Description

  • L'astronomie antique chinoise servait à faire des pronostics sur les affaires humaines en associant les corps célestes à des États, des comtés, des préfectures et des personnes. Il était alors possible d'effectuer des prédictions sur des évènements favorables ou des catastrophes pouvant concerner des localités ou des personnes, en fonction des mouvements du soleil, de la lune ou des étoiles. Cette méthodologie était appelée fen ye (division des frontières géographiques par rapport aux étoiles). La méthodologie et la théorie sur lesquelles elle se basait existent depuis la dynastie Han (206 av. J.-C. environ – 220 apr. J.-C.). Le système est devenu plus compliqué au fil des siècles, tandis que la division des frontières astronomiques et géographiques se complexifiait. Au cours de la dynastie Tang (618–907), le système fut corrigé, puis adopté et utilisé durant les siècles qui suivirent. Da Ming qing lei tian wen fen ye zhi shu (Livre sur la division des frontières géographiques par rapport aux étoiles) est un livre rare, écrit au début de la dynastie Ming par Liu Ji. Il fut présenté au premier empereur Ming, Hongwu, au cours de la 17e année de son règne (1384). L'organisation de la compilation est particulière, puisqu'elle essaye de délimiter les divisions géographiques en prenant pour référence les 12 étoiles en relation avec les comtés et les préfectures désignés par le Bureau d'astronomie Ming. Son contenu est semblable à celui d'un ouvrage antérieur, Tang shu tian wen zhi (Traités astronomiques dans les archives de la dynastie Tang). À partir des traités astronomiques du Tang shu (Le livre des Tang) datant de 941 environ et du Jin shu (Le livre des Jin) de 648, l'auteur présente chacune des divisions administratives liées à la position des 12 étoiles. La signification et l'origine de ces positions stellaires étaient basées sur les 28 demeures lunaires et portaient les noms de grands personnages, de nations historiques et d'oiseaux totem. Hongwu ayant établi sa capitale à Nanjing, dans la province de Jiangsu, située dans le sud-est de la Chine, l'auteur a commencé par la position de l'astre Douniu Wuyue (Taureau combattant des États de Wu et de Yue) et la région géographique correspondante des provinces de Jiangsu et de Zhejiang. Certaines histoires locales étaient même écrites à l'aide de ce système, ce qui explique pourquoi ce titre-là fut intégré au Xu xiu Si ku quan shu (Supplément au catalogue de la Bibliothèque impériale de Siku Quanshu) en tant qu'ouvrage géographique de la section histoire. L'ouvrage possède une grande valeur historique car il offre des informations sur l'évolution des divisions administratives au cours de la fin de la dynastie Yuan et du début de la dynastie Ming. Il comporte 24 juan, en dix volumes.

Auteur

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • 大明清類天文分野之書

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • 24 juan en 10 volumes

Institution