68 résultats en français
Description de l'Égypte. Seconde édition. Antiquités. Volume III (plaques)
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
Description de l'Égypte. Seconde édition. Antiquités. Volume IV (plaques)
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
Description de l'Égypte. Seconde édition. Antiquités. Volume V (plaques)
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
Description de l'Égypte. Seconde édition. Atlas de l'Égypte et de ses terres frontalières (plaques)
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
Description de l'Égypte. Seconde édition. État moderne. Volume I (plaques)
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
Description de l'Égypte. Seconde édition. État moderne. Volume II (plaques)
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
Description de l'Égypte. Seconde édition. Histoire naturelle. Volume I (plaques)
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
Description de l'Égypte. Seconde édition. Histoire naturelle. Volume II (plaques)
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
Description de l'Égypte. Seconde édition. Histoire naturelle. Volume II (suite) (plaques)
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
Description de l'Égypte. Première édition. Antiquités. Descriptions. Volume I
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
Description de l'Égypte. Première édition. Antiquités. Descriptions. Volume II
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
Description de l'Égypte. Première édition. Antiquités. Essais. Volume I
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
Description de l'Égypte. Première édition. Antiquités. Essais. Volume II
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
Description de l'Égypte. Première édition. État moderne. Volume I
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
Description de l'Égypte. Première édition. État moderne. Volume II
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
Description de l'Égypte. Première édition. État moderne. Volume II (suite)
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
Description de l'Égypte. Première édition. Histoire naturelle. Volume I
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
Description de l'Égypte. Première édition. Histoire naturelle. Volume II
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
Description de l'Égypte. Index suivi d'une bibliographie sur l'expédition française de Bonaparte
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
Description de l'Égypte. Seconde édition. Antiquités. Volume II (plaques)
Lorsque Napoléon Bonaparte envahit l’Égypte en 1798, il fut accompagné de plus de 160 chercheurs et scientifiques. Connu sous le nom de Commission des Sciences et des Arts en Égypte, ce groupe d’experts entreprit une vaste étude de l’archéologie, de la topographie et de l’histoire naturelle du pays. Un soldat prenant part à cette expédition trouva la fameuse pierre de Rosette que Jean-François Champollion (1790-1832), érudit et linguiste français, utilisa par la suite pour résoudre un grand nombre des mystères qui entourèrent longtemps la langue de ...
« Le livre des médicaments simples et des plantes », extrait du « Canon de la médecine »
Al Hussein ibn Abdullah Ibn Sina (également connu sous le nom latin d'Avicenne, 980-1037 apr. J.-C. ; 370-428 après l'Hégire) fut un polymathe persan musulman et le plus grand médecin et philosophe de son temps. Dans son Introduction à l'histoire de la science, l'éminent historien des sciences George Sarton (1884-1956) a décrit Ibn Sina comme « l'un des plus célèbres représentants de l'universalisme musulman et une éminente personnalité de l'érudition islamique », constatant que « pendant mille ans, il a conservé sa renommée originale comme l ...
Le collier de la colombe
Abu Muhammad Ali ibn Ahmad ibn Said Ibn Hazm (994-1064 apr. J.-C., 384-456 après l'Hégire) fut un célèbre poète et érudit religieux andalou de Cordoue. Issu d'une éminente famille, ayant bénéficié d'une éducation d'excellence dans de multiples domaines, il servit le calife Umayyad pendant son déclin. Ses activités politiques lui valurent d'être emprisonné et banni, et il écrivit Tawq al-hamamah (Le collier de la colombe) en exil, en réponse à la demande d'un ami. Le livre est souvent considéré comme l'ouvrage le ...
Le Diwan
Al-Waleed ibn Ubaidillah Al-Buhturi (821-897 apr. J.-C., 206-248 après l'Hégire) fut un poète arabe majeur né à Manbij, en actuelle Syrie, qui vécut au début de la dynastie abbasside. Il fut compagnon du calife abbasside Al-Mutawakkil et le vit mourir devant ses yeux en 861. Ce violent incident pesa lourdement dans l'esprit du poète, provoquant son exil volontaire et une période d'isolement. Souvent cité en relation avec deux autres poètes majeurs de l'ère abbasside, Abu Tamman, qui le précéda, et Al-Mutanabbi, qui lui succéda, Al-Buhturi ...
Le livre des avares
Abu Uthman Amr ibn Bahr al-Kinani (776–869 apr. J.-C. ; 163–255 après l'Hégire), surnommé Al-Jahiz en raison de ses yeux protubérants, fut une personnalité littéraire majeure du début de l'ère abbasside. Il naquit et mourut à Bassorah, en Irak. L'on disait que son grand-père avait été un esclave d'Afrique de l'Est. Al-Jahiz fut un écrivain prolifique qui produisit des ouvrages de grande importance sur des sujets allant de la théologie aux mœurs, en passant par la politique. Il est reconnu pour avoir profondément ...
Poser le fondement de la recherche sur la signification des transits
Abu al-Rayhan al-Biruni (également connu sous le nom latin d'Alberonius, 973–1048 apr. J.-C., 362–440 après l'Hégire) fut un polymathe musulman du XIe siècle dont les travaux et les intérêts savants approfondirent les sciences physiques et naturelles, les mathématiques, l'astronomie, la géographie, l'histoire, la chronologie et la linguistique. Al-Biruni naquit à Kath, au Khwarezm, en actuel Ouzbékistan, et mourut à Ghazni, dans l'actuelle région centre-est de l'Afghanistan. Il est l'auteur de plus de 120 œuvres et considéré comme le fondateur de ...
Les principes fondamentaux de l'arithmétique
Bahaa al-Din al-Amili (1547–1621 apr. J.-C., 953–1031 après l'Hégire) serait né à Baalbek, au Liban, mais sa famille émigra à Hérat, en actuel Afghanistan, pour échapper à la persécution ottomane. Il étudia à Ispahan, en actuel Iran, puis à Alep, à Jérusalem et en Égypte, avant de retourner à Ispahan où il servit durant de nombreuses années en tant que président du tribunal et où il mourut. Il produisit plus de 50 titres dans des domaines aussi divers que l'arithmétique, l'astronomie, la littérature, la ...
Le début pour l'homme studieux et la fin pour l'homme partial
Muhammad ibn Ahmed ibn Rushd (également connu sous le nom latin d'Averroès, 1126–1198 apr. J.-C., 520–595 après l'Hégire) fut un polymathe musulman et le philosophe le plus éminent de l'Espagne arabe. Il naquit à Cordoue dans une famille respectée et connue pour son dévouement au service public. Bien que mieux connu en Occident pour ses commentaires sur la philosophie aristotélicienne, Ibn Rushd a également écrit des œuvres sur un large domaine de sujets, de l'astronomie à la théorie de la musique, en passant ...
Les révélations de La Mecque
Muḥyiddin ibn Arabi (1165–1240 apr. J.-C., 560–638 après l'Hégire), également connu sous le nom d'al-Shaykh al-Akbar (le grand cheikh), fut un mystique et philosophe musulman d'origine andalouse. Il naquit à Murcie mais sa famille émigra ensuite à Séville. La vie d'Ibn Arabi se divisa presque à parts égales entre l'Occident et l'Orient. Après avoir beaucoup voyagé en Afrique du Nord, il s'embarqua depuis son Espagne natale pour un voyage spirituel. En 1202, il arriva à La Mecque où il résida ...
Le commentaire des sept odes suspendues par Zawzani
Les Muallaqaat (Les odes suspendues) sont de longs poèmes classiques en arabe écrits pendant la période préislamique. Ils sont désignés de la sorte en raison de la croyance selon laquelle les critiques arabes de l'époque les auraient suspendus aux murs de la Kaaba à La Mecque (un lieu saint pour les tribus d'Arabie, même avant l'Islam) par respect pour la grandeur de ces poèmes et afin d'établir les normes de toute la poésie arabe à venir. Ils commencent normalement par une pause de la part de ...
Recueil des traités d'al-Ṭūsī
Naseer al-Din (ou al-Naseer) al-Tusi (1201–1274 apr. J.-C., 597–672 après l'Hégire) fut un polymathe persan musulman. Il naquit à Tus, dans la région du Khorasan, en actuel Iran. Al-Tusi fut le témoin de la grande invasion du monde islamique par les Mongols, auxquels il s'est rallié par la suite. On dit de lui qu'il se trouvait aux côtés d'Hulegu Khan lorsque ce dernier détruisit la capitale abbasside de Bagdad en 1258 apr. J.-C. Al-Tusi, scientifique déjà bien connu, convainquit par la suite ...
L'encyclopédie d'or des sciences islamiques
Née au Caire et formée en Égypte, aux États-Unis et en Grande Bretagne, Dr. Fatima Majoub est une historienne, linguiste et auteure spécialisée en encyclopédies. Al-mawsoo’a al-thahabiya lil ‘aloom al-Islamiya (L'encyclopédie d'or des sciences islamiques) est l'une des trois encyclopédies qu'elle a écrites. Organisée selon l'alphabet arabe et publiée en neuf volumes, l'œuvre porte sur neuf branches du savoir islamique dans les études religieuses, telles que l'exégèse du Coran, la doctrine islamique et la jurisprudence islamique. L'encyclopédie inclut également des articles ...
Les prairies d'or et les mines de gemmes
Abu al-Hasan Ali ibn al-Husayn ibn Ali al-Mas'udi (896–956 apr. J.-C. environ, 283–345 après l'Hégire) fut un historien et géographe arabe, connu comme « l'Hérodote des Arabes ». Il fut l'un des premiers érudits à combiner l'histoire et la géographie scientifique dans un ouvrage de grande échelle. Muruj adh-dhahab wa ma'adin al-jawhar (Les prairies d'or et les mines de gemmes) est un livre d'histoire du monde qui combine les versions réécrites de deux des travaux antérieurs d'al-Masudi. La première moitié ...
Le livre des chansons
Abu Al-Faraj Al-Isbahani (ou Al-Isfahani, 897–967 apr. J.-C.) fut un érudit littéraire, poète et généalogiste né à Ispahan, en actuel Iran, qui vécut une grande partie de sa vie à Bagdad et à Alep. Kitab al-Aghani (Le livre des chansons) est souvent considéré comme son chef-d'œuvre. Une douzaine d'autres de ses œuvres sont également connues. La plupart décrivent la vie sociale complaisante de son temps, un choix d'actualité qui a soulevé des critiques considérables, essentiellement de la part des dignitaires religieux. Certains allèrent jusqu'à ...
La philosophie d'ibn Tufail et son traité Le philosophe autodidacte
Abu Bakr Muhammad ibn Tufail (également connu sous le nom latin d'Abubacer Aben Tofail, 1105–1185 apr. J.-C.) fut un polymathe musulman andalou né près de Grenade, en Espagne, et qui mourut au Maroc. Outre des fragments de poésie, Hayy ibn Yaqzan (Vivant, fils d'un vigilant), également intitulé Philosophus Autodidactus (Le philosophe autodidacte), est son seul ouvrage survivant à ce jour. Considéré comme le premier roman philosophique, il est également perçu comme une version antérieure arabe de l'œuvre de Daniel Defoe Robinson Crusoé. Le livre eut ...
Le dictionnaire des pays
Yaqut Al- Hamawi (de Hama, en Syrie, 1179–1229 apr. J.-C., 574–626 après l'Hégire) fut un géographe arabe d'origine grecque. Né à Byzance (la ville grecque ancienne également connue sous le nom de Constantinople, ou l'actuelle Istanbul), il fut capturé pendant la guerre et réduit à l'esclavage. Il fut acheté par un marchand de Bagdad qui lui donna une bonne éducation et qui finit par l'affranchir. Yaqut voyagea beaucoup en Égypte, en Syrie, en Irak et en Perse (actuel Iran). Son Mu'jam ...
L'ouvrage de référence sur la discrimination des érudits
Abd ul-Nabi ibn Saad al-Jazaairi (mort en 1610 apr. J.-C. environ, 1021 après l'Hégire) fut un biographe, un ecclésiastique et un juriste chiite. Hawi al-Aqwal fi maarifat al-rijal (L'ouvrage de référence sur la discrimination des érudits) est son anthologie en quatre volumes de biographies d'érudits chiites et autres personnalités qui communiquaient les hadiths, paroles attribuées au prophète Mahomet et transmises par le bouche-à-oreille. Afin de vérifier la crédibilité d'un hadith, l'honnêteté de chaque maillon (personne) dans la chaîne de la narration doit être contrôlée ...
Livre de la poésie et des poètes
Abdullah ibn Muslim ibn Qutaibah (828–885 apr. J.-C., 213–276 après l'Hégire) fut un historien de la littérature et critique arabe, ainsi qu'un juriste et un érudit islamique. Il naquit à Koufa, en actuel Irak, et passa une grande partie de sa vie à Bagdad, où il mourut. Son Al-shiir wal shuaraa (Livre de la poésie et des poètes) est considéré comme un grand classique de la littérature arabe et une œuvre pionnière de la critique littéraire. Il s'agit d'une encyclopédie biographique de plus ...
Étude des idées de l'Inde, qu'elles soient conformes à la raison ou rejetées par celle-ci
Abu al-Rayhan al-Biruni (également connu sous le nom latin d'Alberonius, 973–1048 apr. J.-C., 363-439 après l'Hégire) fut un polymathe musulman du XIe siècle dont les travaux et les intérêts savants approfondirent les sciences physiques et naturelles, les mathématiques, l'astronomie, la géographie, l'histoire, la chronologie et la linguistique. Al-Biruni naquit à Kath, au Khwarezm, en actuel Ouzbékistan, et mourut à Ghazni, dans l'actuelle région centre-est de l'Afghanistan. Il est l'auteur de plus de 120 œuvres et considéré comme le fondateur de l ...
Dictionnaire biographique d'Ibn Khallikan, Volumes 1 et 2
Abu-l ‘Abbas Ahmad Ibn Khallikan (1211–1282 apr. J.-C., 608–681 après l'Hégire) fut un juriste musulman kurde qui vécut en actuel Irak, en Syrie et en Égypte. Wafayat al-a’yan wa-anba abna az-zaman (Nécrologie des hommes illustres et histoire des contemporains), plus connu comme Le dictionnaire biographique d'Ibn Khallikan, est le livre qui justifie la renommée de son auteur. Considéré comme une œuvre de la plus haute importance pour l'histoire civile et littéraire du peuple musulman, il occupa Ibn Khallikan de 1256 à 1274. Le ...
Le Diwan d'Al-Mutannabbi avec le commentaire d'Al-Ukbari
Abu Al-Tayyib Ahmed ibn Al-Hussein (915–965 apr. J.-C., 303–354 après l'Hégire), plus connu sous le nom d'Al-Mutanabbi (Prophète autoproclamé), est probablement le plus grand poète arabe de tous les temps. Il vécut une vie courte et troublée d'environ 50 ans. Il naquit en Irak mais voyagea beaucoup, sillonnant la Syrie et l'Égypte puis retournant en Irak et en Perse en quête de récompenses politiques et économiques. Fier au point d'être arrogant et critique de ses ennemis, il fut assassiné en son lieu ...
L'unique
Abdulmalik ibn Muhammad al-Thaalibi (961–1038 apr. J.-C., 350–429 après l'Hégire) fut un éminent linguiste, une personnalité littéraire et un poète. Il naquit dans le centre commerçant et culturel de Nishapur, en Perse (actuel Iran). Yateemet al-dahr (L'unique) est la plus connue de ses œuvres (plus de 80 titres). Le livre est un recueil de biographies de poètes de la période, divisé en quatre sections principales qui couvrent chacune une région : les poètes d'al-Sham (Levant) et ses environs ; les poètes bouyides (Perse occidentale et Irak ...
L'histoire des philosophes musulmans en Orient et en Occident
Muhammad Lutfi Jumaa (1886–1953) fut un juriste, activiste politique, linguiste, traducteur et romancier d'origine égyptienne. L'histoire des philosophes musulmans en Orient et en Occident est une compilation de biographies de certains des plus célèbres érudits musulmans. Elle analyse l'histoire de la vie, l'éducation, l'apprentissage doctrinal et les opinions de nombreux penseurs, philosophes et érudits musulmans les plus importants. Les personnalités traitées dans l'ouvrage incluent Al-Farabi, Al-Kindi, Ibn Sina, Ibn Bajah, Ibn Tufail, Ibn Rushd, Ibn Khaldoun, Ibn Al-Haytham, Ibn Arabi et d'autres.