Description

  • Ce manuscrit du XVIIIe siècle contient la liturgie de saint Jean Chrysostome, l'un des Pères de l'Église et archevêque de Constantinople, qui vécut vers 347-407. Les indications pour le prêtre et le diacre sont en arabe, tandis que ce qui est lu à haute voix est donné en grec et en syriaque sous forme de colonnes parallèles. L'écriture syriaque est du type connu sous le nom de melkite, qui est un peu plus anguleuse que l'écriture serto plus couramment observée. La page de titre décorative présente des caractères ornés à l'encre noire, rouge, bleue et dorée. Tout au long du manuscrit, l'encre noire a beaucoup dégorgé, l'acide de l'encre a effacé quelques lettres et mots, et des dommages ont été causés par des vers sur les bords extérieurs et intérieurs. La couverture est manquante. Le manuscrit provient de la bibliothèque du monastère de Notre-Dame de Balamand, un monastère orthodoxe antiochien situé sur un plateau à environ huit kilomètres au sud de Tripoli, dans l'actuel Liban. Fondé en 1157 en tant qu'abbaye pour des cisterciens français, Notre-Dame de Balamand tire son nom de l'expression française bel mont (belle montagne). En 1604, le monastère passa sous l'autorité de moines orthodoxes locaux.

Auteur

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • قنداق

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Collection

Institution