Description

  • La mécanisation de la frappe monétaire des métaux précieux en France donna naissance, en 1640, au louis d'or, qui tient son nom du roi Louis XIII (1601-1643 ; règne : 1610-1643), le premier à introduire la monnaie. Cette série de pièces d'or fait partie d’une réforme qui changea le procédé de frappe, passant d’une monnaie frappée au marteau à une monnaie façonnée et pesée. Ces pièces comprennent trois espèces : le louis, le double louis et le quadruple louis. Il est de coutume depuis le XVIIe siècle d’appeler (à tort) le quadruple louis « double louis », le double louis « louis » et le louis « demi-louis ». À côté de ces pièces courantes a été fabriquée une série de trois monnaies de grand module en quantité limitée : 20 louis, 16 louis et huit louis (également alors appelés à tort pièces de « dix », « huit » et « quatre » louis). La pièce de 20 louis valait 100 livres ; elle reste la plus grande et la plus lourde monnaie d'or française jamais frappée. Ces pièces étaient des exemplaires destinées à servir de cadeaux et à prouver le savoir-faire de la Monnaie du Moulin de Paris ; elles n'ont pas circulé. Elles sont l'œuvre du liégeois Jean Varin (1604-1672), qui était à la fois maître, garde, graveur et conducteur de la Monnaie du Moulin, établie au Louvre.

Nom associé

Créateur

Date de création

Informations d'édition

  • Paris

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • Monnaie royale, Louis XIII. Dix louis d’or

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • 1 monnaie : or. 66,87 g ; 4,4 cm de diamètre.

Institution