12 résultats en français
Panneau central de la grotte peinte de Gáldar
La grotte peinte de Gáldar est située dans le nord-ouest de Grande Canarie, île de l'archipel des Canaries d'Espagne. Elle fait partie d'un complexe de grottes préhispaniques redécouvertes en 1862. Les fouilles archéologiques complètes se déroulèrent de 1987 à 2005. Les six grottes furent creusées dans le tuf, autour d'un espace central. L'établissement fut initialement occupé dès le VIe siècle, mais la datation au radiocarbone révèle que la grotte acquit son apparence actuelle à la fin du XIIe siècle. Le réseau de grottes ...
Le journal de l'Ouganda, volume I, numéro 1, janvier 1934
L’Uganda Literary and Scientific Society (Société littéraire et scientifique de l'Ouganda) fut établie à Entebbe, dans le protectorat de l'Ouganda, en 1923. Sa principale activité concerne la lecture de documents ainsi que l'organisation de conférences sur des sujets ayant trait à l'Ouganda. En 1933, la Société transfère son siège social à Kampala, où il est décidé de publier une revue régulière, The Uganda Journal (Le journal de l'Ouganda). L'objectif du journal est « de recueillir et de publier des informations qui permettent d'approfondir ...
Afficher 2 numéros supplémentaires
Peinture rupestre S00176, Bethléem, municipalité du district de Dihlabeng, État libre, Afrique du Sud
Cette peinture rupestre San représente une antilope à l'envers d'un rouge-violine avec un museau sanglant et, sur la partie supérieure gauche, une antilope plus petite peinte en jaune, dont le museau saigne également. La position à l'envers et les saignements indiquent tous deux la mort. Pour les San, la mort est littérale et métaphorique. Métaphoriquement, la mort implique un passage du shaman vers le monde des esprits qui existait selon leur croyance sous la surface du sol. La peinture est originaire de l'État libre oriental d ...
Peinture rupestre S00176, Bethléem, municipalité du district de Dihlabeng, Etat libre, Afrique du Sud
Cette peinture rupestre San représente des animaux de pluie de couleur rouge Parmi les tribus San, le rituel le plus important est la Grande danse, au cours de laquelle, grâce aux transes, les San déclarent maîtriser une sorte de pouvoir spirituel. Ils font usage de ce pouvoir pour guérir, chasser, supprimer les tensions sociales, faire venir la pluie, ainsi que d'autres tâches. Les aspects de la Grande danse sont omniprésents dans l'art rupestre San, car cette danse avait une signification considérable pour les San, mais plus encore parce ...
Peinture rupestre S00176, Bethléem, municipalité du district de Dihlabeng, État libre, Afrique du Sud
Cette peinture rupestre montre des animaux de pluie dans une position à l'envers, une indication habituelle de la mort dans la culture San. Pour les San, la mort est littérale et métaphorique. Métaphoriquement, la mort implique un passage du shaman vers le monde des esprits qui existait selon leur croyance sous la surface du sol. La peinture est originaire de l'État libre oriental d'Afrique du Sud, qui est connu pour ses représentations d'antilopes à l'envers dans différents contextes inhabituels. L'image de cette peinture fait ...
Peinture rupestre S00927, Clocolan, municipalité du district de Dihlabeng, État libre
Cette peinture rupestre San montre un animal de pluie dans des couleurs blanche et violine. Les communautés San croyaient que les animaux de pluie devaient être capturés et tués par les chamans afin de faire venir la pluie. L'image de cette peinture fait partie de la Collection d'art rupestre Woodhouse du Département des Services de bibliothèque de l'Université de Pretoria. La collection compte plus de 23 000 diapositives, cartes, et calques d'un grand nombre de sites d'art rupestre en Afrique du Sud. Les San forment ...
Peinture rupestre S01321, Ficksburg, municipalité du district de Dihlabeng, État libre
Cette image d'art rupestre San rouge et noire de personnages et d'un animal de pluie représente les aspects de la Grande danse. Parmi toutes les tribus San, le rituel le plus important est la Grande danse, au cours de laquelle, grâce aux transes, les San déclarent maîtriser une sorte de pouvoir spirituel. Ils font usage de ce pouvoir pour guérir, chasser, supprimer les tensions sociales, faire venir la pluie, ainsi que d'autres tâches. Les communautés San croyaient également que les animaux de pluie devaient être capturés et ...
Peinture rupestre S01392, Ficksburg, municipalité du district de Dihlabeng, État libre
Cette peinture rupestre San représente des objets magiques colorés en noir et rouge, notamment des animaux de pluie, comme des serpents avec des têtes d'animaux, rencontrés par les danseurs au cours des visions apparues pendant leurs voyages hors du corps qui font partie de la Grande danse. Parmi toutes les tribus San, le rituel le plus important est la Grande danse, au cours de laquelle, grâce aux transes, les San déclarent maîtriser une sorte de pouvoir spirituel. Ils font usage de ce pouvoir pour guérir, chasser, supprimer les tensions ...
Rocher gravé de Gámeza, province de Tunja
Cette aquarelle de Carmelo Fernández (1809−1887) représente la peinture rupestre de Gámeza, dans la province de Tunja (aujourd'hui le département de Boyacá), au nord-est de la Colombie. La légende au-dessous de l'image indique que l'énorme rocher retenait jadis le lac Sogamoso, et que les mouvements de l'eau lissèrent sa surface. Lorsque le rocher se détacha, une grande inondation suivit, catastrophe que les indigènes racontèrent en sculptant des pétroglyphes. Sogamoso fut autrefois un lieu sacré des Chibchas précolombiens. Fernández naquit à San José de Guama, au ...
Rocher accidenté, près du village de Pandi, avec des hiéroglyphes amérindiens, province de Bogotá
Cette aquarelle de Manuel María Paz (1820–1902) représente un rocher arborant des inscriptions inhabituelles, peintes en rouge, dans la province de Bogotá (aujourd'hui le département de Cundinamarca), en Colombie. La légende de l'image décrit la scène comme un « rocher accidenté situé près du village de Pandi, non loin d'un autre ensemble, avec des hiéroglyphes dessinés par les Amérindiens, faisant tous face au Boquerón, site à partir duquel le Sumapaz s'écoule dans le fleuve Magdalena ». Le monolithe, dont les « hiéroglyphes » sont des pictogrammes réalisés par le ...
Rochers avec des hiéroglyphes réalisés par le peuple indigène, province de Bogotá
Cette aquarelle de Manuel María Paz (1820–1902) représente un paysage rocheux, dans la province de Bogotá (aujourd'hui le département de Cundinamarca), en Colombie. La légende de l'image décrit la scène comme des « rochers arborant des hiéroglyphes amérindiens, près du [fleuve] Facatativá, face à la savane de Bogotá ». Ces « hiéroglyphes » sont des pictogrammes dessinés par les autochtones, probablement à l'époque précoloniale. Cette aquarelle est caractéristique de l'œuvre de Paz, qui reproduisit la diversité de la population colombienne, ainsi que les activités quotidiennes et les coutumes traditionnelles ...
Ensemble de rochers avec des hiéroglyphes, près de Pandi, province de Bogotá
Cette aquarelle de Manuel María Paz (1820–1902) représente une scène de la province de Bogotá (aujourd'hui le département de Cundinamarca), en Colombie. La légende de l'image identifie le paysage comme un « ensemble de rochers près du village de Pandi, avec des hiéroglyphes réalisés par les Amérindiens, faisant face au Boquerón, non loin de l'ancien lac de Fusagasuga, probablement à l'époque où le niveau du lac supérieur de Sumapaz diminua, permettant la découverte d'une rivière souterraine, surplombée par le pont naturel d'Icononzo. Les Amérindiens ...