Carte des îles Belcher

Description

Cette carte est l'objet central de l'histoire selon laquelle la connaissance géographique passa d'un Inuk du nom de Wetallok à un explorateur étranger. Dans un article du Geographical Review de 1918, Robert J. Flaherty (1884-1951) raconta l'histoire selon laquelle, tandis qu'il cherchait des gisements de minerai de fer sur la côte ouest de la baie d'Hudson, au Canada, Wetallok lui expliqua les subtilités du système des îles au sein de la baie et partagea avec lui sa carte eskimo remarquablement précise, que Flaherty reproduisit dans l'article. Flaherty devint plus tard un réalisateur et producteur dont le premier film, Nanouk l'Eskimau (1922), fut l'un des documentaires les plus connus du cinéma muet. Flaherty raconta également l'histoire de sa rencontre avec Wetallok dans son livre de 1924, Mes amis esquimaux : « Nanouk du Nord. » De récents historiens de la cartographie, notamment G. Malcolm Lewis dans Rencontres cartographiques : perspectives sur la cartographie amérindienne et l'utilisation des cartes, et, Lewis et David Woodward dans Histoire de la cartographie ont également utilisé la carte comme exemple de cartographie indigène. La carte est dessinée au crayon au verso d'une lithographie de missionnaire. Les notes sont en anglais et en écriture syllabique inuktitut. Les annotations de Flaherty comprennent « Petite rivière de la Baleine » [avec la flèche], « Rivière de la Baleine » [avec la flèche], et « 3 jours = chiens = app. 70 miles. »

Dernière mise à jour : 7 janvier 2014