La Chronique de Nuremberg

Description

Le Liber chronicarum, une histoire universelle compilée à partir de sources plus anciennes et contemporaines par Hartmann Schedel, médecin de Nuremberg, humaniste et bibliophile (1440-1514), est l'un des premiers travaux d'impression les plus densément illustrés et techniquement avancés. Il comporte 1809 gravures sur bois produites à partir de 645 blocs. L'entrepreneur de Nuremberg Sebald Schreyer et son beau-frère, Sebastian Kammermeister, ont financé la production du livre. Michael Wolgemut et son gendre Wilhelm Pleydenwurff ont exécuté les illustrations autour de 1490, à une époque où leur atelier était à son apogée artistique et où le jeune Albrecht Dürer venait d'y terminer son apprentissage. Les vues des villes, certaines authentiques, d'autres inventées ou copiées à partir de modèles plus anciens, ont un intérêt à la fois artistique et topographique. Cette copie en couleurs vives, propriété de Schedel, contient de précieux matériaux supplémentaires, tels que la carte d'Erhard Etzlaub de la route de Rome. Avec le reste de la bibliothèque de Schedel, le livre fit partie de la bibliothèque de Johann Jacob Fugger, qui en 1571 devint la possession du Duc Albert V de Bavière.

Date de création

Informations d'édition

Anton Koberger pour Sebald Schreyer et Sebastian Kammermeister

Langue

Titre dans la langue d'origine

Liber chronicarum

Type d'élément

Description matérielle

326 pages : illustrations

Notes

  • Cote de la Bibliothèque d’État de Bavière : Rar. 287

Dernière mise à jour : 15 novembre 2013