Théâtre d'instruments et de machines

Description

Un nouveau type de livres fit son apparition en Europe à la fin du XVIe siècle, représentant un genre de littérature connu sous le nom de « théâtre des machines ». Le premier des théâtres fut réalisé par Jacques Besson (environ 1540–1573), un protestant français né à Grenoble qui travailla principalement comme professeur de mathématiques jusqu'à obtenir le soutien du roi. En 1559, Besson publia un livre sur l'extraction d'huiles et d'eaux à partir de médicaments simples. Son second livre, Le Cosmolabe, publié en 1567, décrit un instrument sophistiqué qui pouvait être utilisé pour la navigation, les relevés, la cartographie et l'astronomie. En 1569, le roi Charles IX nomma Besson « maître des machines du roi ». Avant Besson, des illustrations de machines étaient apparues, mais elles concernaient principalement les technologies courantes ou offraient des descriptions limitées des nouvelles inventions. Besson commença à travailler sur un livre de modèles pour divers instruments et machines qu'il était possible de construire selon lui. Son livre fut publié en 1571–1572 et comprenait des descriptions de Besson, ainsi que 60 gravures réalisées par Jacques Androuet du Cerceau à partir des indications de Besson. Les planches représentaient des instruments de mesure et de dessin, dont beaucoup furent utilisées plus tard pour réaliser les plans d'origine des machines. Elles montrent aussi des tours mécaniques, des machines à couper la pierre, des scies, des voitures à cheval, des tonneaux, des dragues, des machines à enfoncer les pieux, des moulins à farine, des machines de remorquage, des grues, des treuils, des pompes, des machines de renflouage, des machines de propulsion nautique et bien d'autres. À la suite de la répression contre les protestants qui débuta en France en 1572, Besson émigra en Angleterre, où il mourut en 1573. Une nouvelle édition de son ouvrage parut en 1578, accompagnée de descriptions plus détaillées par François Béroalde de Verville et de quatre nouvelles gravures par René Boyvin. L'édition montrée ici est celle parue en 1578.

Date de création

Informations d'édition

Barthélemy Vincent, Lyon

Langue

Titre dans la langue d'origine

Theatrum instrumentorum et machinarum

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

24 pages non numérotées, 60 feuillets de planches gravées. Couverture contemporaine en vélin, 32,5 x 20,5 centimètres

Dernière mise à jour : 18 août 2014