Textes liturgiques (codex Kacmarcik)

Description

Ce manuscrit du XIVe siècle fut écrit au monastère de Saint-Antoine, près de la mer Rouge, en Égypte. Il contient un ensemble unique de prières pour la liturgie eucharistique, disposé en textes parallèles à la fois en grec et en arabe. Il s'agit de l'ordre de la liturgie, avec les anaphores de saint Basile, de saint Grégoire le Théologien et de saint Marc, ainsi que des prières pour les malades, les morts et autres besoins. L'anaphore fait partie de la divine liturgie ou de la messe, dans laquelle le pain et le vin sont consacrés comme le corps et le sang du Christ. La partie en grec est écrite avec des lettres de style copte et comporte plusieurs fautes, qui sont explicables par le milieu copte. Bien que le grec ne fût pas communément utilisé dans le culte chrétien en Égypte pendant des siècles, ces textes précieux furent considérés comme dignes d'être préservés et traduits en arabe, langue aujourd'hui prédominante de la région. La date du manuscrit indique l'an « 1061 des martyrs » (1344–1345). Elle reflète le fait que l'Église copte commence son calendrier en 284 apr. J.-C., année de la proclamation de Dioclétien comme empereur de Rome. Déterminé à anéantir le christianisme, Dioclétien lança des campagnes de persécution dans tout l'empire. Cette répression fut particulièrement violente en Égypte.

Informations d'édition

Monastère de Saint-Antoine

Titre dans la langue d'origine

Euchologion

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

149 feuillets ; 16,8 × 14 centimètres

Dernière mise à jour : 11 septembre 2012