Codex du Marquisat de la Vallée

Description

Ce dossier exceptionnel contient 28 pétitions émanant de différents dirigeants et de villages du Marquisat de la Vallée, contestant la saisie des terres et des sucreries par Hernán Cortés, le premier marquis. Le marquisat comprenait l'actuel État mexicain de Morelos ainsi que certaines régions des États de Puebla, d'Oaxaca et de Mexico. Les grandes plantations de canne à sucre que Cortés avaient créées étaient organisées autour de la location, de l'achat ou de la saisie de jardins, de terrains et d'autres terres qui appartenaient aux caciques (nobles indiens), aux villages et aux districts depuis des temps immémoriaux. Tout au long du XVIe siècle, les économies indigène et européenne coexistèrent. Les Indiens essayaient de conserver ce qui leur appartenait alors que les Espagnols élargissaient par la force leurs biens. Les pétitions, concernant principalement l'agriculture, furent rédigées au milieu du XVIe siècle. Elles contiennent généralement un texte en nahuatl qui explique la nature du grief et un croquis ou une carte dessinée par des tlacuilos (peintres indiens). Emplis de symbolisme, d'informations et de connaissances indigènes, ces dessins indiquent le titre de propriété des parcelles agricoles. Ils révèlent également le nom des lieux en glyphes topographiques ainsi que la superficie des lopins de terre selon des calculs mésoaméricains. Enfin, ils indiquent le type de production et les quantités produites, et mentionnent les noms des dirigeants et autres éléments associés. Ces documents fournissent d'importants détails sur la géographie de vastes zones du centre du Mexique du début de la période vice-royale, une époque où la région vivait de grandes transformations. Actuellement, le codex du Marquisat de la Vallée figure aux Archives générales de la nation du Mexique, dans le Groupe d'archives de l'Hôpital de l'Enfant-Jésus, volume 487, lot 276.

Dernière mise à jour : 12 juin 2012