Travaux de Galilée, partie 3, volume 12, Astronomie : Discours sur les comètes produit par lui-même à l'Académie Florentine pendant son propre consulat

Description

En 1618, trois comètes apparurent dans le ciel au-dessus de l'Europe. Cette série phénoménale d'événements déclencha un débat sur la nature de ces corps célestes et les conséquences de leur apparition sur la théorie aristotélicienne affirmant que les corps célestes sont immuables et "incorruptibles". En 1619, l'astronome et mathématicien jésuite Orazio Grassi publia sous un pseudonyme son traité sur les comètes, dans lequel il confirma la vision établie des corps célestes comme étant immuables et en orbite autour de la terre. Déjà attaqué pour sa défense des théories de Copernic, Galilée (1564–1642) n'adressa pas une réponse directe à Grassi, mais il opéra par le biais de son élève et disciple Mario Guiducci, qui, en 1619, publia son Discorso delle comete (Discours sur les comètes). Le texte de l’œuvre de Guiducci est en grande partie attribuable à Galilée. Sous-jacent au discours sur les comètes, sans être cependant explicite, se trouvait le débat sur le mouvement de la terre et la validité de la vision copernicienne que la Terre tourne autour du soleil.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

Discorso sulle comete fatto da lui nell’Accademia fiorentina nel suo medesimo consolato

Lieu

Type d'élément

Dernière mise à jour : 17 octobre 2011