PNG

Description

  • Cette carte des « trois Arabies » par le géographe royal français Nicolas Sanson d'Abbeville est l'une des rares cartes du XVIIe siècle de la péninsule arabique. En dépit de l’importance de l’Arabie en tant que carrefour commercial entre trois continents, sa géographie demeura largement inconnue des cartographes européens jusqu'à l'ère de l'exploration et de l'expansion européennes au XVe siècle. Bien qu’elle ait été publiée en 1654 par l'imprimeur et graveur parisien Pierre Mariette, la carte de Sanson est basée en grande partie sur l'ouvrage du cartographe arabe du XIIe siècle Al-Idrisi (1099-1164), dont l'œuvre Geographia Nubiensis fut traduite en français pour la première fois seulement en 1619. Au XVIIe siècle, les tisserands de soie français avaient commencé à contester la longue prédominance des fabricants de soie italiens et la participation française au commerce de la soie a donné lieu à un nouvel intérêt pour les centres d’activité arabes dans ce domaine. Les trois Arabies mentionnées dans le titre de la carte sont Arabia Petraea, la zone du nord-ouest englobant le péninsule du Sinaï et la Jordanie, Arabia Deserta, la zone la plus septentrionale située juste au sud du Tigre et de l'Euphrate et Arabia Felix, de loin le territoire le plus grand qui couvre la majeure partie de la péninsule et s'étend des villes saintes de la Mecque et de Médine dans le nord-ouest jusqu'aux côtes de la mer d'Arabie et du golfe d'Oman. Le « Bahraim » (sic) est également délimité séparément le long de la rive nord-ouest du golfe Persique.

Cartographe

Graveur

Date de création

Informations d'édition

  • Pierre Mariette, Paris

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • Carte des trois Arabies : tirée en partie de l'Arabe de Nubie, en partie de divers autres auteurs

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • 1 carte : couleur, 39 x 47 cm

Institution

Ressources externes