Description

  • Les manuels d'arithmétique étaient populaires au cours de la période du Renouveau national bulgare au XIXe siècle, puisqu'il était alors largement admis que tout le monde, en particulier les hommes d'affaires, devait posséder des rudiments de mathématiques. Arithmétique bulgare fut le quatrième texte de ce type publié au cours de cette période, en 1845. L'auteur, Khristodul Kostovich Sichan-Nikolov (1808–1889), moine, enseignant, écrivain et journaliste, fut souvent assisté dans ses activités universitaires par Neofit Rilski, lui-même écrivain, professeur et prêtre. Avant d'écrire son propre ouvrage, Sichan-Nikolov participa en tant qu'éditeur à la publication du premier manuel d'arithmétique en bulgare L'arithmétique, ou l'étude des nombres écrit en 1833 par Pavlovich. Le manuel d'arithmétique de Sichan-Nikolov connut assez de succès pour qu'une seconde édition soit publiée en 1856, mais l'intérêt de l'ouvrage aujourd'hui réside surtout dans la préface de sa première édition, qui contribua au débat sur la forme de la nouvelle langue littéraire bulgare. Sichan-Nikolov devint plus tard un membre des missionnaires protestants américains et britanniques en Bulgarie et publia leur journal Zornitsa (L'étoile du jour).

Auteur

Date de création

Informations d'édition

  • Knigopechatnitsa (tipografiia) na Ĭosifa Kopaĭniga, Bucarest

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • Болгарска аритметика

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • 6, 143, 12 pages ; 19 centimètres

Institution