Description

  • Au cours de sa période de grandeur impériale au XVIIe siècle et au début du XVIIIe siècle, la Suède comptait parmi les grandes puissances européennes. L'ascension de la Suède coïncida largement avec le règne du roi Gustave Adolphe entre 1611 et 1632. Sous son commandement, la Suède augmenta ses capacités militaires, conquit des territoires importants sur le continent européen et soutint le luthéranisme à une époque de grandes querelles confessionnelles. Cette gravure sur cuivre représente le roi à l'apogée de son parcours. La gravure est l'œuvre de Lucas Kilian, un artiste néerlandais (et italien) qui passa la plus grande partie de sa vie à Augbourg. En arrière-plan, on aperçoit la ville de Francfort-sur-le-Main, qui résista avant d'être prise par le roi. Fidèle à son genre, ce portrait équestre royal avait pour but de renforcer l'image publique du roi : non pas celle d'une icône nationale, mais plutôt d'un décideur, partisan d'une politique européenne hégémonique. Gustave Adolphe fut tué en 1632 lors de la bataille de Lützen, qui opposa les états protestants allemands aux forces du Saint-Empire romain germanique et de la Ligue catholique.

Artiste

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • Gustavus Adolphus D.G. Svecorum, Gothorum, et Vandalorum Rex, Magnus princeps Finlandiæ, DVX Ethoniæ et Careliæ, nec non Ingriæ dominus

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • 1 impression : gravure, 41 x 32 centimètres

Institution