68 résultats en français
Fragment des Mémoires du commandant Alfred Dreyfus
Alfred Dreyfus (1859−1935), officier d'artillerie français d'origine juive faussement accusé d'espionnage et condamné pour trahison en 1894, fut l'acteur de l'une des plus célèbres affaires politiques du début du XXe siècle. Dans ce fragment d'enregistrement sonore de ses mémoires, réalisé à la Sorbonne en 1912 par les Archives de la parole, Dreyfus évoque les événements de la journée du 20 juillet 1906. Huit jours après le verdict de la Cour de cassation reconnaissant son innocence et stipulant sa réintégration dans l'armée ...
Carte de l'Ancien Monde, 1752
Didier Robert de Vaugondy (1723−1786) était issu d'une lignée de géographes et cartographes célèbres. Il était l'arrière-petit-fils de Nicolas Sanson (1600−1667) et le fils de Gilles Robert de Vaugondy (1688−1766) avec lequel il composa un atlas universel de 108 cartes. Cet atlas, dont une première édition fut publiée à Paris en 1757, reprenait la mappemonde de 1752 présentée ici. Malgré les efforts des grands explorateurs, le monde dessiné par les cartographes de cette époque reste très lacunaire, particulièrement en ce qui concerne les continents américain ...
Insurgé des journées de février 1848
Ce daguerréotype est un portrait d'insurgé, réalisé à l'issue des journées d'émeutes de février 1848 à Paris. L'auteur resté anonyme du daguerréotype était sans doute peu expérimenté, car l'inscription « République Liberté Égalité Fraternité 22, 23 et 24 février » sur le drapeau se lit à l'envers. Un photographe professionnel aurait usé du système de miroir inventé plus tôt pour corriger l'image dans la chambre noire. Toutefois, au-delà de cette maladresse, ce portrait manifeste l'impérieuse nécessité de conserver le visage même de la révolte ...
Abeilles mérovingiennes
La tombe de Childéric, roi des Francs saliens de 457 à 481 et père de Clovis, fut découverte par hasard en 1653 par des ouvriers travaillant aux abords de l'église Saint-Brice de Tournai, aujourd'hui en Belgique. Le mobilier funéraire découvert fut remis à l'archiduc Léopold-Guillaume de Habsbourg (1614−1662), gouverneur des Pays-Bas méridionaux (à l'époque sous l'autorité espagnole). Celui-ci en confia l'étude au médecin et antiquaire Jean-Jacques Chifflet, qui la publia à Anvers en 1655 sous le titre Anastasis Childerici I (La résurrection de ...
Pièce du jeu d'échecs de Charlemagne : le pion
Ce célèbre jeu d'échecs dit « de Charlemagne » fit jadis partie du trésor de la basilique de Saint-Denis. Il fut fabriqué près de Salerne, en Italie, à la fin du XIe siècle. Selon une vieille légende, il aurait appartenu à Charlemagne qui l'aurait reçu de la part du calife Haroun al-Rachid. Ce ne fut en réalité pas le cas, car les Arabes introduisirent le jeu d'échecs en Occident deux siècles après le règne de Charlemagne (762−814). De dimensions inhabituelles, ces pièces ont une fonction symbolique et ...
Fables de La Fontaine
Jean de La Fontaine (1621−1695) écrivit 12 livres, comprenant au total 243 fables en vers, publiés entre 1668 et 1694. S'inspirant essentiellement des fabulistes de l'Antiquité gréco-latine, et plus particulièrement des Fables d'Ésope, le poète met en scène des animaux anthropomorphes. Chaque texte raconte dans un style éblouissant une histoire qui fait l'objet d'une morale, notamment « La raison du plus fort est toujours la meilleure. » (Le loup et l'agneau), « On a souvent besoin d'un plus petit que soi. » (Le lion et le ...
Alphabet des cinq parties du monde
Cet abécédaire constitué de planches lithographiées en couleurs, publié à Paris en 1863, propose une approche anthropologique. Chaque lettre est associée à un pays représenté par des personnages en costume folklorique, le plus souvent un couple, censés incarner un lieu et ses habitants. Ces représentations empreintes d'un certain romantisme tiennent plus du costume de théâtre que de l'anthropologie, et sont très approximatives voire fantaisistes. Ainsi, à la lettre Q, le Québec est représenté par une femme en costume oriental, et l'on aperçoit un minaret et des coupoles ...
Trois contes
À la fin des années 1870, alors qu'il se trouvait dans des difficultés matérielles, Gustave Flaubert produisit une série de textes plus courts, avant de reprendre la rédaction difficile de Bouvard et Pécuchet. Un cœur simple fut publié en feuilleton dans le journal Moniteur universel en avril 1877, tandis que La légende de saint Julien l'Hospitalier et Hérodias paraissent le même mois dans Le Bien public. Ces récits furent ensuite réunis en recueil par l'éditeur Charpentier sous le titre Trois contes. Le premier conte se déroule à ...
Lancelot ou le Chevalier de la charrette
Lancelot ou le Chevalier de la charrette est le troisième roman arthurien de Chrétien de Troyes (1135−1181 env.), composé entre 1176 et 1181 à la demande de Marie de Champagne. Cet ouvrage en vers octosyllabiques fait partie du cycle du Saint Graal dont l'exemplaire en quatre volumes est conservé à la Bibliothèque nationale de France sous les cotes FR 113 à FR 116. Cette copie fut commandée par le bibliophile Jacques d'Armagnac, duc de Nemours et comte de La Marche, entre 1470 et 1475. Il fit appel ...
Vie et miracles de saint François d'Assise
Bonaventure de Bagnoregio (1217−1274 env.), éminent théologien franciscain surnommé « docteur séraphique », entreprit en 1260 la rédaction de Legenda major sancti Francisci (Vie et miracles de saint François d'Assise). Il rassembla à cette fin divers documents et témoignages d'anciens compagnons de saint François encore en vie. Ce manuscrit de petit format est une traduction anonyme de l'œuvre du latin en français. L'identité du destinataire, une personne privée, sans doute une dame de haut rang comme suggéré au verso du feuillet 91, demeure inconnue à ce jour ...
Livre d'heures à l'usage de Paris : les heures de René d'Anjou
Ce livre d'heures fut réalisé en 1435–1436 environ dans l'atelier du Maître de Rohan à Paris pour René d'Anjou (1409−1480), second fils de Louis II d'Anjou. Les portraits de Louis II et de René figurent respectivement aux feuillets 61 et 81, accompagnés des armoiries et des emblèmes de René, notamment la mort couronnée, l'aigle portant la croix de Lorraine (en référence à sa première épouse Isabelle de Lorraine dont il hérita le duché en 1431) et la voile prise au vent portant la ...
Recueil d'ouvrages de Pseudo-Oppien, de Xénophon et de Manuel Philès
Ce manuscrit est un recueil d'ouvrages écrits en grec par trois auteurs. Ange Vergèce (1505−1569), écrivain ordinaire du roi sous François Ier, Henri II et Charles IX, copia l'ensemble du texte à Paris en 1554. Le manuscrit contient des écrits, notamment un poème sur la chasse, de Pseudo-Oppien, auteur syrien du IIIe siècle qui se fit appelé Oppien d'après un auteur de Cilicie à peine antérieur. Il inclut également Cynegeticus (Cynégétiques) de l'historien classique Xénophon (430−355 av. J.-C. env.), ainsi qu ...
Hernani
Hernani, ou l'Honneur castillan est une pièce de théâtre de Victor Hugo (1802−1885), en cinq actes, dont la première fut jouée à la Comédie-Française en février 1830. Elle relate, au temps de la Renaissance espagnole, les rivalités amoureuses autour de Doña Sol entre le jeune Charles Quint, le proscrit Hernani et l'oncle de la jeune fille. Au–delà des thèmes de l'honneur, de l'amour et de l'histoire, ce mélodrame, surtout célèbre pour son rejet des conventions de la tragédie classique (notamment les règles d ...
Le livre du cœur d'amour épris
Écrit en 1457, Le livre du cœur d'amour épris est un roman d'amour allégorique du roi René d'Anjou (1409−1480). Le texte, en vers et en prose, relate la quête d'amour du chevalier Cœur qui, à la faveur d'un songe, part accompagné de Désir à la poursuite de sa dame, Mercy. Cet itinéraire amoureux mêle les études du chevalier à ses souvenirs personnels. Le ton est celui d'un homme désenchanté au seuil de sa vie, pour qui l'amour courtois et le désir sont ...
Déclaration des droits de l'homme et du citoyen : décrétés par l'Assemblée nationale durant les séances des 20, 21, 25 et 26 août 1789, et approuvés par le roi
Le 17 juin 1789, les membres du Tiers état (les députés du Parlement français prérévolutionnaire, États généraux, qui n'étaient pas issus du premier ordre, la noblesse, ni du second, le clergé) se réunirent et formèrent l'Assemblée nationale de France. Alarmé par ce développement radical, Louis XVI (1754−1793) décida de mettre fin aux délibérations et fit fermer la salle où ils étaient rassemblés, à Versailles. Au cours des jours suivants, la plupart des membres du clergé dans les États généraux et une grande partie de la noblesse déclarèrent ...
Les passages faiz oultre mer par les François contre les Turcqs et autres Sarrazins et Mores oultre marins
Les passages faiz oultre mer par les François contre les Turcqs et autres Sarrazins et Mores oultre marins, souvent appelé Passages d'outremer, est un manuscrit enluminé réalisé en France entre 1472 et 1475 environ. Il contient 66 miniatures, attribuées au peintre et enlumineur de Bourges Jean Colombe (actif de 1463 à 1498). Après la chute de Constantinople en 1453, le pape Pie II plaida pour libérer les Lieux saints au Moyen-Orient. Ce projet sans lendemain raviva un certain intérêt pour les croisades entreprises des siècles auparavant par les Européens ...
Livre d'heures : images de la vie du Christ et des saints
Ce manuscrit, livre d'heures de la fin du XIIIe siècle, est composé de 87 enluminures pleine page illustrant des scènes de la vie du Christ et des saints. Il s'agit d'un calendrier en latin de l'ordre cistercien. Les courtes légendes sous chaque image constituent l'autre type de texte de l'ouvrage. À l'origine, le codex comptait 90 enluminures. Ce livre d'heures, chef d'œuvre de l'enluminure gothique, est un témoignage exceptionnel de l'importance des images religieuses dans les dévotions de ...
Haggada de Pessah
Ce manuscrit est une haggada. Ce terme hébreu dérive d'une racine hébraïque signifiant « récit », plus particulièrement une histoire ou un conte édifiant. Selon la loi juive, ses disciples doivent raconter chaque année, de génération en génération, l'exode des Hébreux hors d'Égypte et les miracles alors accomplis par Dieu. La haggada est un recueil de textes choisis issus de la Bible et du Talmud permettant de célébrer la liturgie familiale lors des repas festifs des deux premiers soirs de la fête de Pessah. Le manuscrit est orné de ...
Camée contenant le portrait de Louis XIV
Ce camée, en sardoine à 3 couches sur une monture en or émaillé, représente le roi Louis XIV adolescent. La couronne triomphante qui ceint sa tête est une référence directe à la Rome antique et aux généraux romains. Cette exaltation du pouvoir royal présage la fortune militaire du futur souverain. Lors de ses 54 années de règne (1661–1715), Louis XIV n'aura de cesse de repousser et de consolider les frontières du royaume de France au nord et à l'est en gagnant Lille et plusieurs autres villes importantes ...
Portraits de Louis le Grand suivant les âges
Ce panneau comporte dix médaillons de Louis XIV (le Roi–Soleil), sous verre, peints en grisaille sur cuivre, montés sur un panneau de bois plaqué de corne teintée en bleu lapis–lazuli et enrichi d'un décor de bronzes dorés (avec le soleil au-dessus d'un globe orné de trois fleurs de lis et entouré du zodiaque, portant l'inscription micat inter omnes « il brille entre tous »). Le fond du panneau présente de nombreuses fissures. Les miniatures, représentant Louis XIV à 5, 10, 16, 22, 28, 34, 40, 46, 54 ...
Portraits de la maison royale
Ce panneau compte dix portraits de différents membres de la famille royale de France ou de personnalités qui lui furent associées. Les miniatures, peintes en grisaille sur parchemin (portrait de Louis XIV) ou directement sur cuivre, sont montées sur un panneau de bois plaqué de corne teintée en bleu lapis–lazuli et enrichi d'un décor de bronzes dorés (avec le soleil au-dessus d'un globe orné de trois fleurs de lis et entouré du zodiaque, portant l'inscription omnibus idem « le même pour tous »). Réalisées par Antoine Benoist (1632 ...
Camée contenant un buste de Charlemagne
Ce petit camée est gravé d'un portrait de Charlemagne en buste, de profil à droite, identifié par l'inscription « Carolus Magnus » (Charles le Grand). L'empereur, aux longs cheveux, à la barbe imposante, porte la couronne à fleurs de lys et une cuirasse à arabesques d'inspiration Renaissance. Le camée fait partie d'une collection de 63 portraits des rois de France, du roi mythique Pharamond à Louis XIII. Le musée des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France conserve deux séries de portraits des rois ...
Camée contenant un buste de François Ier
Ce petit camée est gravé d'un portrait de François Ier en buste, de profil à droite, représenté tel un empereur romain, couronné de laurier, portant la cuirasse et le paludamentum (manteau impérial). François Ier fut roi de France de 1515 à sa mort en 1547. Le camée fait partie d'une collection de 63 portraits des rois de France, du roi mythique Pharamond à Louis XIII. La collection est aujourd'hui conservée au musée des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France. Les portraits ...
Carte particulière des postes de France
Réalisée par Alexis–Hubert Jaillot (1632−1712 env.) en 1690, la Carte particulière des postes de France est précédée par les travaux du géographe Nicolas Sanson (1600–1667) et sa Carte géographique des Postes qui traversent la France de 1632. L'évolution des cartes du réseau postal permet de mettre en lumière les choix territoriaux issus d'impératifs, politiques ou économiques. Ce maillage constitue le premier système d'échange géré par la monarchie française dans les limites du territoire national. En 1464, Louis XI crée par l'édit de Luxies ...
La Princesse de Montpensier
Cette première édition de La princesse de Montpensier de Madame de La Fayette parut en 1662 sans nom d'auteur. L'intrigue raconte, au temps des guerres de religions, les tourments amoureux entre la princesse, son époux indifférent, le duc de Guise, duquel elle s'était déjà éprise avant son mariage arrangé, et l'ami du prince, le comte de Chabannes. Ce dernier, amoureux de l'héroïne qui n'en a cure, sacrifie son honneur pour sauver celui de sa dame avant de disparaître, assassiné durant la Saint–Barthélemy. Guise ...
Le premier livre de Amadis de Gaule
Amadís de Gaula (Amadis de Gaule) est un roman de chevalerie écrit par Rodriguez de Montalvo, reprenant des histoires qui circulèrent dès les années 1360 dans la péninsule ibérique. L'œuvre d'origine, en espagnol, parut en 1508. Nicolas Herberay des Essarts la traduisit en français, incluant des ajouts et l'adaptant. Le premier livre de cette adaptation fut publié en 1540 dans l'édition grand format présentée ici. La narration relate les aventures d'Amadis, archétype même du chevalier. Le succès est immense, accentué par le parti pris de ...
Contes du temps passé
Les Contes du temps passé de Charles Perrault (1628–1703) furent publiés par bribes de 1691 à 1697. Perrault en cisela les textes, retravaillant les différentes légendes recueillies, tout en restant fidèle aux trames originelles. Ses récits pittoresques expriment en partie la culture populaire de l'époque : Perrault utilisa volontiers des termes archaïques, des archétypes (par exemple, le roi, l'ogre et la marâtre) et un style rappelant l'oralité (avec des formules telles que « Il était une fois » et des répétitions comme « Anne, ma sœur Anne »). Ses contes sont ...
Gaspard de la nuit : fantaisies à la manière de Rembrandt et de Callot
Louis Jacques Napoléon Bertrand (ou Aloysius Bertrand, nom de plume plus poétique) est l'homme d’une seule œuvre, Gaspard de la nuit. Né en 1807, il s'installa à Paris en 1833, où il fréquenta les auteurs Victor Hugo et Charles Nodier. Vivant dans la misère, très malade, il erra d'hôpital en hôpital à partir de 1838, avant de succomber de la tuberculose en 1841. Seul son ami David d'Angers suivit son convoi mortuaire. Bertrand reprit et polit sans cesse Gaspard de la nuit jusqu'à son ...
La Confession d'un enfant du siècle
La Confession d'un enfant du siècle est un roman écrit par le poète français Alfred de Musset (1810–1857), alors âgé de 26 ans. Il relate les amours du jeune Octave, qui, trahi par une maitresse, se pare de cynisme et noie son chagrin dans l'alcool et la débauche. Il tombe ensuite amoureux de Brigitte, mais sa jalousie, son attirance à « toucher au malheur, c'est–à–dire à la vérité », envenime la vie du couple. Il rend alors sa liberté à son amante, se condamnant volontairement au ...
Codex Vergara
Le Codex Vergara est un document cadastral aztèque réalisé en 1539 par les conquérants espagnols du Mexique afin de faciliter la perception de l'impôt pour le roi d'Espagne auprès des populations autochtones. Il recense les propriétés foncières des villages aztèques de Calcantloxiuco, Topotitlan, Patlachiuca, Teocatitla et Texcalticpac. Ces villages sont représentés sur le document cadastral avec leur situation géographique et leur étendue. Les sept premières pages fournissent la généalogie des familles propriétaires et leurs liens avec les différentes parcelles. Dans l'angle supérieur gauche, l'habitation familiale, ou ...
Codex d'histoire mexicaine, de 1221 à 1594
Ce manuscrit est une copie du XVIIIe siècle d'un ouvrage d'origine désormais disparu. Il retrace l'histoire de la nation mexicaine de 1221 à 1594, évoquant des événements tels que la découverte mythique de Tenochtitlan (ancêtre de la ville de Mexico) par Cuauhcohuatl et la mort de l'empereur Moctezuma (ou Montezuma). Le document fut rédigé en nahuatl, langue principale de la population indigène du Mexique. Cette copie, produite au Mexique sur du papier importé d'Europe, fut très probablement réalisée par le père José Antonio Pichardo ...
Codex Azcatitlan
Ce manuscrit, appelé Codex Azcatitlan, fut très probablement réalisé quelques années seulement après l'arrivée des Espagnols au Mexique. Il retrace l'histoire des Aztèques (ou Mexicas), dont leur migration vers Tenochtitlan (ancêtre de la ville de Mexico) depuis Aztlan, ancien berceau mythique de cette civilisation. Le codex décrit la succession des souverains aztèques, l'arrivée des troupes espagnoles menées par Hernán Cortés et l'introduction du christianisme. De tous les manuscrits connus relatant l'histoire aztèque, le Codex Azcatitlan est sans doute le plus précieux et le plus important ...
Codex Ixtlilxochitl
Le Codex Ixtlilxochitl est un calendrier rituel représentant les cérémonies et les fêtes principales célébrées au grand teocalli, pyramide à degrés de Tenochtitlan (ancêtre de la ville de Mexico), pendant l'année mexicaine. Le calendrier aztèque était composé de deux systèmes. Ce codex présente le Xiuhpohualli (premier calendrier, également appelé solaire) de 365 jours, divisé en 18 mois de 20 jours chacun, plus une période supplémentaire de cinq jours vides ou néfastes à la fin de l'année, appelée Nemontemi. Le manuscrit débute par le premier mois de l'année ...
Matrícula de Huexotzinco
Matrícula de Huexotzinco est un recensement des villages de la province de Huexotzingo (également Huejotzingo). Ce document très volumineux comptait plus de 440 feuillets, dont six sont désormais manquants. Le recensement est divisé en trois parties : un texte en espagnol en introduction au recensement, le recensement pictural et une analyse en espagnol des résultats. Chaque partie débute par une page sur laquelle figure le glyphe du nom du village, suivi d'un registre des hommes mariés, des personnes âgées, des veuves et des veufs, des malades et des personnes décédées ...
Tonalamatl Aubin
Le Tonalamatl Aubin est un codex pictural qui se lit de haut en bas et de droite à gauche. Il comprenait à l'origine deux feuillets supplémentaires aujourd'hui disparus. Le Tonalamatl (papier [ou livre] d'écorce d'arbre de l'époque) était utilisé par les prêtres mexicains durant les rituels de divination. Tonalli signifie « jour » et amatl désigne le papier fabriqué à partir de l'écorce interne des arbres du genre ficus. L'ouvrage contient un calendrier religieux de 260 jours, le Tonalpohualli, qui était utilisé comme service religieux ...
Codex Mexicanus
Le Codex Mexicanus est un manuscrit de format oblong fournissant des informations calendaires et astrologiques, dont certaines sont en rapport avec la pratique de la médecine. Il présente des signes d'usure, ce qui suggère peut–être que le propriétaire de ce petit livre le portait dans sa poche, presque en permanence. Les huit premières pages contiennent une série de cercles dans lesquels les lettres de l'alphabet latin désignent sans doute les jours du mois. L'ouvrage inclut également des images d'apôtres et de saints catholiques. Le livre ...
Carmen. Opéra en quatre actes, d'après la nouvelle de Prosper Mérimée
Bien que Carmen soit aujourd'hui l'un des opéras les plus populaires au monde, sa première, à l'Opéra Comique de Paris le 3 mars 1875, a reçu un accueil mitigé, à la grande déception de son compositeur, Georges Bizet (1838-1875). Bizet était un des chefs de file d'une nouvelle génération de compositeurs français, et Carmen était son chef d'oeuvre. Le livret, adapté à partir d'une nouvelle de Prosper Mérimée par Henri Meilhac et Ludovic Halévy, a paru scandaleux à de nombreux spectateurs de l'opéra ...
Franc à cheval, Jean II
L´émission du franc à cheval fut ordonnée le 5 décembre 1360 pour financer la rançon du roi Jean II (né en 1319 ; règne : 1350-1364) qui avait été fait prisonnier par les Anglais lors de la bataille de Poitiers en 1356 durant la guerre de Cent Ans. La rançon s’élevait à trois millions d'écus et le fait que la monnaie fut utilisée pour libérer le roi explique le nom qu'on lui donna : « franc », c'est-à-dire « libre ». La valeur de la pièce fut fixée à une livre tournois ...
Cénotaphe de Newton
« Esprit sublime ! Immense et profond génie ! Être divin ! Accepte l’hommage de mes faibles talents… Ô Newton ! » C’est avec ces mots que l’architecte et créateur français Étienne-Louis Boullée (1728-1799) dédie son dessin d’un cénotaphe imaginaire (tombe vide) en honneur du physicien anglais Sir Isaac Newton (1642-1727). Comme nombre d’intellectuels qui lui sont contemporains, il est fasciné par la physique newtonienne. Son dessin illustre à merveille les caractéristiques de son travail et de l’architecture de la fin du XVIIIe siècle : de grandes masses simples exemptes de ...
La Marseillaise
Claude-Joseph Rouget de Lisle (1760-1836), ingénieur de l'armée française, a écrit les paroles et la musique de "La Marseillaise", l'hymne national français, en une seule nuit d'avril 1792. Il voulait que son hymne soit le chant de marche de l'armée française pénétrant en Rhénanie, à la suite du déclenchement de la guerre entre la France, l'Autriche et la Russie. Cet enregistrement, effectué vers 1898-1900, est l'un des premiers enregistrements de l'hymne. En 1893, Henri Lioret (1848-1938), horloger de métier, a mis au point ...
Le Jeu de la France
Pierre Duval (1619-83) était un neveu du grand géographe français Nicolas Sanson (1600-67) qui parvint grâce à ses propres compétences à devenir "géographe du roi". Dans les années 1660 et 1670, il publia un grand nombre d'atlas et de travaux géographiques. Duval fut le premier en France à concevoir des jeux géographiques destinés à informer et instruire tout en divertissant. Jeu de France est un jeu de l'oie composé de 63 cases, chacune représentant une province, sauf la dernière, qui contient une carte du royaume dans son ensemble ...
Répartition géographique de la population en France, ou densité de population par commune
Victor Turquan (1857-19?) a dirigé le Bureau de la statistique de la France de 1887 à 1896. Il  a rédigé de nombreux ouvrages de statistiques économiques et démographiques, dont des cartes avec des colorations et des isolignes (lignes reliant les points d'égale valeur) graduées. Pour Turquan, "l'étude de la répartition de la population sur le territoire d'un pays appartient autant à la géographie qu'aux statistiques." À une époque où la couleur était rarement utilisée même dans les tableaux statistiques, il créa cette carte de la répartition ...