 1814, est basé sur les journaux détaillés tenus par les capitaines Meriwether Lewis et William Clark, les chefs de l'expédition. Ce livre commence par « La vie du capitaine Lewis », document écrit par Thomas Jefferson qui reproduit les instructions détaillées données par Jefferson à Lewis concernant les objectifs de l'expédition. « L'objet de votre mission est d'explorer le Missouri, ainsi que ses principaux affluents, qui par son cours et son accès aux eaux du Pacifique, que ce ...
Parade de rue gratuite du cirque Sells-Floto
Cette lithographie colorée annonce aux résidents la parade de rue du cirque Sells-Floto et promeut la vente de billets pour les représentations, qui avaient lieu deux fois par jour. L'œuvre reflète la grandeur des parades du cirque américain dans les années 1920. À la tête de la parade, un cavalier en costume du XVIIIe siècle porte une bannière de cirque. Il est suivi d'un groupe de cavaliers à cheval, d'éléphants portant les costumes utilisés pour le grand spectacle (« costumes de superproduction »), d'une fanfare et de ...
Le journal de l'Ouganda, volume I, numéro 1, janvier 1934
L’Uganda Literary and Scientific Society (Société littéraire et scientifique de l'Ouganda) fut établie à Entebbe, dans le protectorat de l'Ouganda, en 1923. Sa principale activité concerne la lecture de documents ainsi que l'organisation de conférences sur des sujets ayant trait à l'Ouganda. En 1933, la Société transfère son siège social à Kampala, où il est décidé de publier une revue régulière, The Uganda Journal (Le journal de l'Ouganda). L'objectif du journal est « de recueillir et de publier des informations qui permettent d'approfondir ...
Afficher 74 numéros supplémentaires
Déclaration d'indépendance. Au Congrès, le 4 juillet 1776, une déclaration des représentants des États-Unis d'Amérique rassemblés en Congrès général.
Ce document est la première version imprimée de la Déclaration d'indépendance américaine. Le 7 juin 1776, Richard Henry Lee de Virginie présenta une résolution exhortant le Congrès, réuni à Philadelphie, à déclarer son indépendance vis-à-vis de la Grande-Bretagne. Quatre jours plus tard, un comité composé de Thomas Jefferson, John Adams, Benjamin Franklin, Roger Sherman et Robert R. Livingston fut nommé pour rédiger une déclaration d'indépendance. L'ébauche du comité fut lue devant le Congrès le 28 juin. Le 4 juillet, le Congrès adopta la Déclaration d'indépendance qui ...
Entretien avec Fountain Hughes à Baltimore, dans le Maryland, le 11 juin 1949
Environ 4 millions d'esclaves furent libérés à la fin de la guerre de Sécession. Les histoires de quelques milliers ont été transmises aux générations futures oralement, par des journaux intimes, des lettres, des registres ou la transcription d'entretiens. On n'a retrouvé que 26 enregistrements audio d'entretiens avec d'anciens esclaves, dont 23 sont dans les collections de l’American Folklife Center de la Bibliothèque du Congrès. Dans cet entretien, Fountain Hughes, âgé de 101 ans, parle de son enfance lorsqu’il était esclave, de la guerre ...
Le grand final du spectacle : le bon vieux temps
Dans le cirque américain, le spectacle, ou « superproduction », évolua en un défilé autour de la piste de l'hippodrome à l'intérieur du chapiteau, présentant autant d'artistes et d'animaux que le directeur du cirque pouvait habiller de costumes. Remontant aux premiers cirques américains, le spectacle était à l'origine une représentation éblouissante de contes littéraires ou historiques visant à amuser et édifier le public. Les costumes créés pour ces numéros étaient souvent exotiques et évoquaient des cultures provenant des quatre coins du monde. Ils pouvaient également être fantaisistes ...
Quartiers d'hiver du cirque Ringling à Sarasota, en Floride
John Ringling (1866–1936), un des sept frères Ringling qui influencèrent l'évolution du cirque américain de la fin du XIXe siècle au début du XXe, décida de déménager les quartiers d'hiver du cirque Ringling et Barnum & Bailey de son site d'origine de Bridgeport, dans le Connecticut, à Sarasota, en Floride. Comme le raconta Fred Bradna, chef de piste du cirque, dans son livre Le grand chapiteau, Ringling imagina « d'agencer les quartiers tel un zoo, et des milliers de personnes paieraient pour les visiter ». Il ...
Brochure de l'Olympic et du Titanic, deux navires de la White Star Line
Cette brochure en danois, publiée à Copenhague en 1911 ou 1912, fait la promotion de deux transatlantiques de la compagnie britannique White Star Line, l'Olympic et le Titanic. Elle inclut des informations sur la compagnie maritime et sa flotte, les billets, les horaires et les classes de service, ainsi que des illustrations des salles à manger, des bibliothèques, des cabines et des ponts. La brochure répertorie les équipements disponibles pour les passagers des seconde et troisième classes, et contient les menus des petits déjeuners, déjeuners et dîners servis chacun ...
Acte de vente d'Henry Walker pour William Shakespeare, 1613
Cet acte d'achat et de vente, daté du 10 mars 1613, constate l'achat de William Shakespeare d'une loge située dans le quartier de Blackfriars de Londres et appartenant à Henry Walker, citoyen et ménestrel de Londres. Shakespeare paya par avance 80 livres des 140 dues, et le jour après la transmission, il hypothéqua les 60 livres restantes auprès de Walker. William Johnson, négociant en vins londonien, ainsi que les gentilshommes John Jackson et John Heminge, agirent comme mandataires représentant les intérêts de Shakespeare. Ils furent également chargés ...
Premier folio de Shakespeare
Imprimé au grand format « in-folio », le Premier folio est l'édition originale du recueil des pièces de William Shakespeare. Compilée après sa mort en 1616 par deux amis acteurs, John Heminge et Henry Condell, cette édition fut publiée en 1623 et contient le texte complet de 36 pièces de Shakespeare. L'ouvrage fut principalement édité par Edward Blount (1565–1632), libraire et éditeur de Londres, et Isaac Jaggard (mort en 1627), fils de William Jaggard (1568–1623 env.), imprimeur et éditeur longtemps associé à Shakespeare, qui mourut l'année de ...
Titus Andronicus
Cette copie de 1594 de Titus Andronicus est le seul exemplaire connu existant encore aujourd'hui de cet in-quarto. Il s'agit d'ailleurs de la pièce imprimée de Shakespeare la plus ancienne ayant survécu, avec une version d'Henry VI (seconde partie) de la même année. Le nom de William Shakespeare est souvent indiqué sur les in-quartos imprimés après 1598 environ, mais sur celui-ci, qui est antérieur à cette date, le nom de la compagnie de théâtre est présent à la place. Les éditions in-quarto des pièces, qui commencèrent ...
Recueil de Trevelyon, 1608
Thomas Trevilian, ou Trevelyon, artisan londonien dont on sait peu de choses, produisit ce recueil en 1608 alors qu'il avait 60 ans environ. Le manuscrit volumineux de 290 feuillets double face contient des textes et des images provenant de livres, de gravures sur bois et de gravures de son époque. La première partie du manuscrit (feuilles 3 à 36) fournit des informations historiques et pratiques, notamment une chronologie, un calendrier illustré, des proverbes moralisateurs, une série de tables de calcul et de schémas astronomiques, des listes de familles ayant ...
Accord final entre William Shakespeare et Hercules Underhill
L'accord final entre William Shakespeare et Hercules Underhill est le titre de propriété confirmant l'achat de Shakespeare de la maison de New Place à Stratford-upon-Avon, signé lors de la Saint-Michel 1602. À l'origine, Shakespeare acquit cette demeure en mai 1597 auprès de William Underhill. Or ce dernier fut empoisonné deux mois plus tard par Fulke Underhill, son fils aîné et héritier, qui fut pendu pour ce crime en 1599. Lorsqu'Hercules Underhill, frère cadet de Fulke, atteignit la majorité, Shakespeare protégea son titre de propriété en lui ...
Route interaméricaine
La route interaméricaine, d'une longueur de 5 390 kilomètres au total, est la partie du réseau routier panaméricain comprise entre Nuevo Laredo, au Mexique, et la ville de Panama, au Panama. Le premier Congrès panaméricain des grandes routes se déroula en octobre 1925 à Buenos Aires, en Argentine, sous l'égide de l'Union panaméricaine. Suite à ce congrès, un programme de levés fut entrepris et d'autres réunions sur le développement d'un réseau routier interaméricain eurent lieu. En octobre 1929, les représentants des pays d'Amérique centrale ...
Carte des nations mayas et de leurs langues
Cette carte de 1934 environ, réalisée pour la revue Maya Society Quarterly et imprimée par l'Imprimerie nationale du Guatemala, montre la répartition des nations mayas et de leurs langues dans le sud du Mexique, le Guatemala et l'ouest du Honduras actuels, entre l'an 1000 et 1500 environ. La carte est basée sur les recherches effectuées par William E. Gates (1863–1940), collectionneur de manuscrits mésoaméricains et mayaniste américain qui œuvra pendant de nombreuses décennies au déchiffrement de l'écriture hiéroglyphique maya. Le maya (également appelé maya yucatèque ...
Produits du Mexique et de l'Amérique centrale
Ce croquis cartographique en noir et blanc, mettant en évidence les produits du Mexique et de l'Amérique centrale, fut réalisé en vue de sa publication dans le Bulletin de l'Union panaméricaine. Il est aujourd'hui conservé à la Bibliothèque Colomb de l'Organisation des États Américains, organisation qui succéda à l'Union panaméricaine. Les emplacement des centres de production agricole et minérale sont dactylographiés ou écrits à l'encre sur la carte. Celle-ci indique les exploitations de minerai situées principalement au Mexique, produisant de l'asphalte, du charbon ...
Carte des voies ferrées d'Argentine
Entre 1880 et 1915, la longueur totale des voies ferrées en Argentine passa de 2 234 kilomètres (1 388 miles) à 35 809 kilomètres (22 251 miles), devenant ainsi le réseau le plus vaste du continent sud-américain et le huitième du monde. Les voies ferrées, qui jouèrent un rôle essentiel dans le développement économique et l'unité nationale, permirent l'émergence de l'Argentine comme exportateur majeur de blé, de bœuf et d'autres produits. Les voies ferrées les plus importantes appartenaient à des compagnies britanniques, qui obtinrent la concession ...
Voies ferrées d'Argentine, 1899
Entre 1880 et 1916, période de croissance économique rapide et d'unité nationale, l'Argentine entreprit de grands travaux de développement des chemins de fer. Ces derniers permirent l'émergence de l'Argentine comme exportateur majeur de blé, de bœuf et d'autres produits. Les voies ferrées les plus importantes appartenaient à des compagnies britanniques, qui obtinrent la concession des chemins de fer auprès du gouvernement argentin grâce à leur expertise technique et à leur capacité à réunir de grandes sommes d'argent sur les marchés financiers de Londres pour ...
Carte de la Bolivie
Cette carte de la Bolivie, datant de 1894, met en évidence les principales caractéristiques géographiques du pays, notamment la cordillère des Andes à l'ouest et les plaines à l'est. Elle montre les villes et les villages principaux, les capitales des départements, les frontières départementales, les voies ferrées existantes et en projet, les grandes routes et les cours d'eau navigables. Les mines de cuivre, d'or, d'argent et d'étain y sont indiquées, soulignant le rôle de la Bolivie comme grand producteur de minéraux. Les régions limitrophes ...
Carte de la Bolivie, montrant les régions forestières et agricoles, et les localités minières
Cette carte, datant de 1912, met en évidence les richesses agricoles, forestières et minérales de la Bolivie. Elle montre que la production minérale est située principalement dans la région ouest du pays, dans la cordillère des Andes ou à proximité. Les emplacements des mines produisant de l'antimoine, du bismuth, du cuivre, de l'or, du plomb, de l'argent, du tungstène et de l'étain, produit minéral le plus important de Bolivie, figurent également sur la carte. L'étain était exploité dans les mines des départements de Cochabamba, de ...
Le Pérou et la Bolivie de Colton
Cette carte du Pérou et de la Bolivie, datant de 1855, montre les caractéristiques topographiques, les villes, les villages, les forts, les rapides et les fleuves des deux pays. Les frontières nationales et régionales sont dessinées en rose, en vert, en jaune et en bleu. Un carton de Lima, capitale du Pérou, apparaît en bas à gauche. Le fleuve Madeira, qui forme la frontière entre le Pérou et Brésil, et l'Amazone, dont les sections supérieures sont appelées le Marañón, au Pérou, et le Solimões, au Brésil, sont tracés dans ...
Carte de la République de Colombie
Cette carte de la Colombie, datant de 1891, montre les principales caractéristiques physiques et les divisions administratives du pays. Elle inclut les frontières nationales et départementales, les capitales des départements, d'autres villes et villages, les voies ferrées (existantes et en projet) et les grandes routes. L'actuel Panama, qui devint indépendant en 1903, apparaît encore comme un département de la Colombie. La voie ferrée traversant l'isthme de Panama, entre Colón et la ville de Panama, est indiquée, mais pas le canal de Panama qui n'était pas encore ...
Carte de la République du Costa Rica
Cette carte du Costa Rica, datant de 1891, montre les principales caractéristiques physiques et les divisions administratives du pays. La légende, dans l'angle supérieur droit, est écrite en espagnol et en anglais. La carte inclut la capitale du pays, San José, les capitales provinciales, les principales villes et les villes secondaires, ainsi que les voies ferrées (opérationnelles, en construction, en projet, et « prévues par contrat et prochainement construites »). La légende numérotée répertorie les montagnes, les volcans et cratères les plus élevés, et leur hauteur (inexacte) est indiquée en pieds ...
Costa Rica
Cette carte du Costa Rica fut publiée par le Bureau international des Républiques américaines (qui devint l'Union panaméricaine en 1910), organisme créé en 1890 à Washington (district de Columbia) par résolution de la Conférence internationale des États américains. Le bureau publiait des manuels, des cartes et un bulletin mensuel pour diffuser des informations relatives à la promotion du commerce entre les pays des Amériques. La carte montre les itinéraires des compagnies de navigation depuis les ports de Limon, de Puntarenas et de San Juan del Sur (au Nicaragua), les ...
Costa Rica (à partir de sources officielles et autres)
Cette carte du Costa Rica de 1903 fut publiée par le Bureau international des Républiques américaines (qui devint l'Union panaméricaine en 1910), organisme créé en 1890 à Washington (district de Columbia) par résolution de la Conférence internationale des États américains. Le bureau publiait des manuels, des cartes et un bulletin mensuel pour diffuser des informations relatives à la promotion du commerce entre les pays des Amériques. La carte montre des caractéristiques physiques, comme les rivières, les lacs et les montagnes, les frontières internationales et provinciales et les itinéraires des ...
Cuba
Cette carte détaillée de Cuba fut publiée par la Rand McNally Company de Chicago en 1904. Elle montre les provinces, les villes principales et les 18 chemins de fer alors en activité dans le pays. Les six provinces sont indiquées par des couleurs différentes. Un grand cartouche en haut à droite montre le port et la ville de La Havane. Sous la carte principale, la légende indique les points d'intérêt à La Havane. Des cartouches plus petits incluent le port de Matanzas, les baies de Cardenas et de Santa ...
Le Salvador (à partir de sources officielles et autres)
Cette carte du Salvador de 1903 fut publiée par le Bureau international des Républiques américaines (qui devint l'Union panaméricaine en 1910), organisme créé en 1890 à Washington (district de Columbia) par résolution de la Conférence internationale des États américains. Le bureau publiait des manuels, des cartes et un bulletin mensuel pour diffuser des informations relatives à la promotion du commerce entre les pays des Amériques. La carte montre la capitale San Salvador, les capitales des départements et d'autres villes importantes, les frontières internationales et départementales, les câbles sous-marins ...
Carte ferroviaire de la Jamaïque
Cette carte, produite dans les années 1920 par le département des Transports du ministère du Commerce des États-Unis, montre les chemins de fer et les gares de la Jamaïque, qui était à l'époque une colonie de la Couronne au sein de l'Empire britannique. Elle montre également les principales routes de l'île et ses trois comtés, notamment Cornwall, Middlesex et Surrey, ainsi que leurs frontières. L'échelle de la carte est en miles terrestres (1 mile = 1,61 kilomètres). La liaison ferroviaire de la Jamaïque occidentale fut construite ...
Carte militaire, île de Porto Rico
Cette carte militaire de Porto Rico fut publiée en 1898, année où les États-Unis prirent l'île à l'Espagne au cours de la guerre hispano-américaine. Les hostilités commencèrent le 12 mai par le blocus et le bombardement de la ville de San Juan par la marine américaine, puis 1 300 soldats américains débarquèrent au large de la côte de Guánica le 12 juillet. En vertu du traité de paix signé à Paris le 10 décembre 1898, les États-Unis acquirent formellement Porto Rico, qui était alors sous le contrôle de ...
Îles des Antilles et abords du canal de Panama
Cette grande carte pliante, publiée par l'Institut géographique de Londres pendant la Première Guerre mondiale, montre les îles de la mer des Caraïbes et les abords du canal de Panama. Le canal fut ouvert à la circulation au début de l'année 1914, peu avant le début de la guerre. La protection du canal contre un sabotage possible par l'Allemagne était une préoccupation pour les planificateurs militaires américains durant la Première Guerre mondiale et, surtout, au cours de la Seconde Guerre mondiale. La carte montre les lignes télégraphiques ...
Guyana britannique
Cette carte, préparée et imprimée en 1908 par le Service cartographique de l'État à Southampton (Royaume-Uni), fournit une vue relativement détaillée de la géographie de la Guyana britannique (aujourd'hui Guyana), une des deux seules colonies britanniques sur le continent de l'Amérique centrale et du Sud (l'autre étant le Honduras britannique). Une note indique que la portion de la carte au nord du 5° de latitude nord provient d'une carte établie par le topographe gouvernemental de la Guyana britannique, tandis que le reste de la carte ...
Carte ferroviaire du Honduras britannique
Cette carte, produite dans les années 1920 par le département des Transports du ministère du Commerce des États-Unis, présente le réseau ferroviaire du Honduras britannique (aujourd'hui Belize). En vertu du traité de Versailles de 1783, l'Empire espagnol accorda à la Grande-Bretagne le droit de récolter du bois dans la région située entre les rivières Hondo et Belize. En 1862, la colonie de la Couronne du Honduras britannique fut établie. En dehors de la Guyane britannique, c'était la seule possession britannique continentale en Amérique latine. La colonie était ...
Uruguay
Cette carte de l'Uruguay fut publiée par le Bureau international des Républiques américaines (qui devint l'Union panaméricaine en 1910), organisme créé en 1890 à Washington (district de Columbia) par résolution de la Conférence internationale des États américains. Le bureau publiait des manuels, des cartes et un bulletin mensuel pour diffuser des informations relatives à la promotion du commerce entre les pays des Amériques. La carte montre les frontières internationales avec le Brésil et l'Argentine, les principaux villages et villes, les provinces et les frontières provinciales, les chemins ...
Carte ferroviaire de Trinidad
Cette carte, produite par le département des Transports du Ministère du Commerce des États-Unis en 1925, montre le réseau de chemin de fer de Trinidad. La principale voie ferrée à Trinidad était le chemin de fer gouvernemental de Trinidad, qui fut construit à l'origine en 1876 pour relier la ville majeure de Port-d'Espagne à Arima. Elle fut plus tard prolongée vers d'autres villes dans les terres. Outre les lignes de chemin de fer et de tramways, la carte montre les villes, les comtés et les limites des ...
Les Antilles et la souveraineté des diverses îles
Cette carte non datée des Antilles de la première moitié du XXe siècle fut produite par la Division du renseignement militaire de l'état-major général du ministère de l'Armée des États-Unis. Elle montre les possessions américaines, britanniques, françaises et néerlandaises dans la région, les principales routes commerciales, les câbles télégraphiques sous-marins détenus par la Grande-Bretagne et les États-Unis, et l'emplacement des stations de radio gouvernementales et privées. La défense des Caraïbes contre de possibles incursions par des puissances européennes hostiles était une préoccupation majeure des planificateurs militaires ...