Makian vue depuis les abords de Ngofakiaha

Description

Cette vue de l'île de Makian et du village de Ngofakiaha dans les îles Moluques (aujourd'hui en Indonésie) provient de l'Atlas Blaeu-Van der Hem. Souvent considéré comme le plus beau et le plus remarquable atlas jamais réalisé, cet ouvrage de 50 volumes couvre la totalité de la surface terrestre. Cet atlas de collectionneurs (une manière spécifique de compiler les documents de cartographie) est basé sur l'Atlas Maior (le grand atlas) publié à Amsterdam par Joan Blaeu (1596–1673) en plusieurs éditions entre 1662 et 1672. Il s'agissait du plus grand et du plus cher des ouvrages publiés au XVIIe siècle. Le patricien, bibliophile et avocat amstellodamois Laurens Van der Hem (1621–1678) acquit l'édition latine de 1662 de l'atlas de Blaeu qui contenait 593 cartes. Il y ajouta plus de 1800 cartes terrestres et marines, paysages urbains et autres dessins et gravures, dont un grand nombre sont magnifiquement mis en couleur par des artistes célèbres de l'époque. Parmi les ajouts les plus importants effectués par Van der Hem se trouve un ensemble en quatre volumes de cartes manuscrites et de dessins topographiques initialement réalisés pour la Vereenigde Oost-Indische Compagnie (VOC : la Compagnie néerlandaise des Indes orientales), lesquels contenaient des informations confidentielles appartenant à la compagnie. Ces volumes, dont provient cette vue, furent connus sous le nom d'« atlas secret de la VOC ». En 1730, après le décès de la fille de Van der Hem, l'atlas fut acheté par le prince Eugène de Savoie (1663–1736). Il devint plus tard la propriété de la Hofbibliotek (bibliothèque impériale) de Vienne. L'Atlas Blaeu-Van der Hem a été inscrit au registre « Mémoire du monde » de l'UNESCO en 2003.

Dernière mise à jour : 15 août 2012