39 résultats en français
Fragment des Mémoires du commandant Alfred Dreyfus
Alfred Dreyfus (1859−1935), officier d'artillerie français d'origine juive faussement accusé d'espionnage et condamné pour trahison en 1894, fut l'acteur de l'une des plus célèbres affaires politiques du début du XXe siècle. Dans ce fragment d'enregistrement sonore de ses mémoires, réalisé à la Sorbonne en 1912 par les Archives de la parole, Dreyfus évoque les événements de la journée du 20 juillet 1906. Huit jours après le verdict de la Cour de cassation reconnaissant son innocence et stipulant sa réintégration dans l'armée ...
Carte de l'Ancien Monde, 1752
Didier Robert de Vaugondy (1723−1786) était issu d'une lignée de géographes et cartographes célèbres. Il était l'arrière-petit-fils de Nicolas Sanson (1600−1667) et le fils de Gilles Robert de Vaugondy (1688−1766) avec lequel il composa un atlas universel de 108 cartes. Cet atlas, dont une première édition fut publiée à Paris en 1757, reprenait la mappemonde de 1752 présentée ici. Malgré les efforts des grands explorateurs, le monde dessiné par les cartographes de cette époque reste très lacunaire, particulièrement en ce qui concerne les continents américain ...
Insurgé des journées de février 1848
Ce daguerréotype est un portrait d'insurgé, réalisé à l'issue des journées d'émeutes de février 1848 à Paris. L'auteur resté anonyme du daguerréotype était sans doute peu expérimenté, car l'inscription « République Liberté Égalité Fraternité 22, 23 et 24 février » sur le drapeau se lit à l'envers. Un photographe professionnel aurait usé du système de miroir inventé plus tôt pour corriger l'image dans la chambre noire. Toutefois, au-delà de cette maladresse, ce portrait manifeste l'impérieuse nécessité de conserver le visage même de la révolte ...
Abeilles mérovingiennes
La tombe de Childéric, roi des Francs saliens de 457 à 481 et père de Clovis, fut découverte par hasard en 1653 par des ouvriers travaillant aux abords de l'église Saint-Brice de Tournai, aujourd'hui en Belgique. Le mobilier funéraire découvert fut remis à l'archiduc Léopold-Guillaume de Habsbourg (1614−1662), gouverneur des Pays-Bas méridionaux (à l'époque sous l'autorité espagnole). Celui-ci en confia l'étude au médecin et antiquaire Jean-Jacques Chifflet, qui la publia à Anvers en 1655 sous le titre Anastasis Childerici I (La résurrection de ...
Pièce du jeu d'échecs de Charlemagne : le pion
Ce célèbre jeu d'échecs dit « de Charlemagne » fit jadis partie du trésor de la basilique de Saint-Denis. Il fut fabriqué près de Salerne, en Italie, à la fin du XIe siècle. Selon une vieille légende, il aurait appartenu à Charlemagne qui l'aurait reçu de la part du calife Haroun al-Rachid. Ce ne fut en réalité pas le cas, car les Arabes introduisirent le jeu d'échecs en Occident deux siècles après le règne de Charlemagne (762−814). De dimensions inhabituelles, ces pièces ont une fonction symbolique et ...
Fables de La Fontaine
Jean de La Fontaine (1621−1695) écrivit 12 livres, comprenant au total 243 fables en vers, publiés entre 1668 et 1694. S'inspirant essentiellement des fabulistes de l'Antiquité gréco-latine, et plus particulièrement des Fables d'Ésope, le poète met en scène des animaux anthropomorphes. Chaque texte raconte dans un style éblouissant une histoire qui fait l'objet d'une morale, notamment « La raison du plus fort est toujours la meilleure. » (Le loup et l'agneau), « On a souvent besoin d'un plus petit que soi. » (Le lion et le ...
Alphabet des cinq parties du monde
Cet abécédaire constitué de planches lithographiées en couleurs, publié à Paris en 1863, propose une approche anthropologique. Chaque lettre est associée à un pays représenté par des personnages en costume folklorique, le plus souvent un couple, censés incarner un lieu et ses habitants. Ces représentations empreintes d'un certain romantisme tiennent plus du costume de théâtre que de l'anthropologie, et sont très approximatives voire fantaisistes. Ainsi, à la lettre Q, le Québec est représenté par une femme en costume oriental, et l'on aperçoit un minaret et des coupoles ...
Carmen. Opéra en quatre actes, d'après la nouvelle de Prosper Mérimée
Bien que Carmen soit aujourd'hui l'un des opéras les plus populaires au monde, sa première, à l'Opéra Comique de Paris le 3 mars 1875, a reçu un accueil mitigé, à la grande déception de son compositeur, Georges Bizet (1838-1875). Bizet était un des chefs de file d'une nouvelle génération de compositeurs français, et Carmen était son chef d'oeuvre. Le livret, adapté à partir d'une nouvelle de Prosper Mérimée par Henri Meilhac et Ludovic Halévy, a paru scandaleux à de nombreux spectateurs de l'opéra ...
Franc à cheval, Jean II
L´émission du franc à cheval fut ordonnée le 5 décembre 1360 pour financer la rançon du roi Jean II (né en 1319 ; règne : 1350-1364) qui avait été fait prisonnier par les Anglais lors de la bataille de Poitiers en 1356 durant la guerre de Cent Ans. La rançon s’élevait à trois millions d'écus et le fait que la monnaie fut utilisée pour libérer le roi explique le nom qu'on lui donna : « franc », c'est-à-dire « libre ». La valeur de la pièce fut fixée à une livre tournois ...
Cénotaphe de Newton
« Esprit sublime ! Immense et profond génie ! Être divin ! Accepte l’hommage de mes faibles talents… Ô Newton ! » C’est avec ces mots que l’architecte et créateur français Étienne-Louis Boullée (1728-1799) dédie son dessin d’un cénotaphe imaginaire (tombe vide) en honneur du physicien anglais Sir Isaac Newton (1642-1727). Comme nombre d’intellectuels qui lui sont contemporains, il est fasciné par la physique newtonienne. Son dessin illustre à merveille les caractéristiques de son travail et de l’architecture de la fin du XVIIIe siècle : de grandes masses simples exemptes de ...
La Marseillaise
Claude-Joseph Rouget de Lisle (1760-1836), ingénieur de l'armée française, a écrit les paroles et la musique de "La Marseillaise", l'hymne national français, en une seule nuit d'avril 1792. Il voulait que son hymne soit le chant de marche de l'armée française pénétrant en Rhénanie, à la suite du déclenchement de la guerre entre la France, l'Autriche et la Russie. Cet enregistrement, effectué vers 1898-1900, est l'un des premiers enregistrements de l'hymne. En 1893, Henri Lioret (1848-1938), horloger de métier, a mis au point ...
Le Jeu de la France
Pierre Duval (1619-83) était un neveu du grand géographe français Nicolas Sanson (1600-67) qui parvint grâce à ses propres compétences à devenir "géographe du roi". Dans les années 1660 et 1670, il publia un grand nombre d'atlas et de travaux géographiques. Duval fut le premier en France à concevoir des jeux géographiques destinés à informer et instruire tout en divertissant. Jeu de France est un jeu de l'oie composé de 63 cases, chacune représentant une province, sauf la dernière, qui contient une carte du royaume dans son ensemble ...
Répartition géographique de la population en France, ou densité de population par commune
Victor Turquan (1857-19?) a dirigé le Bureau de la statistique de la France de 1887 à 1896. Il  a rédigé de nombreux ouvrages de statistiques économiques et démographiques, dont des cartes avec des colorations et des isolignes (lignes reliant les points d'égale valeur) graduées. Pour Turquan, "l'étude de la répartition de la population sur le territoire d'un pays appartient autant à la géographie qu'aux statistiques." À une époque où la couleur était rarement utilisée même dans les tableaux statistiques, il créa cette carte de la répartition ...
Plan pour l'amélioration et l'embellissement de la ville de Paris, conformément aux modèles déjà définis par le gouvernement
Charles de Wailly (1730-98) était un architecte français qui est connu de nos jours pour les bâtiments qu'il dessina plutôt que pour ses plans de réaménagement urbain. Le travail qu'il accomplit en qualité d'urbaniste se limita aux environs de l'Opéra de Paris et au nouveau Port-Vendres, dans le Roussillon. De Wailly avait cependant beaucoup d'idées de qualité en matière de réaménagement urbain qui n'allèrent jamais au-delà de l'étape de planification. Il élabora au moins deux concepts généraux pour une rénovation de Paris. L ...
Sarah Bernhardt : puzzle en dix cartes postales représentant Sarah dans ses différents rôles
Sarah Bernhardt (1844-1923) était une actrice de théâtre française qui fut sans doute l'actrice la plus célèbre du 19ème siècle. Elle cultiva délibérément une aura autour de sa personne, utilisant toute forme de média, obtenant des titres tels que "la Divine Sarah" et le "Monstre sacré". En France et d'autres pays, son image circulait de manière incessante dans les peintures, gravures, photographies, statues, affiches, publicités, et dessins satiriques. Ce puzzle, composé de dix cartes postales, montre sa silhouette dans ses rôles les plus célèbres, féminin et masculin, tragiques ...
Antiquités juives
Jean Fouquet (141?-80 ?) fut le plus grand peintre français du 15ème siècle. Son génie se reflète dans ses illustrations des Antiquités juives, que Fouquet créa pour Jacques d’Armagnac, le Duc de Nemours. Fouquet voyagea en Italie dans ses jeunes années, où il apprit à peindre avec une grande précision de détail et à utiliser la perspective aérienne, mais il continua de s'inspirer de sa Touraine natale à bien des égards dans son art, en particulier dans les formes et la couleur. Dans ces illustrations, sa représentation du ...
Lettre à Guillaume Budé, 4 mars 1521
François Rabelais (1494?-1553), écrivain français de la Renaissance, est resté célèbre pour ses chefs-d'œuvre comiques, Gargantua et Pantagruel.Cette lettre est le premier texte connu de Rabelais. Elle a été rédigée en 1521, alors que Rabelais était un jeune moine au couvent franciscain de Fontenay-le-Comte, et profondément plongé dans l'étude du grec et des humanités. La lettre est adressée à Guillaume Budé, un érudit classique que Rabelais admirait. Visant à attirer l'attention de Budé et à susciter ses encouragements, la lettre utilise les motifs conventionnels de ...
Monument destiné à l'exercice de la souveraineté du peuple en Assemblées Primaires
Ce croquis d’un monument destiné à l'exercice de la souveraineté du peuple fut dessiné par l’artiste et créateur français Jean-Jacques Lequeu (1757-1826) lors de la Révolution française. Après une solide formation d’architecte et un début de carrière prometteur, Jean-Jacques Lequeu, n’est pas parvenu à canaliser ses idées architecturales et philosophiques dans des projets concrets qui lui auraient assuré la célébrité. Lequeu était un homme de son temps par sa foi dans la science et son éclectisme religieux, mais il était aussi un visionnaire tourmenté, connu ...
Planisphère terrestre où sont marquées les longitudes
Cette mappemonde en projection polaire de Jacques Cassini (1677-1756) est la réduction et le seul témoin qui subsiste du grand planisphère de 7,80 m de diamètre de son père, Jean-Dominique Cassini (1625-1712). Premier directeur de l’Observatoire de Paris, Cassini père fit dessiner le planisphère sur le plancher d’une tour de l’Observatoire, utilisant les résultats des observations astronomiques réalisées par les correspondants de l’Académie des sciences. La carte représente 43 lieux marqués d’une étoile, de Québec à Santiago, de Goa à Pékin, dont les latitudes ...
Une carte moderne et complète du monde par le mathématicien royal Oronce Finé du Dauphiné
Astronome et mathématicien, titulaire dès 1531 de la première chaire de mathématique du Collège royal (aujourd’hui Collège de France), Oronce Fine (1494-1555) est l’un des premiers savants français à faire œuvre de cartographe. Sa mappemonde en forme de cœur appartient à un groupe de 18 cartes en projection cordiforme éditées entre 1511 et 1566. Inspiré de l’une des projections décrites par le cartographe du IIe siècle Ptolémée, ce système de projection fut codifié par un mathématicien de Nuremberg, Johannes Werner (1468-1522), dans un opuscule daté de 1514 ...
La vie inestimable du grand Gargantua, père de Pantagruel
François Rabelais (1494-1553 environ) publia son chef d’œuvre comique Pantagruel, vraisemblablement en 1532, sous le pseudonyme d'Alcofribas Nasier (une anagramme du vrai nom de l’auteur). Encouragé par le rapide succès connu par son œuvre, Rabelais se mit à l’écriture de la vie et des aventures du père de Pantagruel, Gargantua. Les événements de ce dernier ont donc lieu avant ceux décrits dans le premier livre. Le personnage de Gargantua était déjà connu par la littérature populaire, mais Rabelais compose un nouveau conte qui reprend les thèmes ...
Le maistre d'armes, ou l'Exercice de l'épée seule, dans sa perfection
Les premiers essais de codification de l’escrime sont dus aux Italiens de la Renaissance qui influencèrent les ouvrages postérieurs français. Parmi eux, le Traicté contenant les secrets du premier livre sur l’espée seul, écrit en 1573, par le provençal Henri de Saint-Didier et L'académie de l’épée, écrit en 1628, par Girard Thibault d’Anvers. Le maistre d'armes, ou l'Exercice de l'épée seule, dans sa perfection s’inscrit dans cette tradition. André Wernesson, sieur de Liancour (mort en 1732), publia en 1692 son ...
La Défense, et illustration de la langue française
Joachim Du Bellay naquit en Anjou, dans l’ouest de la France, en 1522 environ. En 1549, il publia L'Olive, son premier recueil de sonnets et premier cycle de sonnets d’amour en langue vernaculaire française. Cette même année, il exprime ses idées sur la langue française et la pratique poétique dans son œuvre La Deffence, et illustration de la langue francoyse. Du Bellay partage son essai avec un groupe d’amis, qui constitueront ensuite le groupe de poètes du XVIe siècle connus sous le nom de la Pléiade ...
Les caractères de Théophraste
Jean de La Bruyère (1645-1696) était un écrivain et moraliste français dont Les caractères de Théophraste, traduits du grec, avec les caractères ou les mœurs de ce siècle est un chef d’œuvre de la littérature française. Travaillant comme tuteur et bibliothécaire de la maison royale de Louis XIV, La Bruyère était aux premières loges pour observer la vanité et la prétention de la société aristocratique qui l’entourait. Son travail consiste en la traduction du traité de l'écrivain grec Théophraste (372-288 avant J.-C. environ) et une série ...
Roman du Graal
Ce manuscrit du XIIIe siècle, avec son texte sur deux colonnes et superbement décoré, est une anthologie de romances du Moyen Âge. Les deux premiers textes, L'Estoire del Saint Graal, et L'Estoire de Merlin sont consacrés aux légendes arthuriennes et sont attribués à Robert de Boron (vers 1200). Le troisième texte, Le Roman des Sept Sages de Rome, est une œuvre fort ancienne d'origine orientale, dérivée du Livre de Sindbad, dont plusieurs versions françaises eurent un grand succès au XIIe siècle en France. Le dernier texte, La ...
Le Livre de la Cité des dames
Christine de Pisan (1364-1430) naquit en Italie et arriva en France à l'âge de quatre ans avec son père. Sans doute la première femme en Europe à vivre de sa plume, elle est couramment considérée comme une féministe avant l’heure qui défendit les droits des femmes et incarna la réussite féminine. Elle écrivit des poèmes et des textes en prose souvent allégoriques et philosophiques qui reflétaient sa propre personnalité originale et attachante. Elle préparait elle-même ses livres avec l'aide de copistes et d'enlumineurs, et les offrait ...
Histoires prodigieuses les plus mémorables qui ayent esté observées depuis la nativité de Jésus-Christ jusques à nostre siècle
Après avoir étudié le droit dans plusieurs universités françaises, Pierre Boaistuau (1517-1566) voyagea longuement à travers l’Europe au service de différents ambassadeurs, ce qui lui permit d’examiner les curiosités du monde contemporain. De retour à Paris, il rédigea et publia toute son œuvre entre 1556 et 1560. Ses livres sont à l’origine de deux genres dominants de la seconde moitié du XVIe siècle : les histoires tragiques et les histoires prodigieuses. Histoires prodigieuses fut le dernier ouvrage paru du vivant de Boaistuau. Largement inspirées de l’humaniste et ...
Les liaisons dangereuses
L’écrivain français Pierre-Ambroise François Choderlos de Laclos (1741–1803) publia en 1782 Les Liaisons dangereuses, qu’il signa de ses seules initiales. Souvent considéré comme une œuvre scandaleuse, ce roman épistolaire inscrit le nom de Laclos dans la tradition littéraire du XVIIIe siècle, où la fiction des lettres et mémoires retrouvés fait florès, où libertinage et anonymat vont de pair. Dans le roman, les personnages de Merteuil et de Valmont, aristocrates de la société trop policée et étouffante de la fin de l'Ancien Régime, imaginent un piège infernal ...
Carte cosmographique ou universelle description du monde avec le vrai traict des vents
Cette mappemonde, faite à Dieppe, dans le Nord de la France, en 1570 est très probablement la seule carte existante de Jean Cossin (aussi connu sous les noms de Jehan et Johan Cossin), hydrographe dieppois qualifié de son temps d’« excellent faiseur de cartes marines ». Elle est intitulée Carte cosmographique ou universelle description du monde avec le vrai traict des vents. La carte est bâtie sur une projection originale, dite sinusoïdale, où les méridiens sont des sinusoïdes et les parallèles des droites équidistantes divisées en parties égales par les méridiens ...
Sacramentaire dit de Drogon
Le sacramentaire était un livre liturgique destiné au célébrant durant le Haut Moyen Âge, qui renfermait les oraisons, préfaces et canons de la messe. Drogon (801-855), évêque de Metz, fils de Charlemagne et illustre mécène de son temps, possédait un somptueux exemplaire réalisé à Metz vers 845-855. Le manuscrit, sur vélin, est l’œuvre de plusieurs artistes qui travaillaient pour la cour impériale. Il est écrit d’une écriture latine claire et contient certains des plus beaux fleurons jamais produits à Metz. Le décor, formé d’initiales historiées, d’arcatures ...
De l'Esprit des lois
Publiée en 1748, condamnée par l'Église catholique en 1751, l'œuvre maîtresse de Montesquieu, De l'Esprit des lois, marque le tournant capital du siècle des Lumières en Europe. Elle annonce cette appréhension neuve et critique des connaissances acquises que consacreront bientôt l'Histoire naturelle de Buffon et l'Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. La profondeur de l'analyse et l'habileté de la présentation assurèrent au travail de Montesquieu une influence considérable sur la pensée politique des XVIIIe et XIXe siècles. L'ouvrage est divisé en XXXI ...
Roman de la Rose
Le Roman de la Rose « où l’art d’amour est toute enclose » fut une des œuvres du Moyen Âge les plus lues. Poème allégorique écrit en français – c'est-à-dire en roman – au XIIIe siècle, il était déjà célébré comme un classique national au XVIe siècle. Les 4 058 lignes du poème furent écrites par Guillaume de Lorris en 1230 environ. Jean de Meung écrivit 17 724 lignes supplémentaires en 1275 environ. L’œuvre est à la fois chant courtois, récit initiatique et jeu littéraire employant mirages, métaphores et autres ...
Roman de Renart
Le Roman de Renart est la plus célèbre histoire d’animaux qu’ait produite le Moyen Âge. Ce n’est pas une histoire unique, mais un ensemble de vingt-six chapitres composés par plusieurs clercs et ménestrels à la fin du XIIe siècle et au début du XIIIe siècle. Il s’inspire des Fables de l’auteur grec ancien Ésope et d’un faux poème épique écrit en latin par Nivardus, à Gand, vers 1150, l’Isengrinus. Sous couvert de l’interminable guerre entre Goupil le renard et Isengrin le loup ...
Denier
Charlemagne (742-814) fut couronné empereur des Romains en 800. Cependant, les monnaies portant sa titulature sont si rares qu'on pense qu'il ne les a frappées qu'après avoir obtenu sa reconnaissance comme empereur d'Occident par l'empereur de l’Empire romain d'Orient, en 812. Ces deniers d’argent sont caractéristiques de la « Renaissance carolingienne, » une période à laquelle l’art, la culture et la religion prospéraient sous l’influence de Charlemagne. Ces monnaies portent un buste impérial à l'antique et des revers souvent inspirés du ...
Monnaie royale, François Ier. Essai de teston
Cet essai de teston (pièce de monnaie française en argent du XVIe siècle) présentant le roi de France François Ier (1494-1547 ; règne : 1515- 1547), est une des expressions les plus réussies de la Renaissance dans le domaine monétaire. Le portrait réaliste, l’inspiration antique, le relief important et le poids de cette pièce sont autant de caractères qui rompent avec la monnaie médiévale. Le numismate du XIXe siècle Henri de La Tour a montré que cette pièce de 1529 était l’œuvre de l'artiste italien de Vérone Matteo dal ...
Monnaie royale, Louis XIII. Dix Louis d'or
La mécanisation de la frappe monétaire des métaux précieux en France donna naissance, en 1640, au louis d'or, qui tient son nom du roi Louis XIII (1601-1643 ; règne : 1610-1643), le premier à introduire la monnaie. Cette série de pièces d'or fait partie d’une réforme qui changea le procédé de frappe, passant d’une monnaie frappée au marteau à une monnaie façonnée et pesée. Ces pièces comprennent trois espèces : le louis, le double louis et le quadruple louis. Il est de coutume depuis le XVIIe siècle d’appeler ...
Trône de Dagobert
Ce trône moulé, ciselé et partiellement doré en provenance des collections d’art de la Bibliothèque nationale de France appartint à Dagobert Ier (603-639 environ), roi des Francs de 629 à 639 et considéré comme le dernier roi mérovingien ayant eu du pouvoir. Les montants sont formés par quatre protomés de panthères, les accoudoirs consistent en deux panneaux sculptés et ajourés, décorés de rosettes (partie inférieure) et de motifs végétaux (registre supérieur). Le dossier, de forme triangulaire, est décoré de trois anneaux et de rinceaux. Le siège, autrefois pliant, est ...
Grand camée de France
Le Grand Camée de France, le plus grand que l’antiquité nous ait légué, est composé de 24 figures réparties en trois registres. La signification générale et les visées politiques de cette œuvre de commande sont claires : son but est d’affirmer la continuité et la légitimité dynastique des empereurs Julio-Claudiens dans l’Empire romain (Auguste, Tibère, Caligula, Claude Ier et Néron). Dans la partie supérieure, prennent place les morts, tandis que le registre médian est occupé par le monde des vivants. Au registre inférieur, il y a des captifs ...
Monnaie royale, Philippe VI, Chaise d'or
La chaise d’or est une pièce d’or française émise pour la première fois au début du XIVe siècle et représentant le roi assis sur un imposant trône. Cette pièce, émise sous Philippe VI (né en 1293 ; règne : 1328-1350), représente le roi en majesté, assis de face dans une stalle gothique, couronné, tenant le sceptre et la main de justice dans un polylobe tréflé. Le revers comporte une croix quadrilobée, feuillue et fleurdelisée, incurvée en cœur, dans un quadrilobe tréflé cantonné de quatre couronnes. Ce type de monnaie trouve ...