344 résultats en français
Antietam, dans le Maryland. Allan Pinkerton, le président Lincoln et le major général John A. McClernand : une autre vue
Au début de la guerre de Sécession aux États-Unis, Matthew Brady envoya une équipe de photographes afin de documenter le conflit. Parmi eux se trouvait un immigrant né en Écosse, Alexander Gardner. C’est lui qui a pris cette photographie de Lincoln à Antietam ainsi que d'autres célèbres photos de la guerre. L'homme à la droite de Lincoln est Allan Pinkerton, fondateur de l'Agence nationale de détectives Pinkerton, qui était le chef de la sécurité personnelle du président pendant la guerre. Gardner intitula « Le Service secret » une ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit, aujourd'hui conservé à la bibliothèque laurentienne des Médicis, à Florence, entra en la possession des Médicis au plus tard en 1588. Sahagún commença ...
Son Excellence George Washington, ancien commandant en chef des forces armées des États-Unis d'Amérique et président de la Convention de 1787
En 1787, la confédération des 13 États américains était en plein désarroi. Les caisses de la confédération étaient vides, l’État de New York et le New Jersey se disputaient au sujet des droits perçus sur les marchandises traversant les frontières entre les États, les fermiers du Massachusetts se rebellaient et l'Espagne ainsi que la Grande-Bretagne empiétaient sur les territoires américains à l'ouest. La Convention fédérale fut convoquée pour examiner les problèmes entraînés par le gouvernement de la jeune république conformément aux Articles de la Confédération en vigueur ...
La carte des terres d'Oztoticpac
Datée d’environ 1540, cette carte est un document pictural mexicain comportant des mots en espagnol et en nahuatl. Elle se rapporte à un procès concernant le domaine du seigneur aztèque Don Carlos Ometochtli Chichimecatecotl, l'un des nombreux fils de Nezahualpilli, le souverain de Texcoco. Don Carlos fut accusé d'hérésie et exécuté publiquement par les autorités espagnoles le 30 novembre 1539. La procédure judiciaire commença le 31 décembre 1540 lorsqu'un homme appelé Pedro de Vergara demanda à l'Inquisition de lui restituer certains arbres fruitiers confisqués sur ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Introduction, index et Livre I : les dieux
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Conformément à la typologie des premiers ouvrages médiévaux, Sahagún organisa sa recherche selon les ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre II : les cérémonies
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre II aborde les fêtes et les sacrifices honorant les dieux, pratiqués selon ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre III : l'origine des dieux
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre III traite de l'origine des dieux, en particulier de Tezcatlipoca et ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre IV : l'art divinatoire
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre IV traite de l'art divinatoire, ou de l'astrologie judiciaire telle ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre V : présages et superstitions
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre V aborde les présages, les augures et les superstitions. Comme dans le ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre VI : rhétorique et philosophie morale
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre VI aborde la rhétorique et la philosophie morale. Il contient les textes ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre VII : le Soleil, la Lune et les étoiles, et la ligature des années
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre VII aborde le Soleil, la Lune et les étoiles. Il contient une ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre VIII : les rois et les dignitaires
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre VIII aborde les rois et les dignitaires, les formes de gouvernement, l ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre IX : les marchands
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre IX aborde les marchands, les fonctionnaires responsables de l'or et des ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre X : le peuple, ses vertus et ses vices, et autres nations
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre X traite de la société aztèque, couvrant des sujets tels que les ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre XI : les choses naturelles
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre XI, le plus long du codex, est un traité sur l'histoire ...
Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre XII : la conquête du Mexique
Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre XII retrace la conquête espagnole du Mexique, qui se déroula entre 1519 ...
Déclaration d'indépendance. Au Congrès, le 4 juillet 1776, une déclaration des représentants des États-Unis d'Amérique rassemblés en Congrès général.
Ce document est la première version imprimée de la Déclaration d'indépendance américaine. Le 7 juin 1776, Richard Henry Lee de Virginie présenta une résolution exhortant le Congrès, réuni à Philadelphie, à déclarer son indépendance vis-à-vis de la Grande-Bretagne. Quatre jours plus tard, un comité composé de Thomas Jefferson, John Adams, Benjamin Franklin, Roger Sherman et Robert R. Livingston fut nommé pour rédiger une déclaration d'indépendance. L'ébauche du comité fut lue devant le Congrès le 28 juin. Le 4 juillet, le Congrès adopta la Déclaration d'indépendance qui ...
Entretien avec Fountain Hughes à Baltimore, dans le Maryland, le 11 juin 1949
Environ 4 millions d'esclaves furent libérés à la fin de la guerre de Sécession. Les histoires de quelques milliers ont été transmises aux générations futures oralement, par des journaux intimes, des lettres, des registres ou la transcription d'entretiens. On n'a retrouvé que 26 enregistrements audio d'entretiens avec d'anciens esclaves, dont 23 sont dans les collections de l’American Folklife Center de la Bibliothèque du Congrès. Dans cet entretien, Fountain Hughes, âgé de 101 ans, parle de son enfance lorsqu’il était esclave, de la guerre ...
Vue de Saint-Thomas, en Amérique, avec la citadelle de Fort Christian
Ce dessin coloré d'un artiste anonyme est une vue de la colonie danoise sur l'île de Saint-Thomas (aujourd'hui les îles Vierges des États-Unis) telle qu'elle était au XVIIIe siècle. La colonie fut établie en 1672 par la Compagnie danoise des Indes occidentales. Le Danemark revendiqua l'île voisine de Saint-John en 1683 et acquit l'île de Sainte-Croix auprès de la France en 1733. Les trois îles formèrent une colonie royale danoise en 1754. Cette dernière prospéra avec les profits de l'économie de plantation ...
La Bible de Lincoln
Le 4 mars 1861, le président de la Cour suprême Roger B. Taney fit prêter le serment d'investiture à Abraham Lincoln sur une bible fournie par William Thomas Carroll, clerc de cette même Cour, car la bible personnelle de Lincoln se trouvait dans ses bagages toujours en route entre Springfield, dans l'Illinois, et Washington. À l'intérieur de la Bible, recouverte de velours et portant le sceau de la Cour suprême, une annotation indique : « Je soussigné, William Thos. Carroll, clerc de la Cour précitée, certifie par la présente ...
Vue d'ensemble de l'exposition universelle, Chicago, 1893
La foire mondiale de Chicago, ou officiellement exposition universelle colombienne, fut tenue en 1893 pour commémorer le 400e anniversaire, l'année précédente, de l'arrivée de Christophe Colomb aux Amériques. La foire marqua l'ascension de Chicago au rang de ville nationale et internationale, 60 ans à peine après le fondement de la ville et 22 ans seulement après le grand incendie de 1871. Cette carte, produite par la société basée à Chicago Rand McNally and Company, montre la conception de l'exposition, qui fut essentiellement l'œuvre de ...
Cérémonie de la « jonction des rails », le 10 mai 1869, à Promontory Point, dans l'Utah
Promulguée par le président Abraham Lincoln le 1er juillet 1862, la loi appelée Pacific Railroad Act confère la responsabilité de construire la ligne de chemin de fer transcontinentale à deux sociétés, l'Union Pacific Railroad et la Central Pacific Railroad. Elle autorisa également l'octroi de concessions de nombreux terrains et l'émission d'obligations gouvernementales de 30 ans pour financer le projet. L'Union Pacific devait poser les voies vers l'ouest, en commençant à proximité d'Omaha, dans le Nebraska, et la Central Pacific devait les construire ...
Le codex de Dresde
Des quatre manuscrits mayas encore existants aujourd'hui, le codex de Dresde, qui est conservé dans les collections de la Bibliothèque nationale et universitaire de Saxe, est le plus ancien et le mieux préservé. Le manuscrit fut acheté en tant que « livre mexicain » pour la bibliothèque de la cour de Dresde en 1739 à Vienne. En 1853, on détermina qu'il s'agissait d'un manuscrit maya. Plié à l'origine en accordéon, il est composé de 39 feuillets, écrits au recto et au verso, d'environ 358 centimètres de ...
Un aperçu sommaire des droits de l'Amérique britannique énoncés dans certaines résolutions soumises à l'examen des délégués actuels du peuple de Virginie siégeant en convention / par un natif et membre de la Chambre des Bourgeois
Ce pamphlet est la copie personnelle de Thomas Jefferson de l'ouvrage Aperçu sommaire des droits de l'Amérique britannique qu’il a rédigé en juillet 1774 pour servir d'instructions aux délégués de Virginie participant au premier Congrès continental. Jefferson affirmait que le parlement britannique n'avait pas le droit de gouverner les colonies car, selon lui, elles étaient indépendantes depuis leur création. Il décrivait également les usurpations de pouvoir et les écarts par rapport au droit commis par le roi George III et le Parlement. Jefferson n'était ...
Réserves amérindiennes du fleuve Mississippi
Alors que les États-Unis s'étendaient vers l'ouest au XIXe siècle, les colons blancs se heurtèrent invariablement aux Amérindiens. Les Blancs et les Amérindiens, dont les concepts de propriété et d'utilisation des terres étaient totalement différents, entrèrent progressivement en conflit. Ce problème fut exacerbé par le fait que l'armée américaine, autorité de facto dans la plupart des régions de l'Ouest américain à cette époque, particulièrement après la guerre de Sécession, répondait souvent aux difficultés par la force. Les États-Unis considéraient depuis longtemps la majorité des ...
Carte montrant les terres affectées aux Amérindiens émigrant à l'ouest de l'Arkansas et du Missouri
Suite à l'adoption en 1830 de l'Indian Removal Act, loi relative au déplacement des Amérindiens, le président Andrew Jackson mit en œuvre une politique d'échange des terres et força l'expulsion des Amérindiens de l'Est vers les régions à l'ouest du fleuve Mississippi. Symbolisée par la « Piste des larmes » des Cherokees, forcés de quitter leurs foyers ancestraux pour des territoires situés dans l'actuel Oklahoma, la politique de Jackson ouvrit la voie à des décennies de déplacement des Amérindiens et à l'établissement généralisé de ...
Carte des États-Unis produite par la Rand McNally & Company, montrant en six degrés la densité de la population, 1890
Cette carte, publiée en 1892 par la société Rand McNally & Company, établie à Chicago, montre la densité de la population des États-Unis en 1890. Six couleurs sont utilisées pour indiquer les différents niveaux de densité par emplacement, allant de moins de deux habitants par mile carré (2,59 kilomètres carrés) à plus de 90 habitants par mile carré. Le Nord-Est et certaines régions du Mid-Ouest sont les zones les plus densément peuplées du pays. L'Ouest est relativement peu peuplé, malgré l'émergence de villes majeures telles que Denver, Los ...
Vue de la façade de l'église de Saint-Eustache occupée par les Patriotes
Cette gravure représente une scène des Rébellions de 1837−1838 au Canada, déclenchées par le mécontentement envers le statu quo politique. Cette insatisfaction fut particulièrement exacerbée par la dominance des Britanniques dans les affaires de ce qui était encore à l'époque deux colonies distinctes : le Bas-Canada (région du sud de l'actuelle province du Québec) et le Haut-Canada (région du sud de l'actuelle province de l'Ontario). Durant la rébellion, les chefs réformistes du Bas-Canada, le plus connu étant Louis-Joseph Papineau (1786−1871), tirèrent parti des tensions politiques ...
Vue arrière de l'église de Saint-Eustache et de la fuite des Patriotes
Cette gravure représente une scène des Rébellions de 1837−1838 au Canada, déclenchées par le mécontentement envers le statu quo politique. Cette insatisfaction fut particulièrement exacerbée par la dominance des Britanniques dans les affaires de ce qui était encore à l'époque deux colonies distinctes : le Bas-Canada (région du sud de l'actuelle province du Québec) et le Haut-Canada (région du sud de l'actuelle province de l'Ontario). Durant la rébellion, les chefs réformistes du Bas-Canada, le plus connu étant Louis-Joseph Papineau (1786−1871), tirèrent parti des tensions politiques ...
Un passage fortifié. Avancée des troupes du colonel Wetherall pour prendre Saint-Charles
Cette gravure représente une scène des Rébellions de 1837−1838 au Canada, déclenchées par le mécontentement envers le statu quo politique. Cette insatisfaction fut particulièrement exacerbée par la dominance des Britanniques dans les affaires de ce qui était encore à l'époque deux colonies distinctes : le Bas-Canada (région du sud de l'actuelle province du Québec) et le Haut-Canada (région du sud de l'actuelle province de l'Ontario). Durant la rébellion, les chefs réformistes du Bas-Canada, le plus connu étant Louis-Joseph Papineau (1786−1871), tirèrent parti des tensions politiques ...
Traversée de la rivière Richelieu la nuit
Cette gravure représente une scène des Rébellions de 1837−1838 au Canada, déclenchées par le mécontentement envers le statu quo politique. Cette insatisfaction fut particulièrement exacerbée par la dominance des Britanniques dans les affaires de ce qui était encore à l'époque deux colonies distinctes : le Bas-Canada (région du sud de l'actuelle province du Québec) et le Haut-Canada (région du sud de l'actuelle province de l'Ontario). Durant la rébellion, les chefs réformistes du Bas-Canada, le plus connu étant Louis-Joseph Papineau (1786−1871), tirèrent parti des tensions politiques ...
Campement des troupes du colonel Wetherall à Saint-Hilaire de Rouville
Cette gravure représente une scène des Rébellions de 1837−1838 au Canada, déclenchées par le mécontentement envers le statu quo politique. Cette insatisfaction fut particulièrement exacerbée par la dominance des Britanniques dans les affaires de ce qui était encore à l'époque deux colonies distinctes : le Bas-Canada (région du sud de l'actuelle province du Québec) et le Haut-Canada (région du sud de l'actuelle province de l'Ontario). Durant la rébellion, les chefs réformistes du Bas-Canada, le plus connu étant Louis-Joseph Papineau (1786−1871), tirèrent parti des tensions politiques ...
Testament olographe et codicille de Jeanne Mance, cofondatrice de Montréal
Jeanne Mance (1606−1673) fut la première infirmière laïque à exercer à Montréal. Fondatrice et première économe de l'Hôtel-Dieu de Montréal, elle fut également un personnage emblématique de l'histoire de la ville. Elle arriva initialement au Canada en 1641, poussée par sa conviction religieuse et sa volonté de servir les colons et le peuple autochtone en établissant un hôpital. Elle supervisa la construction de l'Hôtel-Dieu, et revint plusieurs fois en France afin de réunir les fonds nécessaires au projet. Reconnue fondatrice de la ville, elle partage ce ...
Carnaval d'hiver de Montréal, février 1884
À la fin du XIXe siècle, le Carnaval d'hiver de Montréal changea la façon dont cette saison était perçue au Québec. Il visait à promouvoir la ville en plein hiver, saison que les visiteurs évitaient autrement. De 1883 à 1889, cinq carnavals furent organisés. Il fut annulé en 1886 en raison d'une épidémie de variole, et en 1888 à cause du retrait du financement par les compagnies ferroviaires. Faisant l'objet d'une grande publicité, le carnaval attirait de nombreux touristes américains. Des trains spéciaux, offrant des ...
Théâtre de l'opéra français, saison 1895−1896
La troupe professionnelle du Théâtre de l'opéra français fut fondée à Montréal en 1893. Un an plus tard, elle s'installa au Théâtre français, auditorium rénové et équipé d'électricité, situé à l'angle des rues Sainte-Catherine et Saint-Dominique. Dans un contexte où les artistes professionnels locaux québécois étaient peu nombreux, et où le répertoire musical et théâtral était essentiellement dominé par la langue anglaise, les comédies, les drames et les opérettes du Théâtre de l'opéra français enchantaient les montréalais francophones. Le baryton Vandiric et des primas donnas ...
La grande exposition agricole et industrielle de la Puissance sous le patronage de Son Excellence le gouverneur général du Canada aura lieu à Montréal
Cette affiche impressionnante de la Grande exposition agricole et industrielle de la Puissance, qui se déroula à Montréal en 1884, mesure plus de deux mètres de hauteur. Dominée par l'image du Palais de cristal, cette gravure sur bois monumentale est caractéristique des immenses affiches utilisées à l'époque au Canada et aux États-Unis. L'affiche évoque l'échelle exceptionnelle de l'exposition de 1884, qui attira de nombreux visiteurs. Ces expositions avaient lieu chaque année pendant une semaine en août ou en septembre. Le terme de « Puissance » dans le ...
Thomas Jefferson, portrait en buste, profil droit
Thomas Jefferson fut le troisième président des États-Unis d'Amérique et l'un des pères fondateurs de la république. La nation cherchait encore à consolider son identité et les personnalités politiques devinrent un thème populaire pour les artistes contemporains, tout comme les rois, les aristocrates et les personnalités religieuses l'avaient été auparavant. Les portraitistes espéraient aussi gagner de l'argent en peignant des personnages politiques importants, en étant payés soit par le sujet lui-même, soit par des enthousiastes de son entourage. L'artiste français Charles Balthazar Julien Fevret de ...
Une concession de territoire amérindien des Creeks supérieurs, des Creeks inférieurs et des Séminoles au colonel Thomas Brown, surintendant des affaires indiennes du district sud d'Amérique du Nord
Ce document est une pièce jointe qui fut à l'origine soumise par Henry Lee IV au juge territorial de Floride Augustus Brevoort Woodward en septembre 1824. Lee demanda l'aide de Woodward pour garantir le transfert de la propriété achetée par son père, le général Henry Lee, auprès de Thomas Brown en 1817. Le 1er mars 1783, un groupe « de rois et de guerriers » représentant les villes des Creeks supérieurs, des Creeks inférieurs et des Séminoles apposèrent leurs noms et le symbole de leurs familles sur un document ...
Grand-rue du canal de Floride
Le projet de construction d'une voie d'eau traversant la péninsule de la Floride remonte au régime colonial des Espagnols et des Britanniques, et il perdura lorsque la Floride devint un territoire des États-Unis en 1821. Les études topographiques américaines initiales pour un projet éventuel de canal en Floride furent réalisées à la suite de l'engouement suscité par l'ouverture du canal Érié en 1825. Le président Franklin D. Roosevelt autorisa les premiers grands travaux d'un canal traversant la Floride dans le cadre des programmes de travaux ...
Séminoles tenant des fers lors d'un rassemblement et d'un marquage du bétail dans la réserve indienne séminole de Big Cypress
Le secteur de l'élevage bovin en Floride commença peu après l'établissement de la ville la plus ancienne de la nation, Saint-Augustine, en 1565. Les Espagnols importèrent du bétail pour satisfaire les besoins de la colonie, petite mais essentielle. À l'aube du XVIIIe siècle, les bouviers espagnols, africains et indiens élevaient déjà des vaches dans les vastes prairies humides et les terrains broussailleux du nord et du centre de la Floride. La Chula, le ranch le plus grand de la Floride espagnole, comptait des milliers de têtes ...
Portrait de Charlie Micco, cowboy séminole de la réserve indienne de Brighton
Les Indiens séminoles furent prédominants dans le secteur de l'élevage en Floride au début du XIXe siècle. Les Séminoles, qui à l'origine ne sont pas un peuple d'éleveurs, héritèrent du bétail que les Espagnols abandonnèrent au XVIIIe siècle et intégrèrent cette pratique dans leur propre culture. La quasi-totalité du cheptel séminole disparut à cause des combats pendant les guerres séminoles (1817−1818, 1835−1842 et 1855−1858). Après le déplacement de la grande majorité des Séminoles et la saisie de leurs bêtes, le reste des ...
Emmett Kelly, clown du cirque Ringling, à Sarasota, en Floride
Emmett Kelly (1898−1979), photographié ici, incarna le clown-vagabond mélancolique Weary Willie pour le cirque Ringling Bros. and Barnum & Bailey Circus pendant plus d'une décennie. Grâce à son numéro, qui contrastait avec celui du clown jovial typique, Weary Willie devint l'un des personnages les plus mémorables du spectacle des frères Ringling. Ces derniers créèrent une production à partir de modestes débuts à Baraboo, dans le Wisconsin, et en firent le cirque américain le plus grand et le plus connu. Leur ascension dans le monde du spectacle commença en ...