4 résultats
La méthode suprême et la source pure des règles de notarisation
Juriste et érudit, Aḥmad ibn Yaḥyá al-Wansharīsī (1430 ou 1431–1508) appartenait à l'école malikite de la jurisprudence islamique. Il naquit au Jabal Wansharīs, mais lorsqu'il était enfant sa famille s'installa dans la ville voisine de Tlemcen, aujourd'hui dans l'ouest de l'Algérie, où il étudia le droit malikite, puis l'enseigna. Pour des raisons peu claires, sa relation avec le souverain de Tlemcen, le sultan Muhammad IV de la dynastie Banu abd al-Wad, se détériora et il dut s'enfuir à Fès, au Maroc ...
Contribution
Bibliothèque de l'université du Roi Abdulaziz
Le trésor lumineux et des réponses acceptables aux questions religieuses
Aḥmad ibn 'Abd al-Laṭīf ibn Aḥmad al-Bashbīshī (1631–1685), juriste islamique de l'école de jurisprudence shāfi'ī, naquit et mourut dans le village de Bashbīsh, à proximité d'El-Mahalla dans la région du delta du Nil, en Égypte. Il étudia la jurisprudence islamique au Caire et enseigna à la mosquée Al-Azhar du Caire, longtemps considérée comme la plus grande institution du monde musulman pour l'étude de la théologie sunnite. Al-Tuhfa al-Saniyya bi Ajwibat al-Masaa’il al-Mardhiyya (Le trésor lumineux et des réponses acceptables aux questions religieuses) est un ...
Contribution
Bibliothèque de l'université du Roi Abdulaziz
Les restes algébriques uniques du commentaire de Sibṭ sur le Yāsamīnīyya
Cet ouvrage est une élaboration du commentaire écrit par le mathématicien égyptien Sibṭ al-Māridīnī (c'est-à-dire, un commentaire sur un autre commentaire) sur l'introduction en vers, ou urjūzah, de la science de l'algèbre, composée à l'origine par le mathématicien berbère et homme de lettres Abū Muḥammad ‘Abd-Allāh al-Ishbīlī al-Marrakushī, aussi connu sous le nom d'Ibn al-Yāsamīn, qui mourut en 1204 (en l'an 600 après l'Hégire). Al-Yāsamīn récapitula ses connaissances mathématiques dans un traité appelé le Yāsamīnīyya (Le traité d'al-Yāsamīn). Vers la fin du ...
Contribution
Bibliothèque de l'université du Roi Abdulaziz
Les dons de guérison : commentaire sur un poème expliquant la terminologie du madhab hanbaliste
Al-minah al-shaafiyah bi sharh nazm al-mufradat al-waafiyah (Les dons de guérison : commentaire sur un poème expliquant la terminologie du madhab hanbaliste) est un exposé sur le madhab (école de doctrine religieuse et juridique) de l'imam Aḥmad ibn Muḥammad Ibn Ḥanbal (780–855). Le titre fait référence aux dons qui guérissent la soif de connaissances et le commentaire explique le poème de 1 000 lignes de Shams ad-Din Abu Abdullah Muhammad bin Ahmed ibn Abdul Hadi al-Maqdisi (mort vers 1343). L'ouvrage présenté ici fut réalisé par Mansour ibn Yousuf ...
Contribution
Bibliothèque de l'université du Roi Abdulaziz