Description

  • Alexander Murdoch Mackay (1849-1890) fut l'un des premiers missionnaires en Ouganda. Fils d'un ministre de l'Église d'Écosse indépendante, il étudia l'ingénierie à Édimbourg et Berlin. En 1876, Mackay répondit à un appel de la Church Missionary Society pour aller en Ouganda après que le roi Mutesa Ier du Buganda (règne : 1856-1884) eut exprimé son intérêt de recevoir des missionnaires chrétiens. En novembre 1878, Mackay arriva en Ouganda, où il passa près de 14 ans, et ne retourna jamais dans son Écosse natale. Il traduisit l'évangile selon Matthieu en luganda et utilisa ses compétences en ingénierie pour construire 370 kilomètres de routes. Mackay contracta la fièvre paludéenne le 4 février 1890 et mourut quatre jours plus tard. A. M. Mackay : un missionnaire pionnier de la Church Missionary Society en Ouganda est un récit de la jeunesse de Mackay et de ses travaux en Ouganda, écrit par sa sœur, Alexina Mackay Harrison. Le livre raconte les premiers succès du travail de Mackay auprès de Mutesa, qui affirma l'amitié entre l'Ouganda et la Grande-Bretagne, et promit de ne jamais lutter contre le christianisme. L'ouvrage aborde également les luttes de Mackay avec le roi Mwanga qui succéda à Mutesa, se retourna contre les missionnaires et persécuta les chrétiens ougandais jusqu'à son renversement en 1888.

Auteur

Date de création

Informations d'édition

  • Hodder & Stoughton, Londres

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • A. M. Mackay: Pioneer Missionary of the Church Missionary Society to Uganda

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • vii, 488 pages : illustrations

Notes

  • Document fourni par l'Université chrétienne de l'Ouganda et numérisé à la Bibliothèque nationale d'Ouganda avec la collaboration de la Carnegie Corporation de New York.

Institution