7 résultats
Principes et pratique de la médecine orientale
Le Donguibogam (Principes et pratique de la médecine orientale) est une encyclopédie de techniques de traitements et de connaissances médicales, compilée et éditée par Heo Jun avec le soutien collectif d'autres experts médicaux en Corée. Médecin à la cour, Heo Jun reçut un ordre royal l'invitant à écrire un livre médical afin de venir en aide aux populations souffrant de la famine provoquée par la guerre et de la sécheresse, au cours du règne du Roi Seonjo (1552-1608, règne : 1567-1608). Heo Jun cueillit lui-même les plantes médicinales appropriées ...
Contribution
Bibliothèque nationale de Corée
Encyclopédie de la vie de la femme
Le Gyuhapchongseo (Encyclopédie de la vie de la femme) est un manuel indispensable contenant une multitude de conseils pour la femme au foyer, écrit par Lady Bingheogak Yi en 1809, au cours de la neuvième année de règne du roi Sunjo (règne : 1800-1834), pendant la dynastie Joseon. Il couvre cinq thèmes : Jusaui : préparer de la sauce de soja et de la pâte de fève de soja, des boissons alcooliques pour la maison, du bap (riz cuit), des gâteaux de riz et des garnitures servies avec le bap ; Bongimchik : fabriquer des ...
Contribution
Bibliothèque nationale de Corée
Recueil de chansons et de danses interprétées par des artistes féminines professionnelles
Le Gyobanggayo est une collection de chansons et de danses du XIXe siècle accomplies par les gisaeng (l'équivalent coréen des geishas). Les Gyobang étaient les lieux où les gisaeng étaient formées et contrôlées. Ceux-ci dépendaient du bureau du gouvernement provincial durant la dynastie Joseon, tandis que gayo signifie chansons. Le livre ne comprend pas uniquement des arias, des chants, des poèmes et des chansons folkloriques (toutes transcrites en utilisant le Hangeul, l'alphabet coréen), mais également des manuscrits en couleur de danses détaillant les mouvements des gisaeng. Il ...
Contribution
Bibliothèque nationale de Corée
Histoire de la vie et sermons de Bouddha extraits des textes sacrés bouddhistes
Le Seokbosangjeol (L'histoire de la vie et les sermons de Bouddha extraits des textes sacrés bouddhistes) a été compilé par le prince Suyang, fils du roi Sejong et de la reine Soheon, au cours de la 29e année du règne du roi Sejong (1447). Il a été écrit en style de prose coréenne, non seulement afin de prier pour le repos de la mère du prince, mais également pour que le peuple apprenne les doctrines bouddhistes plus facilement. Son contenu révèle la vie de Bouddha et ses principaux ...
Contribution
Bibliothèque nationale de Corée
Une carte de Séoul durant la période de la dynastie Joseon
Le Suseon jeondo (carte de Séoul) est une carte imprimée au bloc de bois réalisée par Kim Jeongho (1804-1866), le principal géographe de la Dynastie Joseon dans les années 1840. Le mot Suseon désigne Séoul qui était alors la capitale et que l'on nommait Hanyang à cette époque, tandis que jeondo signifie « la carte complète ». Véritable étude de l'ensemble de la ville réalisée par Kim Jeongho, la carte indique les routes principales, les infrastructures, les villages et d'autres éléments de la capitale en détail. Les montagnes, traditionnellement ...
Contribution
Bibliothèque nationale de Corée
Histoires illustrées exemplifiant les cinq vertus de Confucius
Sur ordre du roi Jeongjo, 21e souverain de la dynastie Joseon (règne : 1724-1776), Oryun haengsildo (Histoires illustrées exemplifiant les cinq vertus de Confucius) a été réalisé en assemblant entre eux deux livres de morale tirés des classiques chinois. Il s'agit de Samgang haengsildo (Conduite illustrée des trois engagements) et Iryun hangsildo (Histoires illustrées exemplifiant les deux vertus de Confucius). Le livre décrit les accomplissements de 150 modèles extraits de la littérature antique coréenne et chinoise. Les thèmes traités comprennent les relations entre le roi et ses serviteurs, entre ...
Contribution
Bibliothèque nationale de Corée
Légende de Hong Gildong
Hong Gildongjeon (la légende de Hong Gildong) est l'un des premiers romans écrits à l'aide de l'alphabet coréen Hangeul, vers le milieu de la dynastie Joseon. Le roman est écrit par Heo Gyun (Hŏ Kyun, 1569-1618) dont les idées révolutionnaires se reflètent dans l'histoire à travers l'importance accordée à la lutte contre les différences de statut et les politiciens corrompus. Le personnage principal du roman, Hong Gildong, est le fils d'un noble et de sa servante. Malgré sa grande intelligence et son talent, Hong ...
Contribution
Bibliothèque nationale de Corée