Description

  • Fils illégitime de John Rowlands et Elisabeth Parry, Henry Morton Stanley (1841-1904) naquit à Dinbych, au pays de Galles du Nord sous le nom de Rowlands. Abandonné par sa mère, il passa ses premières années sous la garde de parents proches, mais fut ensuite élevé dans les conditions sinistres d'une maison de correction. À 17 ans, il prit la route de la Nouvelle-Orléans, où il travailla pour un courtier en coton et adopta son nouveau nom. Suite au déclenchement de la guerre de Sécession, il s'enrôla dans l'armée confédérée, fut capturé lors de la bataille de Shiloh et gagna sa liberté en s'enrôlant dans l'Union Navy. Après la guerre, il travailla comme journaliste pigiste et correspondant spécial pour le New York Herald qui parraina sa célèbre expédition de 1871-1872 en Afrique de l'Est visant à trouver l'explorateur et missionnaire écossais, David Livingstone. En 1874, Stanley entreprit une autre expédition en Afrique, également parrainée par le Herald avec le Daily Telegraph de Londres, pour explorer de vastes régions d'Afrique centrale. Après son départ de Zanzibar dans l'océan Indien en novembre 1874, Stanley fit le tour du lac Victoria, explora le lac Albert et le lac Tanganyika. Il traversa ensuite les fleuves Lwalaba et Congo, atteignant l'Atlantique en août 1877. À travers le continent mystérieux est le récit par Stanley de sa traversée qui impliqua d'énormes épreuves et difficultés. Sur les 356 personnes qui partirent de Zanzibar, Stanley fut l'un des seuls 114 survivants du voyage et l'unique Européen.

Auteur

Date de création

Informations d'édition

  • Sampson Low, Londres

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • Through the Dark Continent

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • 657 pages : illustrations

Notes

  • Document fourni par l'Université chrétienne de l'Ouganda et numérisé à la Bibliothèque nationale d'Ouganda avec la collaboration de la Carnegie Corporation de New York.

Institution