L'accord du Buganda (1955)

Description

À la fin du XIXe siècle, le Buganda était un puissant royaume d'Afrique de l'Est, longeant la rive nord-ouest du lac Victoria, dans la partie centrale au sud de l'actuel Ouganda. L'accord du Buganda de 1900, qui donna au Buganda un large degré d'autonomie interne au sein du protectorat ougandais dirigé par les Anglais, fut modifié par le présent traité de 1955. L'accord du Buganda (1955) fut signé le 18 octobre de cette même année, entre Sir Andrew Cohen, gouverneur et commandant en chef du protectorat ougandais, au nom de Sa Majesté la reine Élizabeth II, du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord d'une part, et Edward William Frederick David Walugembe Mutebi Luwangula Muteesa II, Kabaka du Buganda, pour et au nom du Kabaka, des chefs, et du peuple du Buganda. Le nouvel accord résolut une impasse entre le gouverneur, qui voulait que l'Ouganda se développe comme un État unitaire, et le Kabaka (roi), qui souhaitait que le Buganda devienne une entité distincte pour protéger son identité. Le Kabaka, au nom du peuple du Buganda, accepta de coopérer loyalement avec le gouverneur, de sécuriser le protectorat britannique, d'aider et de guider lui-même son peuple et les dominions. Les signatures du gouverneur, du Kabaka et d'autres témoins apparaissent à la fin de l'accord.

Date de création

Informations d'édition

Imprimeur du Gouvernement, Entebbe (Ouganda)

Titre dans la langue d'origine

The Buganda Agreement, 1955 / Endagaano ya Buganda, 1955

Type d'élément

Description matérielle

76 pages ; 34 centimètres

Notes

  • Document tiré des Archives nationales de l'Ouganda (Entebbe) et numérisé à la Bibliothèque nationale d'Ouganda avec la collaboration de la Carnegie Corporation de New York.

Dernière mise à jour : 7 mars 2014