Description

  • Charlemagne (742-814) fut couronné empereur des Romains en 800. Cependant, les monnaies portant sa titulature sont si rares qu'on pense qu'il ne les a frappées qu'après avoir obtenu sa reconnaissance comme empereur d'Occident par l'empereur de l’Empire romain d'Orient, en 812. Ces deniers d’argent sont caractéristiques de la « Renaissance carolingienne, » une période à laquelle l’art, la culture et la religion prospéraient sous l’influence de Charlemagne. Ces monnaies portent un buste impérial à l'antique et des revers souvent inspirés du monnayage romain : porte de ville (à Arles, Rouen ou Trèves), navire (à Quentovic ou Dorestad), outils du monnayage (à Melle), ou comme ici, un temple. Les pièces étaient marquées de lettres sous le buste indiquant leur lieu de fabrication. Le M fait référence à Mayence, celles marquées d’un C étaient faites à Cologne, d’un F à Francfort et d’un V à Worms. Les exemplaires sans lettre sont attribuables à Aix-la-Chapelle. Cette pièce porte ce qui semble être un véritable portrait de Charlemagne, comparable à celui, littéraire, écrit par Éginhard peu après la mort de l’empereur, ou à la statue équestre de Charlemagne conservée au musée du Louvre.

Nom associé

Informations d'édition

  • Mayence

Langue

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • 1 monnaie : argent. 1,60 g ; 2,0 cm de diamètre.

Institution