Maison d'Ichizuke

Description

Le terme ukiyo-e, littéralement « images du monde flottant », se rapporte à un genre d'illustrations japonaises très en vogue au cours de la période Edo (1600–1868). Comme le suggèrent les mots « monde flottant », qui prennent racine dans la vision du monde éphémère du bouddhisme, l'ukiyo-e capturait la dynamique changeante de la vie urbaine de l'époque. Bien qu'elles soient accessibles et satisfassent des goûts « communs », ces impressions présentent des détails artistiques et techniques remarquablement sophistiqués, avec des sujets allant des portraits de courtisanes et d'acteurs à la littérature classique. Kitagawa Utamaro fut un artiste extrêmement influent de l'ukiyo-e, connu aussi bien au Japon que dans le monde occidental pour ses portraits stylisés de bijin-ga (images de jolies femmes). Les bijin-ga reproduisent les tendances de la beauté féminine en présentant à la fois des images réelles et idéalisées de courtisanes de haut rang, de personnages historiques, de geishas (interprètes de musique et de danse), de courtisanes de rang inférieur, de personnages fictifs, de citoyennes notables et de femmes ordinaires. Bien qu'Utamaro créât souvent des images idéalisées des femmes, il capturait l'instant dans leurs gestes de la vie quotidienne plutôt que des poses conventionnelles. Cette estampe, par exemple, montre les courtisanes en train de préparer le thé et d'effectuer d'autres tâches ménagères, tandis que leur invité regarde la neige tomber par la fenêtre. Elle fut créée en 1804, l'année au cours de laquelle Utamaro fut arrêté pour avoir dessiné des illustrations pour un livre censuré.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

居続之坐鋪

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

1 estampe : gravure sur bois, couleur ; 17,7 x 26,4 centimètres

Notes

  • Tiré de la série : Seirō ehon nunchū gyōji : Activités annuelles des courtisanes de la maison verte.

Dernière mise à jour : 24 février 2014