Description

  • Ce manuscrit, appelé le Livre d'heures de Kacmarcik, fut réalisé au début du XVIe siècle par un atelier de Rouen, en France. Les miniatures montrent des influences des ateliers de Paris et de Tours, et présentent des couleurs riches et une enluminure dorée. Ces ateliers ont probablement utilisé des méthodes de production en série, avec vraisemblablement plusieurs enlumineurs travaillant sous la supervision d'un maître miniaturiste afin de conserver une présentation cohérente. Le texte du Livre d'heures de Kacmarcik reflète l'influence des usages liturgiques de Sarum (Salisbury, en Angleterre) dans son calendrier des saints et dans son addition des heures dévotionnelles de la Sainte Croix et du Saint-Esprit entre les offices de laudes et de prime quotidiens. Ce mélange entre les traditions liturgiques fut le résultat de l'occupation des Anglais en France après la bataille d'Azincourt en 1415. Cet arrangement de textes dévotionnels explique la disposition quelque peu inhabituelle des images de la Crucifixion et de la Descente du Saint-Esprit entre les images de la Visitation et de la Nativité du Christ.

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • Horae Beatae Virginis Mariae

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • 141 feuillets : illustrations ; 16 × 11 centimètres

Collection

Institution