Description

  • Chams ad-Din Mohammad Hafez-e Chirazi (connu sous le nom d'Hafez, vers 1320-1390) est considéré par beaucoup comme le plus grand poète lyrique de Perse (actuel Iran) et l'un des poètes orientaux les plus remarquables. Né dans une famille pauvre à Chiraz, où il vécut presque toute sa vie, Hafez bénéficia du patronage de Chah Chouja pendant de nombreuses années, puis de celui de Timur (Tamerlan) vers la fin de sa vie. Cet ouvrage présente les ghazals (poèmes lyriques) d'Hafez. Comme dans toute poésie soufie, les ghazals se superposent avec des significations allant des plus basiques aux plus ésotériques. Des savants ont tenté de découvrir si son travail devait être compris de manière littérale ou métaphorique. Certains voient les poèmes comme semblables aux sonnets d'amour pur et idéal de Pétrarque, tandis que d'autres les considèrent comme des célébrations extatiques du divin. Parfois, le langage élaboré et cérébral utilisé permet simultanément les deux interprétations. Hafez écrivait en farsi et la complexité linguistique de sa poésie explique pourquoi il existe aussi peu de traductions occidentales. L'édition de 1901 présentée ici, produite par la maison d'édition du district militaire du Turkestan à Tachkent (Ouzbékistan actuel), est un exemple de publication en langue orientale officiellement parrainée dans l'Empire russe.

Auteur

Date de création

Informations d'édition

  • Imprimerie du siège du district militaire du Turkestan, Tachkent

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • حافظ

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • 163 pages

Institution