17 résultats en français
Histoire des Afghans
L'histoire des Afghans, publiée en anglais en 1829, est la première histoire du peuple afghan traduite depuis une langue non-occidentale à paraître dans une langue européenne. L'œuvre originale a été composée en persan, en 1609-11, par Neamet Ullah (actif de 1613 à 1630) de la cour de l'empereur moghol Jahangir (1569-1627). Ullah a basé son ouvrage sur les données compilées par Hybet Khan, préposé du général afghan Khan Jahan Lodi. La traduction provient du philologue et orientaliste allemand Bernhard Dorn (1805-1881), qui a travaillé à partir d ...
Une histoire de l'Université du Penjab
L'Université du Penjab fut officiellement fondée à Lahore, aujourd'hui au Pakistan, en 1882. Elle fut la quatrième université fondée par les autorités coloniales britanniques au sein du sous-continent indien, les trois premières se trouvant dans les premiers bastions britanniques, à savoir Bombay, Madras et Calcutta. L'Université du Penjab fut dès le départ un organisme d'enseignement et de recherche, et fut la première institution d'enseignement supérieur dans l'Inde majoritairement musulmane. J.F. Bruce (1867-1933), qui publia ce travail en 1933, fut le premier professeur d ...
Écoles islamiques classiques en Hindoustan
Cet ouvrage retrace l'histoire de l'enseignement dans les madrasas en Inde, dès ses premiers fondements sous le sultan Mahmud Ghaznavi (979–1030), mécène de l'éducation et souverain d'un vaste empire incluant la majeure partie de l'actuel Afghanistan, de l'est de l'Iran, du Pakistan et du nord-ouest de l'Inde. Les madrasas, ou écoles religieuses islamiques, se généralisèrent à partir du début du sultanat de Delhi en 1206 et comptent aujourd'hui parmi les plus anciennes institutions actives de l'Inde. Les premières madrasas ...
Articles en ourdou rose
Cette publication est composée d'articles écrits par Siddiq Irshad Mullā Rumūzī (également connu sous le nom de Ramozi, 1896–1952), célèbre humoriste et satiriste ourdou. Les politiciens et leurs actions, les événements impliquant les politiciens, et l'économie sont les sujets abordés dans cet ouvrage. Dans les essais de cette brochure, il se moque également des personnes religieuses, qu'il juge insensibles à la véritable essence de l'islam et qui suivent aveuglément et sans logique les anciennes traditions. Bien qu'il désapprouvât certaines personnes et situations et qu ...
Le drame d'Akbar
Muḥammad Ḥusain Āzād (également appelé Ehsan Azad, 1834–1910 env.) fut un poète ourdou renommé et un écrivain à la prose vivante, particulièrement dans ses écrits historiques. Il naquit à Delhi, où son père, Muhammad Baqir, dirigea le premier journal ourdou Delhi Urdu Akhbar. La participation de Muhammad Baqir à la révolte de 1857 (également connue sous le nom de révolte des Cipayes) mena à son exécution par les Britanniques. Plusieurs années plus tard, son fils s'installa à Lahore, où il enseigna l'arabe à l'université publique, et ...
Tremblements de terre en Inde : volume I
Cet ouvrage décrit les événements qui survinrent avant, pendant et après le séisme violent qui frappa, tôt dans la matinée du 4 avril 1905, Kangra, une ville aux contreforts de l'Himalaya, dans la région du nord de l'Inde, historiquement connue comme le Penjab (dans l'État du Himachal Pradesh actuel). Précédant le tremblement de terre, l'activité sismique provoqua l'extinction des flammes de gaz combustible qui jaillissaient à proximité du temple hindou de Jawala Mukhi, phénomène que les fidèles interprétèrent comme la manifestation du mécontentement des dieux ...
Sage conseil
Muḥammad Ḥusain Āzād (également appelé Ehsan Azad, 1834–1910 env.) fut un poète ourdou renommé et un écrivain à la prose vivante, particulièrement dans ses écrits historiques. Il naquit à Delhi, où son père, Muhammad Baqir, dirigea le premier journal ourdou Delhi Urdu Akhbar. La participation de Muhammad Baqir à la révolte de 1857 (également connue sous le nom de révolte des Cipayes) mena à son exécution par les Britanniques. Plusieurs années plus tard, Āzād s'installa à Lahore, où il enseigna l'arabe à l'université publique, et par ...
Histoire de Babylone et de Ninive
Tarikh e Babul Wa Nainawa (Histoire de Babylone et Ninive) est un récit en ourdou sur ces deux villes antiques. Babylone fut fondée au début du troisième millénaire av. J.-C., sur un site entre les fleuves de l'Euphrate et du Tigre, au sud de l'actuelle Bagdad, en Irak. Devenue une grande puissance sous Hammourabi (règne : 1792–1750 av. J.-C.), elle fut gouvernée par l'empereur néobabylonien Nabuchodonosor II (634–562 av. J.-C. env., règne : 605–562 av. J.-C. env.) et conquise par Alexandre le ...
Eaux noires : l'étrange histoire de Port Blair
Tavarikh-i ‘ajib (Eaux noires : l'étrange histoire de Port Blair) est un récit sur la colonie pénitentiaire britannique de Port Blair, située sur les îles Andaman-et-Nicobar dans l'océan Indien. Les Britanniques établirent d'abord une base navale et une colonie pénitentiaire sur les îles en 1789, qu'ils abandonnèrent en 1796 en raison d'épidémies. Après la révolte de 1857 (également appelée la révolte des Cipayes), les autorités britanniques en Inde considérèrent la nouvelle nécessité d'une prison sécurisée dans une région distante et entreprirent sa construction à Port ...
Une histoire du Sind : volume I
Journaliste et auteur prolifique ourdou, Abdulhalīm Sharar (1860–1926) naquit et passa la majeure partie de sa vie à Lucknow (dans l'actuel Uttar Pradesh, en Inde). Il produisit des biographies, des romans historiques, des ouvrages romantiques, des histoires, des essais et d'autres œuvres. Tarikh-e-Sindh (Une histoire du Sind) constitue l'un des ouvrages historiques majeurs de Sharar. Le peuplement permanent dans le Sind, une province de l'actuel Pakistan, remonte à 7000 av. J.-C. env. La civilisation de la vallée de l'Indus, une des cultures les ...
Histoire de la langue ourdoue
Cet ouvrage, publié à Delhi en 1920, est une histoire de la langue ourdoue, de ses origines au développement d'une littérature ourdoue. L'ourdou et l'hindi partagent la même base indo-aryenne, mais l'ourdou est associé au style de caractères nasta'liq de la calligraphie persane et la lecture se fait de droite à gauche, tandis que l'hindi ressemble au sanskrit et se lit de gauche à droite. Les premières influences linguistiques sur le développement de l'ourdou apparurent probablement avec la conquête musulmane du Sind en ...
Médecin de famille
L'homéopathie fut introduite en Inde dans les années 1830 par John Martin Honigberger (1795–1869), d'origine roumaine, qui fut l'élève de Samuel Hahnemann (1755–1843), médecin allemand considéré comme le père de la médecine homéopathique. Honigberger passa 15 ans environ à Lahore, où ses premiers patients incluaient le maharaja Ranjit Singh du Penjab et le général Jean-François Allard, fils du conseiller militaire du maharaja. L'homéopathie se développa d'abord au Penjab et au Bengale, avant de s'étendre aux autres régions de l'Inde britannique. Dans ...
Dictionnaire des termes ourdous utilisés dans les journaux
Issu d'une famille dont plusieurs membres furent des calligraphes renommés, Ziauddin Ahmad Barni (1890–1969) naquit et reçut son éducation à Delhi, où son père et l'un de ses frères contribuèrent au développement de journaux ourdous. Maîtrisant le farsi et l'anglais, il travailla au Bureau de traduction orientale de Bombay (aujourd'hui Mumbai) jusqu'à sa retraite en 1948. Il écrivit également pour le Bombay Chronicle en anglais et en ourdou. En 1915, il publia ce dictionnaire de terminologie d'usage courant dans les journaux ourdous de ...
Grammaire punjabie : une brève grammaire du punjabi tel qu'il est parlé dans le district de Wazirabad
Missionnaire de l'Église d'Écosse en Inde, Thomas Grahame Bailey (1872–1942) mena des études approfondies sur les langues du nord de l'Inde. Après avoir étudié l'hindi et l'ourdou à l'École des études orientales de l'Université de Londres, il publia des livres sur le panjabi (aujourd'hui communément appelé punjabi), les dialectes himalayens, l'ourdou, le kanouri, le cachemiri, le shina et d'autres langues. Grammaire punjabie : une brève grammaire du punjabi tel qu'il est parlé dans le district de Wazirabad fut écrite ...
Poésie choisie de Zafar
Muntakhib Kulliyat-I Zafar est un recueil de poésie du dernier empereur moghol et dernier souverain de la dynastie timouride, Muhammad Bahadur Shah II (1775–1862), généralement connu sous le nom de Bahadar Shah Zafar. Fils d'Akbar Shah II, souverain d'un empire en déclin, Zafar fut un écrivain prolifique et un grand poète ourdou. Il fut influencé par Sauda, Meer et Insha, éminents poètes ourdous au cours du XVIIIe et du XIXe siècle. Zafar fut également le mécène renommé de poètes contemporains, notamment Ghalib, Dagh, Shah Naseer ...
Service topographique de l'Inde : spécimens de cartes
Le service topographique de l'Inde fut établi en 1767 pour assister la compagnie anglaise des Indes orientales dans la réalisation de travaux topographiques et la cartographie du territoire à des fins d'administration, d'imposition et de défense. À la fin du XIXe siècle, le service avait cartographié la majeure partie de l'Inde britannique. Ce volume, publié en 1904 sous la direction du lieutenant-colonel F.B. Longe, arpenteur général d'Inde, fut conçu comme un guide des types de dessin utilisés par le service topographique de l ...
Qui est l'assassin ?
Panchkori Dey (également appelé Babu Panch Kori Dey, 1873–1945) était un auteur bengali de romans policiers, mieux connu pour ses deux personnages : Arindam Bosu, un détective vêtu d'un dhotî travaillant en Inde et en Europe, et Jumelia, une criminelle fourbe et redoutable. Dey fut influencé par les auteurs européens de romans policiers du XIXe siècle, tels que Wilkie Collins et Émile Gaboriau. Hatyakari Ke? (Qui est l'assassin ?) parut pour la première fois au Bengale en 1903 env., et l'édition présentée ici est une traduction ultérieure ...