Grammaire bulgare

Description

Remarquable par le fait qu'il s'agit de la première grammaire bulgare, ce livre est aussi important sur le plan culturel en raison du rôle que son auteur, Neofit Rilski (1793–1881), a joué en faveur de la promotion de l'enseignement laïque en Bulgarie et de l'établissement d'une langue bulgare littéraire moderne. Neofit était un prêtre associé au monastère de Rila. Il fut l'une des figures dominantes du Renouveau national bulgare du XIXe siècle et de la réforme de l'enseignement concomitante. Il fut le premier directeur de l'école de Gabrovo, la première école laïque de Bulgarie. Au beau milieu du débat national des années 1830 et 1840 concernant le choix des dialectes rivaux et la création d'une langue littéraire standard, Neofit publia sa grammaire historique, accompagnée d'une préface philologique dans laquelle il présente ses idées pour la standardisation du bulgare. Bien que cet ouvrage soit grammaticalement conformiste (y figurent par exemple les déclinaisons, une pratique depuis longtemps abandonnée à l'oral), il posa les bases qui permirent de codifier la nouvelle langue littéraire et eut une influence énorme sur le développement du bulgare moderne.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Kniazhestvo-srŭbska (Pravitelstvena) knigopechatnia, Kragujevac

Langue

Titre dans la langue d'origine

Болгарска грамматіка

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

VІ, 211 pages ; 21 centimètres

Notes

  • Le livre fut imprimé en slavon d'église.

Dernière mise à jour : 29 novembre 2012