Travaux de Galilée, partie 2, tome 13, objets flottants : fragments et premières ébauches concernant le traité "Des choses qui flottent sur l'eau"

Description

Cet ouvrage fragmentaire développe des études antérieures réalisées par le savant italien, philosophe et mathématicien Galileo Galilei (1564–1642) sur le mathématicien et physicien grec Archimède de Syracuse (vers 287-212 avant notre ère). Cette étude contient des notes sur les théories de la flottabilité et de la flottaison, que Galilée a plus tard rassemblées sous une forme plus cohérente dans son Discorso… intorno alle cose che stanno in sù l'acqua (Discours sur les corps flottants), publié à Florence en 1612. Comme pour son ouvrage d'astronomie plus éminent, Sidereus Nuncius (le messager des étoiles), l'œuvre de Galilée suscita la controverse par sa vision de la causalité scientifique et de sa relation à la méthode aristotélicienne. Deux érudits de Pise, Arturo Pannocchieschi d'Elci et Giorgio Coresio, publièrent plus tard en 1612 des traités critiques de l'ouvrage de Galilée.

Informations d'édition

Florence

Langue

Titre dans la langue d'origine

Frammenti e primi abbozzi relativi al trattato “Delle cose che stanno su l’acqua”

Lieu

Type d'élément

Dernière mise à jour : 17 octobre 2011