Affiner les résultats:

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Langue

Institution

1 088 résultats
La méthode suprême et la source pure des règles de notarisation
Juriste et érudit, Aḥmad ibn Yaḥyá al-Wansharīsī (1430 ou 1431–1508) appartenait à l'école malikite de la jurisprudence islamique. Il naquit au Jabal Wansharīs, mais lorsqu'il était enfant sa famille s'installa dans la ville voisine de Tlemcen, aujourd'hui dans l'ouest de l'Algérie, où il étudia le droit malikite, puis l'enseigna. Pour des raisons peu claires, sa relation avec le souverain de Tlemcen, le sultan Muhammad IV de la dynastie Banu abd al-Wad, se détériora et il dut s'enfuir à Fès, au Maroc ...
Contribution
Bibliothèque de l'université du Roi Abdulaziz
Le trésor lumineux et des réponses acceptables aux questions religieuses
Aḥmad ibn 'Abd al-Laṭīf ibn Aḥmad al-Bashbīshī (1631–1685), juriste islamique de l'école de jurisprudence shāfi'ī, naquit et mourut dans le village de Bashbīsh, à proximité d'El-Mahalla dans la région du delta du Nil, en Égypte. Il étudia la jurisprudence islamique au Caire et enseigna à la mosquée Al-Azhar du Caire, longtemps considérée comme la plus grande institution du monde musulman pour l'étude de la théologie sunnite. Al-Tuhfa al-Saniyya bi Ajwibat al-Masaa’il al-Mardhiyya (Le trésor lumineux et des réponses acceptables aux questions religieuses) est un ...
Contribution
Bibliothèque de l'université du Roi Abdulaziz
Les restes algébriques uniques du commentaire de Sibṭ sur le Yāsamīnīyya
Cet ouvrage est une élaboration du commentaire écrit par le mathématicien égyptien Sibṭ al-Māridīnī (c'est-à-dire, un commentaire sur un autre commentaire) sur l'introduction en vers, ou urjūzah, de la science de l'algèbre, composée à l'origine par le mathématicien berbère et homme de lettres Abū Muḥammad ‘Abd-Allāh al-Ishbīlī al-Marrakushī, aussi connu sous le nom d'Ibn al-Yāsamīn, qui mourut en 1204 (en l'an 600 après l'Hégire). Al-Yāsamīn récapitula ses connaissances mathématiques dans un traité appelé le Yāsamīnīyya (Le traité d'al-Yāsamīn). Vers la fin du ...
Contribution
Bibliothèque de l'université du Roi Abdulaziz
Commentaires de Domizio Calderini sur les œuvres de Juvénal, de Stace, d'Ovide et de Properce
Inspiré par l'humanisme italien et par son tuteur et collectionneur de livres, János Vitéz, l'archevêque de Strigonie, Matthias Corvin Ier de Hongrie (1443-1490) se passionna pour les livres et le savoir. Proclamé roi de Hongrie en 1458 alors qu'il est âgé de 14 ans, Matthias est grandement acclamé pour ses victoires contre les Turcs ottomans et pour son mécénat de l'enseignement et des sciences. Il créa la Bibliotheca Corviniana, l'une des plus illustres bibliothèques d'Europe de son temps. Après sa mort, et notamment ...
Contribution
Bibliothèque Laurentienne des Médicis, à Florence
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit, aujourd'hui conservé à la bibliothèque laurentienne des Médicis, à Florence, entra en la possession des Médicis au plus tard en 1588. Sahagún commença ...
Contribution
Bibliothèque Laurentienne des Médicis, à Florence
Panneau calligraphique gulzar
Ce panneau calligraphique exécuté en noir et rouge sur un fond blanc décoré d'or contient plusieurs prières (du'a's) adressées à Dieu, au prophète Mahomet et à son gendre Ali. Les lettres des plus grands mots sont exécutées en écriture nasta'liq et sont remplies de motifs décoratifs, d'animaux et de figures humaines. Ce style d'écriture remplie de divers motifs est appelé gulzar, ce qui signifie littéralement « jardin de roses » ou « plein de fleurs ». Il est habituellement appliqué à l'intérieur d'inscriptions écrites en nasta ...
Contribution
Bibliothèque du Congrès
Carnet d'esquisses siennois de Sangallo
Cet ouvrage, appelé le carnet d'esquisses siennois, du célèbre architecte et ingénieur Giuliano da Sangallo était à l'origine conservé à la bibliothèque de l'érudit de Sienne Giovanni Antonio Pecci. Il fut acquis en 1784 par le bibliothécaire Giuseppe Ciaccheri, collectionneur dévoué et passionné, qui enrichit la bibliothèque municipale des Intronati de Sienne d'œuvres d'art de qualité exceptionnelle. Avec le codex Barberiniano de la Bibliothèque apostolique vaticane, ce carnet d'esquisses témoigne de la production prolifique de dessins de l'architecte et constitue une source précieuse ...
Contribution
Bibliothèque municipale des Intronati de Sienne
La défaite de Montaperti
Ce manuscrit contient un récit illustré des événements de la célèbre bataille de Montaperti du 4 septembre 1260, mentionnée par Dante dans La Divine Comédie. La bataille s'acheva avec la victoire de la faction armée des gibelins, soutenant l'empereur du Saint Empire romain et menée par Sienne, sur les guelfes, appuyant le pape et menée par Florence. Le manuscrit fut entièrement réalisé et illustré par Niccolò di Giovanni di Francesco di Ventura de Sienne, qui le signa et mentionna qu'il termina le texte le 1er décembre ...
Contribution
Bibliothèque municipale des Intronati de Sienne
Antiphonaire
Cet antiphonaire (livre contenant les parties de chœur du Saint-Office) fut transféré de son emplacement d'origine, le monastère augustin Saint-Sauveur de Lecceto près de Sienne, à la bibliothèque municipale des Intronati de Sienne en 1811. En vertu de sa fonction liturgique spécifique, l'antiphonaire, conçu pour être utilisé par la communauté monastique, contient les services diurnes et nocturnes. Il fut enluminé en 1442 dans le cadre d'un vaste programme artistique au sein du monastère encouragé par les prieurs Bartolomeo Tolomei et Girolamo Buonsignori. En 1446, une bulle du ...
Contribution
Bibliothèque municipale des Intronati de Sienne
Ouvrages mineurs de Dante Alighieri
Ce petit manuscrit, datant de la fin du XVe siècle et écrit en caractères de la Renaissance, contient des poèmes extraits de Rime (Rimes) du grand poète italien Dante Alighieri (1265–1321). Il s'agit d'ouvrages mineurs se distinguant de Vita nuova (La nouvelle vie) de Dante, son livre de sonnets racontant le début de sa romance avec Béatrice, et de La divina commedia (La divine comédie), son chef-d'œuvre allégorique universel. Sur la couverture, une note du XVe siècle, désormais presque totalement effacée, indique : « Di Cosimo ...
Contribution
Bibliothèque municipale des Intronati de Sienne
Recueil de discours et d'épîtres en latin d'humanistes de la Renaissance
Ce manuscrit, datant de la fin du XVe siècle, appartint au siennois Alessandro Tegliacci, comme indiqué dans une note écrite sur la première page par un propriétaire ultérieur inconnu : « Dedit mihi Alex(ande)r Tegliaccius die(?) 8 decembris 1581 atque sua humanitate donavit » (Alessandro Tegliacci m'a gentiment offert ce cadeau le 8 décembre 1581). Cette feuille est également décorée des armoiries de la famille Tegliacci. Alessandro fut peut-être l'érudit que Cosme II appela pour être le professeur de sciences humaines du studio (université) de Sienne en 1609 ...
Contribution
Bibliothèque municipale des Intronati de Sienne
Traité sur la création du monde
Ce manuscrit, contenant un Tractatus de creatione mundi (Traité sur la création du monde) du Livre de la Genèse, suivi d'une narration de la Passion du Christ (feuillets 99r à 128v), constitue l'un des exemples les plus significatifs de l'enluminure siennoise de la fin du XIIIe siècle. Les images, des dessins à l'aquarelle et des enluminures proprement dites, furent réalisées par un artiste siennois extrêmement sophistiqué, qui fut considérablement influencé par les miniaturistes transalpins et actif entre 1290 environ et la décennie suivante. Dessinées d ...
Contribution
Bibliothèque municipale des Intronati de Sienne
Poème sur le départ des mages
Ce manuscrit du XVe siècle, écrit en caractères de la Renaissance, contient une composition poétique (De profectione Magorum adorare Christum et de innocentibus interfectis ab Herode) d'un auteur nommé « Gabriel Volaterranus ». Il s'agit, selon toute probabilité, de Gabriello Zacchi da Volterra, archiprêtre (agissant en qualité de doyen et de vicaire de l'évêque) de la cathédrale, qui provenait d'un milieu culturellement sophistiqué et qui mourut en 1467, à l'âge de 33 ans. L'auteur dédia l'ouvrage à Tommaso del Testa Piccolomini, assistant secret du ...
Contribution
Bibliothèque municipale des Intronati de Sienne
Dialogues des dieux
Ce manuscrit contient dix des dialogues de Lucien, rhétoricien et satiriste du IIe siècle qui écrivit en grec, dans la version latine de Livio Guidolotto (également appelé Guidalotto ou Guidalotti). Livio, érudit classique d'Urbino et assistant apostolique du pape Léon X, dédia sa traduction au pape dans une épître introductive de 1518 (« Romae, Idibus maii MDXVIII », feuillet 150v). La datation la plus tardive possible du manuscrit peut ainsi être établie en 1521, année du décès de Léon. La décoration du codex fait apparaître l'emblème de Jean de ...
Contribution
Bibliothèque municipale des Intronati de Sienne
Coran
Selon la croyance islamique, Dieu révéla le Coran au prophète Mahomet (570–632) par l'intermédiaire de l'archange Gabriel au cours d'une période de 22 ans. Le Coran aborde en termes forts et émouvants la réalité et les attributs divins, le monde spirituel, les desseins de Dieu pour l'humanité, la relation des hommes avec Dieu et leurs responsabilités envers lui, le jour du jugement dernier et la vie dans l'au-delà. Il contient également les règles de vie, les histoires des premiers prophètes et de leurs communautés ...
Contribution
Bibliothèque et archives nationales de la République islamique d'Iran
Les merveilles de la création
Érudit iranien distingué, Zakarīyā ibn Muhammad al-Qazwīnī (1203–1283 env.) fut très versé en poésie, en histoire, en géographie et en histoire naturelle. Il exerça en tant que juriste et juge dans différentes localités d'Iran et à Bagdad. Après avoir voyagé en Mésopotamie et en Syrie, il écrivit son ouvrage de cosmographie le plus célèbre en langue arabe, 'Aja'eb ol-makhluqat wa qara'eb ol-mowjudat (Les merveilles de la création, ou littéralement, Les merveilles des choses créées et les curiosités des choses existantes). Souvent accompagné d'illustrations, ce traité ...
Contribution
Bibliothèque et archives nationales de la République islamique d'Iran
Le trésor de Khvarazm’Shah
Ismā‘īl ibn Ḥasan Jurjānī (1042–1136 env., également appelé Jorjānī et Gurjānī), plus connu sous le nom d'Hakim Jurjānī, fut l'un des médecins les plus renommés de l'Iran du XIIe siècle. De la conquête islamique à l'époque de Jurjānī, quasiment tous les ouvrages scientifiques iraniens étaient écrits en arabe, y compris des œuvres majeures comme al-Qānūn fī al-tibb (Le canon de la médecine) d'Ibn Sina (Avicenne). Premier grand livre médical de l'Iran postislamique écrit en persan, l'encyclopédie médicale de Jurjānī, Zakhīrah-i ...
Contribution
Bibliothèque et archives nationales de la République islamique d'Iran
Recueil de Molla Sadra
Muḥammad ibn Ibrāhīm Ṣadr al-Dīn Shīrāzī (1571–1640), plus connu sous le nom de Molla Sadra, fut le philosophe, théologien et mystique islamique persan qui mena la renaissance culturelle iranienne au XVIIe siècle. Figure de proue du mouvement illuminatif, ou ishrâqî, école de philosophes mystiques, Molla Sadra est généralement perçu par les iraniens comme le plus grand penseur que l'Iran ait produit, et il est probablement le philosophe le plus important et le plus influent du monde musulman des quatre derniers siècles. Il appartient à l'école de ...
Contribution
Bibliothèque et archives nationales de la République islamique d'Iran
Le livre des rois
Shahnameh Baysonqori est un exemplaire de Shahnameh (Le livre des rois), composé par le poète iranien hautement vénéré Abū al-Qāsim Firdawsī (940–1020). L'importance de Shahnameh dans le monde de langue persane est comparable à celle de l'épopée d'Homère en Occident. Le livre raconte en vers l'histoire mythologique de la Perse antique, et inclut des contes de héros et de personnalités célèbres de l'histoire iranienne, de l'époque légendaire au règne d'Yazdgard III, dernier roi de la dynastie sassanide, au VIIe siècle. Ces ...
Contribution
Bibliothèque et archives nationales de la République islamique d'Iran
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Introduction, index et Livre I : les dieux
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Conformément à la typologie des premiers ouvrages médiévaux, Sahagún organisa sa recherche selon les ...
Contribution
Bibliothèque Laurentienne des Médicis, à Florence
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre II : les cérémonies
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre II aborde les fêtes et les sacrifices honorant les dieux, pratiqués selon ...
Contribution
Bibliothèque Laurentienne des Médicis, à Florence