Statuts des Chevaliers de Malte de l'Hôpital de Saint-Jean de Jérusalem

Description

Cet ouvrage est probablement le recueil de statuts le plus remarquable de la culture occidentale. Ses illustrations d'origine combinent gravures sur bois et gravures, et les caractères sont magnifiquement réalisés. Le livre visait à glorifier le pouvoir et l'autorité d'Hugues Loubens de Verdalle (1581–1595), grand maître de l'ordre de l'Hôpital de Saint-Jean de Jérusalem (également appelé Chevaliers de Malte ou ordre de l'Hôpital). Verdalle devint grand maître à l'époque où le prestige et l'autorité de l'office grandissaient, à la fois chez ses chevaliers et la population de Malte. L'ordre des Hospitaliers reçut une reconnaissance favorable, de l'argent et des nouvelles recrues après qu'il eut défendu Malte contre les Turcs ottomans en 1565. Toutefois, ce succès de l'ordre généra des tensions internes entre les vétérans et les « nouveaux » membres, qui se rebellèrent contre le grand maître en 1581. Lorsque Verdalle devint grand maître de l'ordre au tournant de l'année, il établit Malte en tant qu'État souverain, indépendant de l'ingérence européenne. Il utilisa l'art, l'architecture, et ici, les arts du livre pour démontrer à son ordre et au reste de l'Europe le pouvoir et l'autorité du grand maître.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Titi & Pauli de Dianis, Rome

Langue

Titre dans la langue d'origine

Statuta Hospitalis Hierusalem

Lieu

Type d'élément

Description matérielle

20 pages non numérotées, 207 pages numérotées, 17 pages non numérotées : illustrations, cartes, portraits ; 32 centimètres

Collection

Dernière mise à jour : 11 septembre 2012