Description

  • Ce manuscrit est une copie enluminée et illustrée du poème Sūz va gudāz (Brûlant et fondant) de Naw’ī Khabūshānī, mort en 1019 A.H. (1610 apr. J.-C.). Il raconte l'histoire d'amour d'une jeune hindoue qui se fait brûler sur le bûcher funéraire de son fiancé. Le manuscrit fut écrit en caractères nasta'liq à l'encre noire par Ibn Sayyid Murād al-Ḥusaynī et illustré par Muḥammad ‘Alī Mashhadī en 1068 A.H. (1657 apr. J.-C.). Selon le colophon, Ibn Sayyid Murād al-Ḥusaynī copia le manuscrit pour le peintre Muḥammad ‘Alī, le « Mani de l'époque », comme souvenir. Le fait que le manuscrit ait été produit pour l'un des artistes les plus prolifiques de l'Iran du XVIIe siècle en fait un document de grande importance. Il débute par un incipit enluminé avec un bandeau (feuillet 1b) et se termine par un cul-de-lampe avec colophon (feuillet 21b). Les pages du texte comportent des enluminures interlinéaires ainsi que de petits éléments rectangulaires et triangulaires avec des motifs floraux polychromes et des vignes entrelacées. On trouve huit miniatures dans un style associé aux centres de production artistiques séfévides de Mashhad et d'Ispahan (feuillets 5a, 9a, 10b, 13a, 14a, 16a, 17b et 19b). Le manuscrit appartient au Walters Art Museum et porte la référence Walters W. 649.

Auteur

Illustrateur

Transcripteur

Date de création

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • محمد رضا نوعي خبوشاني

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • Foliotage : ii + 22 + i. Dimensions : 14,5 centimètres de largeur sur 23,5 centimètres de hauteur. Réclames : Écrit en diagonale sur les versos

Institution