Lettre de Sibérie écrite sur écorce de bouleau par Rasma Kraukle, 19 mai 1945

Description

Après avoir été occupée par l'Armée rouge en juin 1940, la Lettonie, jusqu'alors indépendante, fut intégrée de force dans l'Union soviétique le 5 août suivant. L'Estonie et la Lituanie connurent le même sort. Des milliers de Lettons furent arrêtés sur les motifs suivants : idées antisoviétiques, participation à des mouvements de résistance, activités agricoles, appartenance à des partis politiques ou refus de rejoindre une ferme collective. Nombreux sont ceux qui furent déportés en Sibérie. Des lettres furent écrites par les détenus des prisons, des camps de concentration et d'autres camps à leurs amis et parents. Ils utilisèrent comme support de l'écorce de bouleau, l'un des seuls matériaux disponibles sur les lieux de déportation. Ce fut particulièrement le cas au cours de la Seconde Guerre mondiale en raison de la rareté du papier. Seules 19 de ces lettres, datant de 1941 à 1956, ont pu être conservées dans des musées lettons. Ces lettres constituent une source d'information importante sur l'histoire de la Lettonie et de l'ère soviétique, et un témoignage frappant des conséquences de la répression de masse sur les individus. Fabriquée et écrite à la main sur écorce de bouleau, cette carte postale fut envoyée par Rasma Kraukle (1927-2008) du village de Mejdouretchensk dans la région de Krasnoïarsk, en Russie, à sa cousine Ilga Silgaile vivant dans le village de Lebyazhina, situé dans la même région. Kraukle fut arrêtée en 1941 par les autorités soviétiques pour raisons politiques.

Date de création

Langue

Titre dans la langue d'origine

Letter on Birch Bark from Siberia by Rasma Kraukle, May 19, 1945

Type d'élément

Description matérielle

1 lettre : encre sur écorce de bouleau, couleur ; 21 x 10,8 centimètres

Notes

  • Ce document fait partie de la collection de lettres sur écorce de bouleau provenant de Sibérie et réunies pour la Bibliothèque numérique mondiale par la Bibliothèque nationale de Lettonie. Cette lettre provient du musée de la Daugava.

Dernière mise à jour : 25 juillet 2014