20 résultats en français
Bible hébraïque
Réalisé en Espagne en 1300 environ, ce manuscrit de la Bible hébraïque inclut toutes les vocalisations, accentuations et annotations massorétiques, ainsi que des illustrations et des décorations en couleurs, en argent et en or. Les livres de la Bible sont organisés dans l'ordre conventionnel adopté par la suite dans les éditions imprimées hébraïques, à la différence que l'Ecclésiaste précède les Lamentations. Rédigé en caractères carrés séfarades, le manuscrit sur parchemin contient trois colonnes par page, avec 35 lignes par colonne. Les notes de la massorah magna sont écrites ...
Pentateuque de Damas
Datant de l'an 1000 environ, le Pentateuque de Damas est l'un des manuscrits bibliques hébraïques les plus anciens existant encore aujourd'hui. Il inclut toutes les vocalisations, accentuations et annotations massorétiques. Il manque le début du manuscrit, et ce dernier commence avec la Genèse 9:26 ; l'Exode 18:1–23 a également été perdu. Écrit sur parchemin en caractères carrés orientaux, le texte contient trois colonnes par page, avec 20 lignes par colonne. Le manuscrit appartint à la communauté juive de Damas (d'où son nom) jusqu ...
Torah et sélections de la haftarah
Ce Pentateuque hébraïque, accompagné à la fin de haftarot (parties issues de la section des Prophètes de la Bible hébraïque, lues à la synagogue lors du shabbat et des fêtes après la partie de la Torah), fut réalisé en 1485 à Sanaa, au Yémen. Le manuscrit inclut toutes les vocalisations, accentuations et annotations massorétiques. Le targoum, ou traduction araméenne, apparaît à la suite de chaque verset des haftarot. Deux traités grammaticaux (de 15 feuilles au total), courants au Yémen, précèdent le texte de la Torah. Le manuscrit, écrit sur papier ...
Bible hébraïque partielle
Ce manuscrit, probablement le vestige d'une bible hébraïque complète, est constitué des livres des Nevi'im (Prophètes), et des livres des Chroniques et des Psaumes de la section des Ketouvim (Hagiographes, ou Écrits) de la Bible. (La Bible hébraïque est divisée en trois parties : la Torah, les Prophètes et les Hagiographes.) Il inclut toutes les vocalisations et accentuations, ainsi que des notes de la massorah parva. Ces dernières sont de très courtes annotations qui apparaissent dans les marges latérales ou entre les colonnes. Elles font partie de la massorah ...
Division de la terre d'Israël au sein de ses frontières: Copiée à partir du Grand Luminaire, le célèbre et pieux Gaon, notre maître et rabbin, le rabbin Eliahou de Vilna, la capitale
Ce dessin de la division de la Terre d'Israël en 12 tribus est une copie d'un ouvrage du Rabbin Elijah ben Shlomo Zalman (1720-97), mieux connu comme le Gaon de Vilna ou Elijah de Vilna (Vilnius, dans la Lituanie actuelle). Elijah de Vilna fut l'un des penseurs juifs non hassidiques les plus influents depuis le Moyen-Âge. Outre son érudition quant à la Torah et au Talmud qui en faisait une autorité, il était reconnu comme un mathématicien et astronome accompli. Auteur prolifique, Elijah de Vilna rédigea des ...
Deuxième carte de géographie sacrée dressé à partir de l'ancien et du nouveau testament: Cette carte montre la terre promise avec ses tribus et régions
Cette carte colorée à la main de la Terre sainte est une réimpression d'une carte apparue dans l'édition de 1662 de Geographia sacra (Géographie sacrée) de Nicolas Sanson, publiée pour la première fois en 1653. Sanson (1600-67) est considéré par beaucoup comme le fondateur de l'École française de cartographie. La carte fut publiée à Amsterdam en 1704 par François Halma (1653-1722), un libraire et éditeur hollandais qui créa une entreprise à Utrecht, partit ensuite vivre à Amsterdam et s'installa finalement à Leeuwarden.
Judée ou la Terre Sainte, ici divisée en douze tribus, Hébreux ou Israélites
Cette carte de la Terre sainte par Guillaume Sanson (1633-1703) et Alexis Hubert Jaillot (1632 ?-1712) est un agrandissement d'une carte précédente par le père de Sanson, Nicolas Sanson (1600-67). La carte montre la division de l'Israël biblique entre les Douze tribus et se fonde sur les informations trouvées dans la Bible. Sanson fils prit la direction de l'entreprise familale d'édition après la mort de son père et eut une longue relation avec Jaillot qui produisit de nouvelles gravures des cartes de Nicolas Sanson.
Ceci [est créé], afin que tous puissent connaitre la route des voyages [des Israélites] 40 ans dans le désert [par] la largeur et la longueur de la Terre Sainte, du Nil à la ville de Damas, de la vallée de l'Arnon à la mer Méditerranée, et sur elle chaque tribu s'est vue attribuer sa propre portion de terre
Cette gravure sur cuivre de 1695 de la Terre sainte est l'une des toutes premières cartes imprimées en Hébreu. La carte fut dessinée par Abraham Ben-Jacob, converti au judaïsme, sur la base d'une carte précédente par Christiaan van Adrichem (1533-85), et reproduite dans l'Haggadah d'Amsterdam. La carte se compose d'illustrations bibliques parmi lesquelles des représentations de l'histoire de Jonas et de la baleine, le convoi du Roi Salomon transportant les cèdres pour la construction du temple de Jérusalem, et les ruches et les vaches ...
Rendu géographique de la Judée, ou terre d'Israël, sur lequel les sites des lieux les plus célèbres de l'Ancien et du Nouveau Testament sont représentés en détail
Cette carte sur cuivre colorée à la main de la Terre sainte, représentant des villes importantes citées dans la Bible, apparut dans Le théâtre du monde ou nouvel atlas , un ouvrage de Jan Jansson (1588-1664) qui fut publié à Amsterdam vers 1658. Elle dépeint les royaumes de Judée et d'Israël, ainsi qu'un territoire s'étendant du nord jusqu'à l'actuelle Beyrouth et un territoire sur les deux rives du Jourdain aussi loin au sud que la Mer morte. Il comprend également une légende pour les grandes villes ...
La Situation de la terre promise révèle une connaissance approfondie de la Bible
Cette gravure sur cuivre de la Terre sainte est la première d'une série de reimpressions d'une carte de Christiaan van Adrichem (1533-85) par des éditeurs hollandais au 17ème siècle. Adrichem était un prêtre catholique romain et un érudit biblique, et la carte représente la Terre sainte telle que la concevait Adrichem, se fondant sur l'étude des écritures. La carte fut imprimée à Amsterdam en 1633 par Henricus Hondius (1597-1651), et fit partie d'une nouvelle édition de l' Atlas ou représentation du monde universel publié pour la ...
Voyage et Vie du Patriarche Abraham
Cette carte retraçant la vie du patriarche Abraham fut publiée à Anvers en 1590 par Abraham Ortelius (1527-98), l'éditeur flamand qui créa le premier atlas du monde. Il s'agit de la première impression d'une carte par Tilemann Stella (vers 1525-89), un cartographe, géographe et mathématicien allemand. La carte en encart sur la partie supérieure gauche montre le voyage d'Abraham quittant son lieu de sa naissance, identifié dans la Bible comme Ur des Chaldées pour se rendre en Terre sainte. La carte principale montre des lieux en ...
Description de la Terre Sainte
Cette gravure sur bois de 1585 montre la Terre sainte telle qu'elle apparaissait au temps de Jésus, divisée entre la Galilée, la Samarie et la Judée. La carte apparut dans l' Itinerarium Sacrae Scripturae (Guide de voyage à travers les écritures saintes) d'Heinrich Bünting (1545-1606). Bünting étudia la théologie à l'Université de Wittenberg en Allemagne et devint un pasteur protestant et un théologien, mais il quitta son ministère après la survenance d'une controverse concernant l'un de ses enseignements. Itinerarium Sacrae Scripturae fut un ouvrage immensément ...
Palestine et Terre Sainte de nos jours
Cette carte de Palestine et de la Terre sainte fut publiée à Florence vers 1480 et fut incorporée dans l'édition élargie par Francesco Berlinghieri de Geographia (Géographie) de Ptolémée. Berlinghieri, un érudit et diplomate italien, fut le premier européen moderne qui interpréta, développa et publia à nouveau les travaux de l'astronome et géographe grec du deuxième siècle. Nicolo Tedesco, un imprimeur allemand qui travaillait à Florence, imprimat l'ouvrage de Berlinghieri et grava également les cartes. Comme toutes les cartes modernes de la Palestine ajoutées aux premières éditions ...
Palestine
Cette carte latine gravée sur bois de la Palestine est tirée du Rudimentum Novitiorum (Un livret pour débutants), qui est une histoire du monde publiée à Lübeck en Allemagne, en 1475 et contient ce qui est considéré comme étant les premières cartes imprimées. La carte fut imprimée par Lucas Brandis de Schass, et se base sur une carte précédente de Burchardus de Monte Sion (Burchard du Mont Zion), un prêtre dominicain du 13ème siècle qui voyagea fréquemment à travers la Terre sainte et le Moyen-Orient en 1274-84. La carte est ...
Mishné Torah
Ce document est largement considéré comme le plus splendide des manuscrits existants de la Mishné Torah, le code systématique de la loi juive rédigé par le philosophe juif du 12ème siècle, théologien et médecin, Moïse ben Maïmon, plus connu sous le nom de Maïmonide.  Le manuscrit a été réalisé par un copiste d'Espagne, qui commissionna un artiste pour illustrer l'ouvrage ainsi que l'espace libre dans les marges de dessins, de planches décoratives et d'enluminures. Les illustrations ont été réalisées en Italie, peut-être dans les ateliers de ...
Le Guide des Égarés
Cet ouvrage est un original arabe du Moreh Nevukhim, la synthèse magistrale de Maïmonide de la philosophie aristotélicienne et de la foi juive traditionnelle. Connu en français comme Le guide des Égarés, l'ouvrage a été composé à l'origine en arabe et a été traduit en hébreu par Samuel ibn Tibbon en 1204. Moïse ben Maïmon, plus connu comme Maïmonide, était un théologien juif, philosophe et médecin. Il est né à Cordoue, en Espagne, en 1135. En 1160, il déménage avec sa famille à Fès, au Maroc, pour échapper ...
Commentaire sur le Traité Avot avec une Introduction (Shemona perakim)
Ce manuscrit contient un des commentaires de Maïmonide sur la Mishnah, la première œuvre majeure du judaïsme rabbinique. Le commentaire porte sur le traité Avot (éthique des pères), dans lequel Maïmonide fait un exposé sur la moralité et la nature de l'âme humaine, avec une introduction (Shemonah perakim) (Traité des huit chapitres). Sont également inclus les treize principes de la croyance ou articles de foi, un credo du judaïsme formulé par Maïmonide, dont une version est encore utilisée dans la plupart des livres de prière juive. Parmi les principes ...
Collection de plusieurs ouvrages
Ce manuscrit contient une collection de plusieurs œuvres de Maïmonide, incluant Igeret teḥiyat ha-metim (Lettre sur la résurrection)(traduit par Judah Alharizi) et une collection de divers ouvrages de médecine. Le Igeret comporte une introduction de Joseph ben Joel, dont seule la dernière partie nous est parvenue. Les écrits médicaux, par un traducteur anonyme, incluent Sefer (Traité sur l'asthme), à partir de l'original Maqalah fi al-rabw ; Maamar ha-mishgal (Traité sur les rapports sexuels), à partir de l'original, Fi al-jama ; Maamar shemirat ha-beriut(Guide de bonne santé), à ...
Collection d'œuvres diverses de Maïmonide
Ce manuscrit contient des traductions en hébreu de divers ouvrages de Maïmonide à l'origine en arabe. Sont inclus : Moreh nevukhim, connue en anglais comme Le guide des égarés, Perush ha-milim ha-zarot, et Maamar teḥiyat ha-metim, tous traduits par Samuel ibn Tibbon ; Beur milot ha-higayon, traduit pat Moïse ibn Tibbon ; Perush perek helek, un commentaire sur la Mishnah ; le traité Sanhedrin, dans une traduction diversement attribuée à Judah Alharizi et Samuel ibn Tibbon ; et l'Épître, ou Igeret, à Joseph ibn Jabbar de Bagdad, dans une traduction anonyme. Ibn Jabbar ...
Commentaire de Mishnah en judéo-arabe
Ce manuscrit contient des commentaires sur la Mishnah par Maïmonide : sur Seder Moed (à partir du milieu du traité Eruvin), et sur Seder Nashim. Le manuscrit présente des corrections et des émendations manuscrites de Maïmonide lui-même, ainsi que des notes ajoutées en marge par son fils, Abraham he-Hasid, ainsi que par David ha-Nagid II et d'autres. Les titres sont écrits en écriture Sefardi carrée. Le manuscrit a été acheté à Damas en 1908 par les frères Toledano, qui l'ont vendu au distingué bibliophile David Solomon Sassoon (Collection n ...