Max et Moritz ou les sept mauvais tours de deux petits garçons

Description

Max et Moritz, histoire en images de deux petits garçons espiègles, est l'un des livres allemands pour enfants les plus populaires. La première édition fut publiée à la fin du mois d'octobre 1865 en un tirage de 4 000 copies. L'auteur, Wilhelm Busch (1832-1908), avait essayé de faire publier son conte dans le journal Fliegende Blätter, hebdomadaire satirique à succès de l'époque, mais l'éditeur Kaspar Braun avait inclus le titre dans le catalogue des livres pour enfants de la maison d'édition Braun & Schneider. L'histoire humoristique est racontée en rimes et divisée en sept « mauvais tours ». « Erster Streich » (Premier mauvais tour), les mauvais tours du deuxième au sixième, et « Letzter Streich » (Dernier mauvais tour). L'œuvre est illustrée par des gravures sur bois qui sont également de Busch et dessinées en couleurs au pochoir à la main. Lorsque Busch décéda en 1908, Max et Moritz était dans sa 56e édition. La popularité du livre s'est étendue au-delà du monde germanophone et les vers de Busch furent traduits en anglais, en français, en italien, en russe, en hébreu, en japonais ainsi qu'en d'autres langues. Pim Pam Poum, la bande dessinée américaine créée par l'immigré allemand Rudolph Dirks (1877-1968) fut inspirée de Max et Moritz, ce qui en fait le prédécesseur des premières bandes dessinées.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Braun & Schneider, Munich

Langue

Titre dans la langue d'origine

Max und Moritz: eine Bubengeschichte in sieben Streichen

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

53 pages

Dernière mise à jour : 9 novembre 2011