L'Oratorio de Noël

Description

Jean-Sébastien Bach (1685–1750) composa six cantates pour les fêtes de Noël en 1734. L'on devait en exécuter une par jour de fête durant les services des principales églises de Leipzig, Saint-Thomas et Saint-Nicolas. Le caractère continu de la narration des évangiles, ainsi que les tonalités dans lesquelles les phrases musicales d'encadrement furent composées, donnent aux cantates la qualité d'un cycle autonome. Pour la plupart des arias et des chœurs, Bach ajouta un nouveau texte à la musique dérivée de ses propres compositions antérieures, et en premier lieu de ses deux cantates d'hommage pour la cour saxonne en 1733. Dans certaines parties du chœur d'ouverture « Jauchzet, frohlocket », Bach commença également par transférer le texte de l'original « Tönet, ihr Pauken » avant de le biffer et de substituer le texte religieux. Des six sections de l'oratorio, la première partie qui célèbre la naissance du Christ commence par la cantate « Jauchzet, frohlocket, auf, preiset die Tage » ; la deuxième partie qui décrit l'annonciation aux bergers a pour récitatif d'ouverture la cantate « Und es waren Hirten in derselben Gegend auf dem Felde » ; la troisième partie relative à l'adoration des bergers commence par « Herrscher des Himmels, erhöre das Lallen » ; la quatrième partie qui célèbre la circoncision et le baptême de Jésus commence par « Fallt mit Danken, fallt mit Loben » ; la cinquième partie qui relate le voyage des Rois mages commence par « Ehre sei dir, Gott, gesungen » ; et la sixième partie qui décrit l'adoration des Rois mages s'ouvre avec « Herr, wenn die stolzen Feinde schnauben ». Les instruments utilisés sont : trompettes, timbales, flûtes traversières, hautbois, hautbois d'amour, violons, altos, groupe de continuo, hautbois de chasse, flûtes et cors. Il y a quatre pupitres vocaux (soprano, alto, ténor et basse). L'ouvrage présenté ici est la copie autographe de la partition de Bach.

Dernière mise à jour : 24 mai 2012