Retour des héros vers la vérité

Description

Cette œuvre de 1861 fut publiée durant la révolte des Taiping, un soulèvement politique et religieux majeur contre la dynastie chinoise Qing qui dura pendant plus de dix ans. Très peu de livres furent réalisés au cours de cette période, c'est pourquoi les publications de cette époque sont rares. L'auteur principal de cet ouvrage est He Chunfa, ministre du Bureau des punitions à la cour de Kan Wang (le roi Bouclier), un titre octroyé par Hong Xiuquan (1813–1864), chef des Taiping, à Hong Rengan (1822–1864), l'un de ses cousins. En 1851, Hong Xiuquan établit le Taiping Tianguo (le Royaume céleste de la grande paix) dans les parties de la Chine contrôlées par les Taiping et prit le titre de roi céleste. Après avoir rallié les Taiping en 1859, Hong Rengan sera rapidement promu à des positions importantes, dont celles de généralissime, premier ministre, ministre des Affaires étrangères et, plus tard, régent du fils de Hong Xiuquan. Au cours de sa jeunesse, Hong Rengan fut instituteur et apprit plus tard la culture occidentale et les enseignements chrétiens à Shanghai et à Hong Kong. Il fut le compilateur principal de trois livres, dont une brochure, imprimés à sa cour. L'ouvrage possède sa couverture originale ainsi qu'une étiquette, sur laquelle figure le titre : Qin ding ying jie gui zhen (Retour des héros vers la vérité, publié sur ordre impérial). Les caractères plus petits, à droite sur la page de titre, indiquent qu'il fut publié par le « Premier ministre et roi Bouclier généralissime », et les quatre caractères sur la gauche annoncent : « Publié sur ordre impérial ». Les caractères les plus petits, en haut de la page, indiquent : « Nouvellement imprimé au cours de l'année xinyou [1861] de notre Père, Frère et Souverain du Royaume céleste de la grande paix ». L'ouvrage proclame les pensées révolutionnaires des Taiping. Ses objectifs sont clairement exposés dans la préface : appeler les héros et les personnalités éminentes à croire en la vérité et à aider le monde. On raconte que les auteurs, qui étaient présents lorsque Hong Rengan accordait une audience à des visiteurs, notèrent soigneusement ses bao xun (précieux enseignements) pour les inscrire dans ce livre. Ils prennent la forme d'un dialogue entre Hong Rengan et un déserteur du camp Mandchou, au cours duquel Hong expose divers systèmes d'usages et de propriété Taiping, affirmant qu'il est important de savoir que le mouvement du corps céleste fait partie de l'ordre naturel. Le livre, en un juan, possède une très grande valeur pour la recherche.

Dernière mise à jour : 1er avril 2014