Tititl, 17e mois du calendrier solaire aztèque

Description

Le codex Tovar, attribué à Jean de Tovar, jésuite mexicain du XVIe siècle, contient des informations détaillées sur les rites et les cérémonies des Aztèques (également connus sous le nom de Mexicas). Il est illustré de 51 aquarelles de la taille d'une page. Fortement influencées par les manuscrits pictographiques de la période précontact, ces peintures sont d'une qualité artistique exceptionnelle. Le manuscrit est divisé en trois sections. La première section contient une histoire des voyages des Aztèques avant l'arrivée des Espagnols. La deuxième section est une histoire illustrée des Aztèques. Dans la troisième section, le calendrier de Tovar transcrit un calendrier aztèque continu avec les mois, les semaines, les jours, les lettres dominicales et les fêtes liturgiques d'une année chrétienne de 365 jours. Cette illustration, extraite de la troisième section, représente un homme portant un collier de perles bleues à double rang orné de clochettes dorées se balançant sur une corde verticale dont l'extrémité forme le chiffre huit. Au-dessus de lui, un homme versant l'eau d'un récipient est dessiné. Le texte décrit comment les dieux étirent et sustentent la machine du monde, de sorte que la grande violence des vents ne la détruise pas. Ce mois, assimilé à janvier, est appelé Tititl et signifie étirement. Parmi les commentateurs connus du calendrier aztèque, seul Tovar le décrit comme étant le symbole d'un cosmos dynamique. Ce mois est souvent associé aux rites des tisserands, dont la déesse protectrice était Ilamatecuhtli.

Dernière mise à jour : 26 octobre 2012