Le messager des étoiles exposant de grandes visions réellement merveilleuses ainsi que suggérant à chacun, mais particulièrement aux philosophes, des choses à méditer.

Description

Galileo Galilée (1564–1642) était un astronome, mathématicien, physicien, philosophe et inventeur italien. Il révolutionna les sciences dans le monde occidental en utilisant les mathématiques et des preuves expérimentales dans l'étude des phénomènes naturels. Né à Pise, Galilée a étudié à Pise et à Florence et en 1589 a été nommé à la Chaire de mathématiques de l'Université de Pise. En 1591, il s'installa à l'université de Padoue, où il réalisa l'essentiel de ses plus importants travaux scientifiques. Fin 1609, Galilée perfectionna un télescope de grossissement 30 x, avec lequel il fit rapidement un certain nombre d'étonnantes découvertes astronomiques. L'instrument de Galilée révéla que la surface de la lune était montagneuse, que la voie lactée était composée d'étoiles distinctes, et que quatre satellites orbitent autour de Jupiter, que Galilée appela les « astres médicéens. » Galilée rendit compte de ces découvertes dans son célèbre ouvrage Sidereus nuncius (le messager des étoiles), publié à Venise en mars 1610. L'ouvrage était dédié à Cosme de Médicis, grand-duc de Toscane, qui plus tard cette année invita Galilée à venir à Florence, en tant que mathématicien et philosophe de la cour. Cette nomination libéra Galilée de l'obligation d'enseigner, mais elle lui ôta également la relative liberté garantie par le gouvernement de Venise, le rendant plus vulnérable aux procédures de l'Inquisition. Le soutien de Galilée aux théories de Copernic, qui plaçaient le soleil plutôt que la terre au centre de l'univers, était considéré comme hérétique, et bien que contraint à abjurer, il passa la majeure partie des dix dernières années de sa vie confiné dans sa villa de Toscane.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Thomas Baglionus, Venise

Titre dans la langue d'origine

Sidereus nuncius magna longeque admirabiblia spectacula pandens, suspiciendaque proponens vnicuique praesertim vero philosophis

Type d'élément

Dernière mise à jour : 3 juillet 2014